Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des signes encourageants

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les Sénateurs d’Ottawa comment à voir une lueur d’espoir.


Maintenant, ils espèrent passer à la prochaine étape et de mettre un terme à leur plus longue séquence de revers en plus de 11 ans, soit sept revers d’affilé.

Les Sénateurs pourraient y parvenir mercredi soir au BankAtlantic Center à Sunrise, alors qu’ils affronteront les Panthers de la Floride et leur ancien entraîneur Jacques Martin (19 h 30, RDS, 104,7 FM).

Pour les Sénateurs, cette confrontation survient au lendemain d’un match où ils sont parvenus à combler un déficit de 3-1 pour forcer la prolongation contre le Lightning de Tampa Bay, avant de s’incliner 4-3 en fusillade. Techniquement, ce n’est pas une défaite mais ce n’est pas non plus la victoire tant espérée depuis le 19 novembre.

« Nous voulons mettre un terme à cette disette le plus rapidement possible », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson, après la séance facultative d’entraînement de mercredi. « Je crois que nous sommes sur le point de nous en sortir. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, a aussi remarqué un effort beaucoup plus soutenu comparativement à la performance de samedi dernier, un revers de 5-2 à domicile aux mains des Rangers de New York.

« Je crois que nous avons travaillé plus fort (contre Tampa), dit-il. Nous avons eu quelques relâchements mais nous avons connu un bon début de match, avec deux ou trois bonnes chances de marquer. Ensuite, cela s’est transporté en deuxième et en troisième. »

Les Sénateurs ont aussi profité d’une performance inspirante du gardien Ray Emery, qui obtiendra un deuxième départ consécutif mercredi soir.

« Il nous a permis de rester dans le match, a déclaré Paddock. Il n’a pas accordé de mauvais but. Il a dû effectuer de gros arrêts contre une équipe aussi explosive. Je crois qu’il a bien performé. »

Marquer le premier but sera certainement d’une aide précieuse contre les Panthers. Les Sénateurs ne sont pas parvenus à prendre les devants depuis les quatre derniers matchs.

« Nous devrons mieux performer autant sur le plan collectif qu’individuel et nous devrons continuer à travailler. C’est notre priorité, a déclaré Alfredsson.

« Nous nous sommes mis dans le pétrin en accordant les deux premiers buts depuis un certain temps. Nous devrons trouver le moyen de connaître de meilleurs débuts de rencontre. »

Même avec une séquence de sept défaites consécutives – la plus longue du genre pour les Sénateurs depuis la saison 1995-1996 – s’avère frustrante, le défenseur Wade Redden insiste sur le fait que cela n’a pas détruit la confiance des joueurs.

« Ce sont les petites choses (qui ont nui à l’équipe), je crois, dit-il. Il faut être prêt mentalement. Il ne s’agit pas du tout d’un manque de confiance les uns envers les autres. Il faut réfléchir sur ce que nous sommes et ce qui a fait notre succès.

« Parfois, nous pouvons connaître une petit baisse de régime après une bonne séquence, mais nous devons réaliser que ce sont les jeux simples qui font notre succès. Parfois, nous attendons un peu trop avant d’effectuer un jeu avec la rondelle et les choses se compliquent. »

La rondelle n’a pas nécessairement roulé non plus en faveur des Sénateurs ces derniers temps, pour employer le cliché très à propos. Mais Paddock croit que cette chance pourrait faire surface en cours de route.

« Lorsque tu travailles fort, tu crées tes chances, dit-il. Je pense que nous avons travaillé beaucoup plus fort (mardi) que lors du match contre les Rangers.

« Mais tu dois mériter tes chances. Ce ne fut pas le cas pour nous récemment, donc cela est un signe que nous devons en donner encore un peu plus. »



En voir plus