Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gagner d'abord pour Lehner

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien de but et espoir des Sénateurs Robin Lehner évoluera avec les Greyhounds de Sault Ste. Marie dans la LHOntario à compter de cet automne.
Robin Lehner a besoin d’un peu de temps pour s’établir véritablement avec tous ses mouvements devant le filet.


« Je déteste perdre », a déclaré le gardien de but espoir des Sénateurs, qui se révèle être u passionné. « Je n’aime pas perdre. J’aime gagner. Rien de moins. Je tente de faire cela le plus souvent possible. »

C’est dans cet esprit de combativité que la direction des Sénateurs a vu du potentiel en l’athlète de 6 pieds 3 pouces, qui fut classé premier chez les gardiens européens par le Bureau central de recrutement de la LNH en vue du repêchage de 2009. Ottawa l’a sélectionné en deuxième ronde (46e au total) le week-end dernier à Montréal.

« Il est un très bon gardien », a déclaré Erik Karlsson, le premier choix des Sens en 2008, qui a joué avec Lehner au cours des deux dernières saisons avec les Indians de Frolunda à en Suède. « Il est imposant et rapide. Il possède un bon sens du hockey. Il a le désir de devenir bon et il travaille fort à l’entraînement. »

Ainsi, Lehner fera ses valises pour traverser de ce côté-ci de l’Atlantique afin d’élargir ses horizons du côté du hockey nord-américain cet automne. Il enfilera l’uniforme des Greyhounds de Sault Ste. Marie dans la Ligue de l’Ontario, qui l’a réclamé au neuvième lors du repêchage à l’étranger de la Ligue canadienne de hockey, plus tôt cette semaine.

Beaucoup plus de matchs et de longs voyages en autocar attendent Lehner. Mais ce dernier a hâte de vivre cette expérience.

« C’est ce que j’aime à propos de cela (le hockey junior hockey au Canada) et j’ai hâte de jouer de nombreux matchs et d’être prêt à voyager beaucoup en autobus, dit-il. Je veux m’habituer à ce genre de vie. »

Le directeur général adjoint des Sénateurs Tim Murray affirme que cette épreuve devrait s’avérer un test intéressant pour Lehner. Son déménagement ici facilitera la tâche de la direction pour évaluer les progrès du cerbère de 17 ans.

« Nous allons connaître ses capacités psychologiques, de dire Murray. Être un gardien signifie que 70 pour cent du travail est de nature psychologique. C’est très bien de posséder un style parfait et une bonne technique, mais nous avons vu avec Tim Thomas (des Bruins) et d’autres gardiens que cela n’importe peu.

Je n’aime pas perdre. J’aime gagner. Rien de moins. Je tente de faire cela le plus souvent possible. - Robin Lehner
« Il est question du désir d’arrêter la rondelle et du niveau de combativité. Je crois que son geste (de déménager ses pénates) montrera cet aspect. Il devra s’adapter à une réalité hors de la zone de confort près de ses parents, sa famille et toutes les autres choses qui lui donne une certaine qualité de vie. Ici, il ne connaîtra personne, ni le pays. De plus, la langue sera différente.

« Il faudra qu’il travaille tous les joueurs à tous les niveaux pour s’adapter et nous espérons qu’il y parviendra. »

Lehner semble avoir l’étoffe sur le plan psychologie pour relever ce défi. Il était ravi d’apprendre qu’il a été repêché par les Sénateurs. « J’étais tellement content. Il n’y a pas de mots pour le décrire. J’ai toujours aimé Ottawa », dit-il. Il est déterminé à prouver qu’on peut lui faire confiance.

« J’espère être prêt le plus tôt possible pour aider l’équipe qui m’a repêchée, a-t-il dit. Je vais m’entraîner de façon très intensive afin de m’améliorer chaque jour. »


En voir plus