Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gerber tire son épingle du jeu

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Tour à tour, Henrik Lundquist et Martin Brodeur seront en ville ce week-end.


Les Sénateurs d’Ottawa se frotteront à deux gardiens d’élite en fin de semaine. Le filet de l’équipe de John Paddock sera protégé par un substitut qui est en train de démontrer qu’il est à la hauteur de la situation. Les commentaires négatifs envers Martin Gerber se font plutôt rare ces jours-ci, surtout depuis les deux solides prestations du gardien suisse lors des deux matchs d’ouverture, remportés par Ottawa sur les Maple Leafs de Toronto.

« Il a effectué les arrêts et il en a donné un peu plus », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson vendredi matin, au sujet des 41 arrêts réalisés par Gerber la veille contre les Leafs. « Il a très bien joué et bien géré la circulation devant son filet.

« Ce sont ces petites choses qui gardent l’équipe dans le match et qui nous permet de gagner. »

Il y a un an, on était bien loin du concert d’éloges. Gerber constituait la plus importante acquisition des Sénateurs dans le marché des joueurs autonomes et il devait être le numéro 1 devant le filet. Mais le cerbère a connu des ennuis, ce qui a permis à Ray Emery de lui ravir le titre de premier gardien de but et de le conserver tout au long de la campagne jusqu’en finale de la Coupe Stanley.

Toutefois, avec un Emery toujours en convalescence en raison de son poignet, l’attention est revenue vers Gerber, qui a pris les commandes pendant les matchs hors-concours. Son élan s’est transporté en saison régulière.

« Je suis content d’avoir pu obtenir des matchs lors du calendrier préparatoire », a déclaré Gerber, qui semble avoir repris tous ses moyens. « Je crois que cela m’a aidé beaucoup. »

Ses performances n’ont toutefois pas étonné les joueurs qui sont devant lui.

« Je crois qu’il a repris là où il avait laissé l’an dernier, estime le vétéran défenseur Chris Phillips. Sa saison (en 2006-07) a reflété la nôtre. Nous ne l’avons pas beaucoup aidé au début. Nous nous sommes repris en main en milieu de campagne et ce fut la même chose pour lui. Il est maintenant davantage en mesure d’effectuer le travail et nous avons confiance en lui.

« Nous avons deux gardiens numéro un. C’est un heureux problème. »

Maintenant, c’est au tour du reste de l’équipe de se ressaisir. Les Leafs ont eu le meilleur sur les Sénateurs au chapitre des lancers, mais Ottawa fut la meilleure équipe lors des moments importants en troisième période, dans les deux parties. Ils savent qu’ils auront besoin de plus de constance contre Lundquist et les Rangers, qui auront aussi dans leurs rangs des gros noms acquis dans le marché des joueurs autonomes, en l’occurrence Chris Drury et Scott Gomez, à la Place Banque Scotia, samedi soir (19 h, CBC, 104,7 FM).

« C’est encore tôt en saison et la chose la plus importante est de récolter des victoires, peu importe la manière, de dire Alfredsson.  Mais contre les Rangers, nous devrons améliorer notre jeu afin d’espérer les vaincre.

« Nous avons joué notre meilleur hockey en troisième (contre les Leafs). C’est un bon signe. »

L’entraîneur-chef John Paddock ajoute : « Il ne s’agit plus de match hors-concours. Notre travail est de gagner des matchs de hockey et ces rencontres sont aussi importantes que celles qui seront disputées plus tard. »

Dans le calepin

Les Sénateurs ont cédé les attaquants Josh Hennessy et Niko Dimitrakos à leur filiale de la LAH à Binghamton … Il reste 750 billets pour le match de samedi soir et 1 750 billets pour la visite des Devils du New Jersey, lundi après-midi.
En voir plus