Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Deux bonnes nouvelles pour Shannon

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ryan Shannon a signé un contrat d'un an avec les Sénateurs aujourd'hui. Ensuite, il a accepté une invitation pour représenter les États-Unis au Championnat mondial 2009 de l'IIHF à Zurich et Berne, en Suisse (Photo par Graig Abel/NHLI via Getty Images).
Une journée pleine de rebondissements pour Ryan Shannon.


La nouvelle ne pouvait pas mieux tomber pour l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa. Non seulement il a paraphé un nouveau pacte à volet unique d’un an avec l’équipe, il a aussi appris qu’il aura la chance de représenter Team USA au Championnat mondial 2009 de l’IIHF, qui débutera le 24 avril à Zurich et Berne, en Suisse.

Shannon a mérité sa place à Ottawa alors qu’il a connu des sommets en carrière au chapitre des buts (huit), des aides (12) et des points (20), en seulement 35 matchs cette saison. Le rapide ailier s’est bien adapté au système axé sur l’offensive qui a été implanté par l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston.

« J’ai gagné beaucoup en confiance et j’étais à l’aise dans le système de Cory. De la façon dont l’équipe jouait, je ne voulais pas que la saison se termine », a déclaré Shannon, âgé de 26 ans et originaire de Darien, au Connecticut. « Les choses se sont bien passées et je suis heureux d’être récompensé avec une mise sous contrat. »

Shannon a été obtenu des Canucks de Vancouver dans une transaction réalisée juste avant le début de la saison, en retour du défenseur Lawrence Nycholat. Toutefois, avec seulement un contrat à deux volets en vigueur, il a commencé la campagne dans la Ligue américaine avec les Senators de Binghamton. Il est évidemment ravi de grimper un échelon, avec la signature d’une entente à volet unique.

« C’est une entente importante, de dire Shannon. Pendant tout ce temps, depuis mon rappel de Binghamton, j’étais assuré de jouer seulement le jour même. C’était une audition constante, pour me faire valoir pour la prochaine saison et d’obtenir un contrat.

« Maintenant que c’est dans la poche, c’est un gros poids de moins sur mes épaules et je pourrais me concentrer sur mon entraînement estival afin de bien me préparer à disputer une saison (complète) dans la LNH. »

Clouston, l’ancien entraîneur des B-Sens, a rappelé Shannon pour la première fois après avoir pris les commandes derrière le banc à Ottawa. Le séjour s’est prolongé jusqu’à la fin de la campagne pour l’attaquant de 5 pieds 9 pouces.

« N'importe quelle équipe dira que si vous dénichez un joueur comme Ryan, il aidera votre formation », avait déclaré Clouston il y a quelques semaines. « Il travaille très fort à l’entraînement et c’est contagieux. Pendant toute sa carrière, il a dû faire les petites choses aussi bien, sinon mieux que quiconque, car il n’est pas un joueur au physique imposant. Cela fait toutefois de lui un joueur efficace. »

Murray a louangé la polyvalence et l’esprit compétitif de Shannon.

« Il (Shannon) n’est pas gros, mais il est très compétitif, a dit Murray. « Il possède une bonne vitesse, il est très responsable et je crois que peu importe le trio où il évolue, il apporte une contribution.

J’ai gagné beaucoup en confiance et j’étais à l’aise dans le système de Cory. De la façon dont l’équipe jouait, je ne voulais pas que la saison se termine. Les choses se sont bien passées et je suis heureux d’être récompensé avec une mise sous contrat. - Ryan Shannon
« Il peut jouer sur n’importe quel trio et sa façon de jouer lui permet d’évoluer sur les unités spéciales. Cela apporte beaucoup à l’équipe et à la flexibilité pour un entraîneur. Il joue en relève en cas de blessure et à la pointe sur le jeu de puissance à l’occasion. Il est un bon joueur. »

Le directeur général de Team USA, Brian Burke, qui connaît Shannon alors qu’ils se sont côtoyés lors de la saison 2006-2007, avec les Ducks d’Anaheim qui avaient gagné la Coupe Stanley, a vu certainement les mêmes qualités. Néanmoins, Shannon a admis qu’il fut un surpris d’avoir reçu une invitation à participer pour la première fois au Championnat du monde.

« Ce fut une grande surprise et un grand honneur, dit-il. Brian Burke m’a téléphoné et qu’elle fut ma surprise d’entendre cette voix, que j’ai bien connue à Anaheim. Auparavant, lorsque j’entendais sa voix, c’est habituellement pour m’annoncer que j’étais rétrogradé dans la Ligue américaine. Lorsqu’il a lancé l’invitation (pour le championnat mondial), j’ai accepté avant même qu’il ne termine sa phrase. »

L’équipe américaine alignera aussi un autre joueur des Sénateurs, en l’attaquant Nick Foligno.


En voir plus