Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des adversaires qui se connaissent bien

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Kaspars Daugavins et les Senators de Binghamton ont affronté les Checkers de Charlotte à huit reprises pendant la saison régulière. Maintenant, ils croiseront le fer en finale de l'Association de l'Est (Just Sports Photography).
Comme dit le proverbe, la familiarité engendre le mépris.


Si c'est effectivement le cas, le niveau d'intensité devrait augmenter rapidement entre les Senators de Binghamton et les Checkers de Charlotte, qui croiseront le fer dans le cadre du premier match de la finale de l’Association de l’Est dans la Ligue américaine ce soir (19 h 05, Team 1200, ahllive.com) au Time Warner Cable Arena dans la capitale de la Caroline du Nord.

Les deux formations évoluant dans la section Est, la principale filiale des Sénateurs d'Ottawa et celle des Hurricanes de la Caroline se sont affrontées à huit reprises au cours de la saison régulière, alors que les B-Sens ont eu le meilleur dans la série avec une fiche de 4-3-1. Les deux équipes avaient pris des trajectoires différentes au cours des présentes séries éliminatoires de la Coupe Calder jusqu’à aujourd’hui, alors que Binghamton, qui a terminé au cinquième rang au classement, a traversé dans la section Atlantique pour les deux premiers tours.

Cependant, les deux équipes ont connu un parcours étrangement similaire. Les B-Sens ont éliminé les deux meilleures équipes de l'Atlantique – les Monarchs de Manchester et les champions de la section, les Pirates de Portland – pour atteindre leur première finale de l’association de l'Est depuis 2003. Pendant ce temps, Charlotte a expédié en vacances les Bears de Hershey, deux fois champions en titre, et les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, qui ont présenté la meilleure fiche dans la LAH en saison régulière, pour prendre part à une série finale d’association des plus surprenantes.

Cela étant dit, il ne devrait pas y avoir trop de mystère entre ces deux équipes. Il s’agit d’un aspect nouveau en soi pour les B-Sens au cours de ces séries éliminatoires. Ils n’avaient affronté Manchester et Portland qu’à deux reprises pendant le calendrier régulier. Ce ne fut pas le cas avec les Checkers.

« Tout le monde connait bien cette équipe », a déclaré l’attaquant des petits Sénateurs Kaspars Daugavins au Binghamton Press & Sun-Bulletin. « Nous avons joué contre eux à huit reprises cette année? Tout le monde sait ce qu'ils peuvent faire, mais je ne pense pas que quiconque va se concentrer à savoir qu’il faudra agir d’une manière spécifique contre Charlotte. On se fout de la façon dont ils jouent. Nous allons imposer notre style. Tant que nous saurons gérer notre plan de match, nous devrions bien nous débrouiller. »

Il ne faut pas penser que d’affronter un ennemi familier rend la corvée plus facile. L’entraîneur-chef des B-Sens, Kurt Kleinendorst, porte un regard sur ce que les Checkers ont accompli jusqu'à maintenant dans leur première saison – les Hurricanes avaient auparavant comme filiale les River Rats d'Albany – et il sait que son équipe devra batailler.

« Ils sont très sous-estimés », a-t-il dit au Press & Sun-Bulletin. « Je pensais qu'ils ont été l'une des meilleures équipes (dans la LAH) toute l'année et si vous regardez les adversaires qu’ils ont battus jusqu'à présent, soit Hershey et Wilkes-Barre, ils ne forment pas une mauvaise équipe. J'ai cru toute l'année qu’ils étaient très bons. »
Le capitaine des B-Sens Ryan Keller a ajouté : « Pour eux, il est peut-être un peu plus facile de se préparer, mais nous savons aussi à quoi nous attendre. À cette période de l'année, on peut pratiquement jeter les systèmes par la fenêtre. Il s’agit juste de savoir qui exécute les choses de la meilleure façon. »

Et les B-Sens ont été à leur meilleur sur la route jusqu'à présent au cours des présentes séries, avec un dossier de 6-1 à l’extérieur du Broome County Veterans Memorial Arena contre les Monarchs et les Pirates. Ces derniers n'avaient perdu que huit matchs à la maison pendant toute la saison, mais ils ont eu un dossier de 0-3 dans la finale contre Binghamton dans leur amphithéâtre, le Cumberland County Civic Center, en finale de la section Atlantique.

Inutile de dire que c'est une formule magique que les B-Sens aimeraient voir se poursuivre.

« Notre objectif à l'heure actuelle est d’essayer de remporter au moins un match, voire deux, revenir devant notre foule et de bien jouer », a déclaré Ryan Potulny, des B-Sens, qui est le meneur dans les séries éliminatoires de la Coupe Calder au chapitre des buts (10) et des points (19). « Quand nous jouons sur la route, nous gardons les choses simples ... puis notre attaque prend le dessus et nous formons une équipe complète. »

Le deuxième match de la finale de l’Association de l’Est aura lieu vendredi soir à Charlotte (19 h 05, Team 1200, ahllive.com). Ensuite, la série se transportera à Binghamton pour les trois prochains affrontements, mardi, mercredi et samedi (tous les matchs à 19 h 05, Team 1200, ahllive.com).

Bloc-notes

Le défenseur recrue Eric Gryba, qui a été à l'écart du jeu depuis la fin de mars en raison d’une entorse à une cheville, effectuera son retour au jeu ce soir dans l’alignement de Binghamton. Il a été jumelé à Mark Borowiecki lors de l’entraînement d'avant-match aujourd'hui... Robin Lehner (7-2) effectuera un dixième départ consécutif ce soir devant le filet des B-Sens, alors que Mike Murphy (7-3) sera son vis-à-vis pour Charlotte. Il s’agira du premier affrontement de Lehner face aux Checkers, car Barry Brust fut le partant lors des huit matchs de saison régulière pour les B-Sens... Binghamton est la première équipe de cinquième place à prendre part à une finale d’association de la LAH depuis 2001, alors que Hershey avait été balayé par Wilkes-Barre... Une seule équipe de Binghamton a disputé la finale de la Coupe Calder et il faut remonter à près de 30 ans, lorsque les défunts Whalers s’étaient inclinés devant les Hawks du Nouveau-Brunswick en 1981-1982.


En voir plus