Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Eaves de plus en plus près d'un retour

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Patrick Eaves avait finalement de la compagnie sur la patinoire, lundi matin.


Et ce n’est pas trop tôt.

L’attaquant des Sénateurs d’Ottawa, âgé de 23 ans, a raté les 21 derniers matchs des siens en raison d’une dislocation d’une épaule, qu’il a subi le 21 novembre dernier, contre les Sabres de Buffalo. Même s’il n’est pas tout à fait prêt à affronter ces mêmes Sabres jeudi soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, A-Channel, 104,7 FM), la présence de Eaves à l’entraînement de lundi est un bon indice pour présumer un retour imminent dans l’alignement.

« Je suis très heureux de pouvoir retrouver mes coéquipiers sur la glace, a déclaré un Eaves souriant après une séance intensive, une première pour lui avec ses coéquipiers des Sénateurs depuis sa blessure. « En solo, tu es très limité. Je suis content d’être ici. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, a été impressionné par ce qu’il a vu de Eaves, mais il ne veut pas s’avancer sur une date de retour au jeu.

« J’ai été surpris de voir l’aisance qu’il (Eaves) avait pour décocher des tirs, a dit Paddock. Je ne veux pas m’avancer au sujet de son statut, mais c’est de bon augure de le voir s’entraîner ainsi. »

Eaves a indiqué que le vrai test surviendra au cours des prochains jours, alors qu’il recommencera à jouer avec des contacts physiques avec ses coéquipiers.

« Ma forme physique est excellente, dit-il. Randy (Lee, l’entraîneur du conditionnement physique) et moi avons patiné pendant des semaines. Il n’y a plus de problèmes à ce niveau.

« Je laisse compléter la guérison. Je vais probablement reprendre le hockey de contact cette semaine et je verrai par la suite. »

Une escarmouche a éclaté à la fin de la séance d’entraînement de lundi, à la suite d’un différent entre le gardien Ray Emery et le dur à cuire Brian McGrattan. Mais leurs coéquipiers ont minimisé l’incident, la qualifiant de petite dispute. Paddock a déclaré que cet incident était sans importance.

« Je n’ai rien à dire ou à juger de cette affaire, dit-il. Je m’en fous. Cela les préoccupe (les médias) mais pour nous, c’est sans importance. »

Alors que l’équipe disputera ses trois prochains matchs à domicile en quatre soirs, Paddock a décidé d’accorder un congé à plusieurs de ses vétérans mardi, donc il s’agira d’une séance facultative d’entraînement. À compter de jeudi, les Sénateurs ne disposeront pas plus d’un jour de congé entre les matchs d’ici la pause du match des étoiles. Ensuite, le calendrier chargé reprendra de plus belle.

« C’est le temps idéal pour un peu de repos, a déclaré Paddock. Certains joueurs, particulièrement ceux qui disputent 18-24 minutes par match (environ sept ou huit joueurs) ont besoin d’une journée de congé supplémentaire. »

Il reste environ 250 billets pour le match de jeudi contre les Sabres, alors qu’il en reste seulement 20 pour la rencontre très attendue de samedi, entre les Sénateurs et les meneurs de l’Association de l’Ouest, les Red Wings de Detroit (19 h, CBC, 104,7 FM). Il reste seulement 500 billets pour la partie de dimanche contre les Islanders de New York (19 h, RDS, 104,7 FM).


En voir plus