Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Foligno passe encore le test

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L’heure fatidique n’a pas encore sonné pour Nick Foligno.


Lorsque l’entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa, John Paddock, a fait connaître ses changements à l’alignement, en prévision du match de jeudi soir contre les Canadiens de Montréal à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, 104,7 FM), le nom de la recrue ne figurait pas sur la liste. C’est plutôt Brian McGrattan qui a écopé pour faire place à Randy Robitaille, qui fera ses débuts dans l’uniforme des Sénateurs.

« Cette décision s’applique seulement pour aujourd’hui », a déclaré Paddock aux journalistes après l’entraînement matinal. « J’ai parlé à Brian et je lui ai dit que ça se passerait comme cela parfois, mais pas à tous les matchs. C’est comme ça. »

Lorsque Robitaille a franchi l’étape du ballottage sans avoir été réclamé mercredi, cela a créé un surplus d’attaquants. Et avec Dean McAmmond qui a repris l’entraînement dans le but d’effectuer un retour au jeu, les spéculations vont bon train quant à une rétrogradation de Foligno à Binghamton prochainement.

Même si ce n’est pas pour demain, un retour de McAmmond pourrait mettre davantage de pression sur les épaules de Foligno, lui qui est toujours à la recherche de son premier point en sept matchs avec le grand club.

« Il semble très nerveux, donc c’est difficile pour lui de produire, de dire le centre Jason Spezza. Nous pouvons lui dire (à Foligno) de relaxer, mais lorsque des nouveaux joueurs arrivent, il va certainement être préoccupé.

« Toutefois, je crois que la chose la plus importante est de bien jouer. Plus tu joues bien, plus tes chances de retrouver dans les mineures sont minces. C’est la meilleure attitude à adopter. »

C’est ce que semble vouloir adopter Foligno.

« Je ne vais pas m’attarder trop longtemps aux chiffres », d’indiquer le joueur de 19 ans et fils de l’ancien joueur Mike Foligno. « Je veux faire les choses le plus simplement possible et de montrer que je suis un joueur fiable chaque fois que je saute sur la glace.

« Je savais que cela prendrait un certain temps avant de m’adapter, mais maintenant je crois que les choses vont mieux de jour en jour et je souhaite que cela se reflète lors des matchs. Aujourd’hui, j’espère que cela une autre étape dans la bonne direction. »

Paddock y est allé dans le même sens, affirmant « qu’il essaie d’en faire trop à la fois. Il doit jouer plus simplement, aller vers le filet, s’imposer physiquement et profiter de ses chances de marquer. »

Entre-temps, Robitaille jouera aux côtés de Shean Donovan et Christoph Schubert contre les Canadiens. C’est une journée excitante pour le joueur natif d’Ottawa, qui sera dans l’uniforme de l’équipe de sa ville natale pour la première fois.

« Je serai nerveux au début, mais le tout devrait se résorber après quelques présences », a exprimé le joueur de 32 ans qui en est à sa neuvième formation dans la LNH. « C’est comme monter sur un vélo. Tu reprends l’habitude après quelques tours, le temps de laisser passer la nervosité. Une fois le tout résorbé, il faudra jouer au hockey. »

À la fin de la saison dernière avec les Islanders de New York, Robitaille a évolué pendant des moments importants sur le même trio que Ryan Smyth, alors que l’équipe luttait pour une place en séries éliminatoires. Donc, Paddock sait que le vétéran fut testé lors de moments critiques.

« Il ne jouera pas avec un Dany Heatley ou ce type de joueur, mais il pourra aider dans certaines situations avec son expérience, de dire Paddock. Il procure de la profondeur en offensive, advenant des blessures. »

Il reste moins de 200 billets pour le match de ce soir.

En voir plus