Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gagner d'abord pour Karlsson et les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Erik Karlsson, qui a été laissé de côté lundi pour la première fois cette saison, entend mieux profiter de sa prochaine occasion de jouer lorsque l'entraîneur-chef Cory Clouston l'insèrera dans la formation (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Pour la première fois cette saison, Erik Karlsson n'a pas été un facteur dans le destin éventuel de ses coéquipiers.


Mais le défenseur des Sénateurs insiste sur le fait qu'il était tout aussi emballé que n'importe qui dans le vestiaire des siens après la victoire de 3-2 sur les Kings de Los Angeles, lundi soir à la Place Banque Scotia – malgré qu’il ait été contraint de suivre l’action depuis la galerie de presse.

« Nous avons gagné et ce fut un match serré », a déclaré Karlsson plus tôt aujourd'hui relativement à la victoire dont son équipe avait tant besoin en ce début de semaine chargée. « Je pense que l’on est plus nerveux à l’extérieur de la patinoire que sur la glace. Mais c'était amusant. »

Plusieurs ont sourcillé lundi quand Karlsson a été laissé de côté en faveur du vétéran David Hale, un défenseur qui fait preuve de plus de stabilité dans son territoire que le jeune suédois, dont ses principaux atouts sont ses habiletés offensives, incluant son puissant tir frappé. Mais Karlsson estime qu’il s’agit d’une occasion pour lui de mûrir un peu plus en tant que joueur.

« On apprend toujours des choses lorsqu’on est laissé de côté et que l’on réalise qu’il faut faire quelque chose de différent pour continuer à pratiquer notre jeu », a déclaré Karlsson après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui à la Place Banque Scotia. « Tant que l'équipe gagne, je suis heureux. Lorsque j’aurai une autre occasion (de jouer), je me dois d’être prêt à la saisir.

« J'ai 20 ans, donc je ne suis pas pressé. J'ose croire que les dirigeants savent ce qu'ils font. Ils ont été justes envers moi auparavant. Donc, ils n’auront probablement pas tort cette fois. »

L'entraîneur-chef Cory Clouston est conscient que lorsque le défenseur, qui en est à sa deuxième année chez les Sénateurs, joue son jeu, il constitue un atout considérable pour le reste de l'équipe.

« Fondamentalement, il faut gagner des matchs, bien jouer et bien faire les choses, a déclaré Clouston. C'est tout ce dont nous avons besoin de sa part lorsqu’il reviendra. Donc, la prochaine fois qu'il réintègrera la formation, il devra bien jouer. Lorsqu’il travaille bien, nous gagnons des matchs. C'est très simple, il est très efficace, il est un joueur très important pour nous et il nous aide à gagner des matchs lorsqu’il joue bien. »

Clouston n’a pas encore statué à savoir si la prochaine occasion de Karlsson sera mercredi, alors que les Stars de Dallas seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h 30, TSN2, 104,7 FM Souvenirs garantis). Entre-temps, Karlsson dit qu'il va faire de son mieux pour garder la tête au bon endroit.

On apprend toujours des choses lorsqu’on est laissé de côté et que l’on réalise qu’il faut faire quelque chose de différent pour continuer à pratiquer notre jeu. Tant que l'équipe gagne, je suis heureux. Lorsque j’aurai une autre occasion (de jouer), je me dois d’être prêt à la saisir. - Erik Karlsson
« La plupart des gars qui sont venus ici quand ils étaient jeunes sont passés par là, dit-il. Ce n'est pas comme je vais me creuser un trou pour y rester. Je suis un gars positif et je me dois être comme ça dans le vestiaire et être le même gars que j'ai toujours été. Particulièrement après notre victoire d’hier... on fait toujours une partie de l'équipe. Cela demeure comme si j’avais fait quelque chose, même si je n’étais pas sur la glace. C’est toujours plaisant (quand vous gagnez). »

C'est le sentiment qui régnait dans le vestiaire des Sénateurs, au lendemain d’un triomphe sur l'équipe qui occupe le deuxième rang dans l’Association de l’Ouest et qui a mis fin à une séquence de trois défaites.

« On veut toujours obtenir ce premier gain », a déclaré Pascal Leclaire, qui a enregistré sa première victoire de la saison lundi soir. « La chose la plus importante est que nous avions besoin de revenir et de bien jouer. Je ne fais que partie du groupe. Je suis le rythme de l'équipe. Ce fut bon pour moi et pour tout le monde. »

Le centre Jason Spezza a ajouté : « La façon dont nous avons subi trois revers d'affilés, les joueurs s’agrippaient à leur bâton un peu trop fermement. Le fait d’avoir vaincu l’une des meilleures équipes de l'Ouest est très significatif pour nous. Maintenant, nous espérons simplement gagner du terrain à partir de cela. »

Bloc-notes

Leclaire a donné une frousse à ses coéquipiers au cours de l’entraînement, après avoir encaissé un tir de Spezza juste au-dessus de ses jambières et être resté sur la glace pendant quelques minutes. Mais tout va bien avec le gardien de but qui a subi plus que sa part de blessures depuis son arrivée à Ottawa. « Juste une petite égratignure, a dit Leclaire. Je savais tout de suite (que ce n’était pas grave). Cela survient souvent. C’est ennuyant pendant quelques heures, mais ça disparait par la suite. Ce n'est pas une grosse préoccupation. » L'attaquant Chris Neil, qui n’est pas revenu au match lundi soir après une bagarre contre Kevin Westgarth, des Kings, n’a pas participé à l’entraînement d'aujourd'hui en raison d’une douleur au haut du corps. Mais Clouston a déclaré : « Nous pensons qu'il sera en mesure de jouer demain. » Le match de mercredi contre Dallas sera aussi un Match en famille Metro, alors que les amateurs peuvent se procurer quatre billets, quatre hot dogs et quatre breuvages à partir de 99 $.


En voir plus