Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Garder une grosse victoire dans sa proportion

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant Peter Regin est d'accord sur le fait que les Sénateurs doivent continuer à être patients afin de poursuivre leur progression. Les Panthers de la Floride seront les visiteurs à la Place Banque Scotia, jeudi soir (Bruce Bennett/Getty Images).
La construction d’une maison commence par une solide fondation.


Et, la plupart du temps, une bonne dose de patience.

Même si leur torpeur du début de saison a été très éprouvante à certains moments, les Sénateurs d'Ottawa continuent de ressentir qu'ils se dirigent dans la bonne direction. Mais même au lendemain d’une victoire encourageante de 5-2 à domicile contre les Coyotes de Phoenix mardi soir, les Sénateurs reconnaissent que le travail est loin d'être terminé.

« Nous devons continuer à essayer de nous améliorer tous les jours », a déclaré l'entraîneur-chef Cory Clouston à la suite de la séance d’entraînement des siens plus tôt aujourd'hui au Bell Sensplex. « Nous avons une fiche de 3-3-1 depuis nos deux premiers matchs au début (de la saison) et nous croyons que nous allons de mieux en mieux. Il y a encore des aspects à travailler et nous allons y mettre l'accent. Nous savons ce que nous avons fait de bien. Il faut continuer ainsi et améliorer certaines petites choses. »

Le capitaine Daniel Alfredsson a ajouté : « C’est un processus de tous les instants. Il y a des hauts et des bas et l’on doit continuer de s’améliorer. Nous sommes contents de l’effort déployé hier. Maintenant, c’est le retour au travail demain. »

Bien que l'ambiance se soit nettement améliorée au lendemain de la victoire de mardi, il fallait quand même revenir à une certaine réalité. Vendredi dernier, les Sénateurs avaient réussi un pas en avant avec leur première victoire sur la route de la saison à Buffalo, avant de subir un blanchissage aux mains des Canadiens de Montréal à la Place Banque Scotia, le soir suivant.

Toute proportion gardée, il faut faire preuve de prudence alors que les Sénateurs commencent à se concentrer sur l’affrontement de jeudi contre les Panthers de la Floride à la Place Banque Scotia (19 h, Rogers Sportsnet Sens, 104,7 FM Souvenirs Garantis).

« Il ne s’agit que d’un match seulement, mais je pense que nous avons fait quelques pas en avant-hier soir », a déclaré l'attaquant des Sénateurs Peter Regin, qui a connu une soirée de deux points contre les Coyotes. « Nous avons disputé un bon match et sans doute notre meilleur match jusqu'ici cette année. J'espère que nous pourrons bâtir là-dessus et poursuivre dans cette veine, sans connaître un mauvais match demain (contre les Panthers) comme cela est survenu (après) la dernière fois que nous avions connu une bonne prestation à Buffalo. »

Il est important de connaître un bon départ.On ne peut pas perdre beaucoup de matchs en début de campagne, sinon on est cuit. On l’a vu l'an dernier avec Toronto et la Caroline. Pour eux, les jeux étaient faits dès septembre. Donc, il fait bien jouer au début de la saison, mais en même temps, ce n'est pas comme si nous avons perdu neuf matchs. Nous avons encore quelques points et nous savons que si nous parvenons à remettre le train sur les rails et de connaître de bonnes séquences, nous serons en bonne posture. - Peter Regin
Avec deux victoires à leurs trois derniers matchs, les Sénateurs (3-5-1) ont grimpé jusqu'au 12e rang au classement de l’Association de l'Est. Plus importants encore, ils sont seulement à deux points d’une place donnant accès aux séries éliminatoires. Le fait de se maintenir dans peloton en attendant de rectifier certaines choses et le retour de joueurs blessés revêtent d'une grande importance.

« Il est important de connaître un bon départ, a déclaré Regin. On ne peut pas perdre beaucoup de matchs en début de campagne, sinon on est cuit. On l’a vu l'an dernier avec Toronto et la Caroline. Pour eux, les jeux étaient faits dès septembre. Donc, il fait bien jouer au début de la saison, mais en même temps, ce n'est pas comme si nous avons perdu neuf matchs.

« Nous avons encore quelques points et nous savons que si nous parvenons à remettre le train sur les rails et de connaître de bonnes séquences, nous serons en bonne posture. »

Les Sénateurs sont aussi conscients qu'ils auront à endurer encore plus de hauts et de bas en cours de route, même d'une période à l’autre dans un match donnée. Ce fut le cas mardi soir, quand Ottawa s’est forgé une avance de 3-0 en première période, a vu cette dernière être réduite à un seul but, avant de réussir deux buts dans le troisième vingt.

«Ce sera comme ça », a admis le capitaine Daniel Alfredsson. « De plus en plus dans cette ligue, on ne verra pas une équipe dominer pendant 60 minutes. Nous sommes aussi dans une situation où il ne faut pas prendre une pause de 20 minutes. Nous avons une avance de 3-0 et nous avons besoin désespérément de cette victoire. On fait un peu plus attention, on perd un peu de rythme et tout à coup, rien ne se passe sans même le savoir.

«C'est agréable de voir qu'on a pu revenir en troisième et bien jouer bien à nouveau. »

Bloc-notes

Jason Spezza (aine) ne devrait pas être de l’alignement contre les Panthers, selon Clouston, ajoutant qu’il garde bon espoir de retrouver son centre numéro un pour le match contre les Bruins de Boston, samedi soir à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM Souvenirs Garantis). Autant Spezza que Clouston estiment qu’il faut soigner cette blessure maintenant, plutôt que d »être ennuyé à nouveau plus tard au cours de la saison. « Cela ne rendrait pas service à personne, surtout pas à lui-même, lorsqu’il joue à 75 pour cent et qu’il se retrouve à 50 pour cent une fois le match terminé, puis qu’il doit s’absenter lors de la rencontre suivante, a dit Clouston. Nous voulons qu’il se sente en confiance physiquement et que son état ne commence pas à empirer de match en match. » Le défenseur Erik Karlsson et l’attaquant Milan Michalek ont obtenu un congé « préventif » d’entraînement, mais ils ne devraient pas rater de rencontre, tandis que le gardien Robin Lehner a raté la séance d'aujourd'hui pour cause de maladie. Le frère cadet de Spezza, Matthew, a comblé le vide devant le filet lors de la pratique.


En voir plus