Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Davantage de responsabilités pour Karlsson

par Rob Brodie / Ottawa Senators
À sa deuxième année, le défenseur Erik Karlsson est le meneur chez les Sénateurs pour la moyenne de temps de glace par match et il a passé plus de 30 minutes à deux reprises cette semaine. Incidemment, Ottawa a remporté les deux matchs et Karlsson a participé aux deux buts décisifs (Photo par Eliot J. Schechter/NHLI via Getty Images).
Erik Karlsson n’a peut-être pas exactement commencé sa journée en courant le marathon.


Mais soyez assuré que lorsque la première mise au jeu sera effectuée ce soir à la Place Banque Scotia, le jeune défenseur des Sénateurs d’Ottawa aura encore beaucoup d’énergie à revendre pour faire face au défi que représentent les Capitals de Washington (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM).

Alors que la brigade défensive des Sénateurs est décimée par les blessures, avec les absences des vétérans Sergei Gonchar et Matt Carkner, ils ont confié à leur plus jeune membre de s’acquitter d’une plus lourde charge de travail. Et il a répondu de façon convaincante.

Jeudi soir, Karlsson a marqué le but vainqueur en fusillade contre le gardien Henrik Lundqvist des Rangers de New York, mettant fin à un duel qui a duré cinq rondes. Par la suite, il avait l'air à peine d’un joueur qui venait de passer plus d'une demi-heure de temps de glace (30:18 précisément).

Il ne s’agissait pourtant pas de son quart de travail le plus long cette semaine, car Karlsson a été utilisé pendant 31:14 lors de la victoire de samedi dernier en prolongation par la marque de 3-2 sur le Lightning de Tampa Bay, dans laquelle il a préparé le but gagnant de Jason Spezza. À 23:34, il est actuellement le meneur chez les Sénateurs au chapitre de la moyenne de temps de glace par match. Il ne faut pas s’attendre à un allègement de la charge de travail de sitôt.

« Nous ne sommes pas préoccupés par sa fatigue », a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, après une réunion d’équipe plus tôt aujourd'hui. « J'ai même dit à la blague (hier soir) à mi-chemin en troisième période que je ne croyais pas qu’il avait encore sué quelques gouttes. Il est en pleine forme. Il est un athlète exceptionnellement en très bonne condition physique. Il n'a pas besoin de faire de grands efforts pour patiner. Les choses viennent naturellement et facilement pour lui. Plus il passe du temps sur la glace, plus il semble déployer plus d'énergie.

« Il est pratiquement infatigable. Il n’a presque pas de graisse sur le corps, il ne porte aucun surplus de poids. Il est très efficace dans son coup de patin et son jeu. »

Dans l'esprit de Karlsson, l’abondance de temps de glace n'est pas différente de celle qu’il profitait au cours de sa jeunesse à Landsbro, en Suède. Il ne se lasse pas du sport qu’il affectionne.

« Je me sens bien, dit-il. C'est juste amusant d'être sur la glace. Je profite de chaque minute. Je suis content qu'ils me fassent confiance et je sens que j’apporte une contribution aussi. Mon corps se sent bien. Tout va bien et nous gagnons des matchs. »

Effectivement, en dépit du fait qu’ils occupent le dernier rang d’Association de l'Est et que leurs espoirs de participer aux séries éliminatoires se sont volatilisés depuis longtemps, les Sénateurs (28-37-9) présentent un dossier de 6-4-0 à leurs 10 derniers matchs et rendent la vie difficile pour n'importe quel adversaire. Clouston a déclaré que le rendement amélioré de Karlsson et son instinct pour effectuer de grandes choses sur la patinoire se sont avérés des facteurs non négligeables au cours de cette séquence.

« Il a toujours eu cette capacité », a déclaré Clouston sur la façon dont Karlsson profite de la possibilité de changer les choses. « A-t-il toujours fait le bon choix au bon endroit et pris les bonnes décisions? Non, mais il est un jeune défenseur et cela fait partie du processus d'apprentissage. Ces derniers temps, il a très bien joué et pris de bonnes décisions la plupart du temps. Il fut un joueur clé dans nos récents succès. »

Karlsson, pour sa part, est conscient que son niveau de rendement et son temps d’utilisation vont souvent de pair.

« C'est la décision des entraîneurs, a-t-il dit. Si l’on connait un bon match, alors on peut jouer un peu plus. Mais il y aura des soirs où on ne sera pas autant à la hauteur et on jouera beaucoup moins. Je veux jouer autant que je le peux et j’aime bien passer autant de temps sur la glace. »

Bloc-notes

Les Sénateurs ont cédé l’attaquant Roman Wick aux Senators de Binghamton (LAH) ce matin, ouvrant la voie à Milan Michalek pour revenir dans l'alignement contre les Caps. L'ailier tchèque n'a pas joué depuis qu'il a subi une fracture à un pied le 26 février et son retour est devancé d’au moins une semaine. « Je suis rétabli à 100 pour cent et j’ai tellement hâte de revenir au jeu, a déclaré Michalek. Je veux juste recommencer à jouer. Je suis en bonne santé, il n'y a donc aucune raison (pour moi) de demeurer à l’écart. » Le gardien Curtis McElhinney a dû s'absenter pour des raisons familiales, donc Mike Brodeur a été rappelé du club-école pour seconder le partant Craig Anderson ce soir... Le capitaine Daniel Alfredsson (bas du dos) devrait rejoindre ses coéquipiers pour le voyage de trois matchs qui débutera dimanche à Atlanta contre les Thrashers (14 h, Sportsnet East, Team 1200). Clouston a indiqué qu'il est possible qu’Alfredsson, qui est à l'écart du jeu depuis le 7 février, puisse jouer à un moment donné. « Nous ne l'aurions pas amené s’il n’y avait pas eu une chance de pouvoir jouer, a dit Clouston. Il y a certainement une possibilité qu'il puisse revenir au jeu. »


En voir plus