Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Da Costa en voie de devenir plus costaud

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'espoir des Sénateurs Stéphane Da Costa représente la France au Championnat mondial de hockey 2012, sa quatrième participation consécutive à l'événement (Photo par Dale MacMillan/Getty Images)

On peut affirmer qu’il s’agit de la dernière étape de l’apprentissage hockey pour Stéphane Da Costa.

Lorsque l’espoir des Sénateurs d’Ottawa — qui évolue présentement pour sa patrie, la France, au Championnat mondial de hockey 2012 de l’IIHF — a affronté le Canada lundi, il s’agissait d’une occasion pour lui de jouer contre de nombreux athlètes de calibre de la Ligue nationale de hockey.

Un scénario semblable attendra la France jeudi contre la Finlande au Hartwall Arena d’Helsinki (13 h 15 HE). La formation finlandaise aligne des vétérans aguerris de la LNH comme le capitaine du Wild du Minnesota Mikko Koivu, Jussi Jokinen, des Hurricanes de la Caroline, ainsi que Valtteri Filppula, des Red Wings de Detroit — des athlètes qui possèdent le genre de corpulence que Da Costa devra éventuellement obtenir pour devenir un joueur d’impact à Ottawa.

Mais le centre de 21 ans a sûrement du temps de son côté à ce chapitre. Tout comme le défenseur Erik Karlsson, qui faisait osciller la balance à 157 livres le soir où les Sénateurs ont fait de lui le 15e choix au repêchage de 2008 de la LNH qui avait eu lieu à la Place Banque Scotia, il doit devenir plus costaud.

Aujourd'hui, Karlsson est un athlète beaucoup plus imposant à 180 livres, lui qui est finaliste pour le trophée James-Norris, remis au meilleur défenseur de la LNH, après avoir connu une saison de 19 buts et 78 points.

« C'est le facteur robustesse », a déclaré Pierre Dorion, le directeur du personnel des joueurs des Sénateurs, à la station radiophonique Team 1200 en soulignant l’aspect le plus important que Da Costa doit améliorer dans son cheminement vers la LNH. « Je me souviens encore avoir discuté avec Erik Karlsson après sa première année dans la LNH et il m’avait dit : ‘ Pierre, ils sont grands et forts’. Et je pense qu'il s’est amélioré admirablement (depuis lors).

« Les gens doivent comprendre que ce sont des hommes (dans la LNH) et lorsqu’un jeune athlète sort de l'université, il s’agit d’une étape importante à franchir même si l’on possède tous les talents du monde, dont je crois que Stéphane possède. Il faut juste qu’il devienne plus costaud. »

Da Costa est effectivement un joueur offensif doué avec une vision du jeu exceptionnelle sur la glace. Pendant deux saisons avec Merrimack College de North Andover, au Massachusetts, il a totalisé 30 buts et 90 points en 67 matchs. Son séjour en sol américain a fait de lui un athlète très convoité par les équipes de la LNH, mais les Sénateurs ont remporté la bataille pour ses services il y a un an et lui ont accordé un contrat de deux ans à titre de joueur autonome provenant des rangs universitaires américains.

Le Parisien a commencé la saison 2011-2012 à Ottawa et a inscrit trois buts et deux passes en 22 matchs avant d'être cédé aux Senators de Binghamton de la Ligue américaine de hockey. Il a terminé la campagne au cinquième rang des meilleurs marqueurs des B-Sens avec 36 points en 46 matchs, dont 13 buts. Avec 68 matchs, il s’agit de sa plus longue saison à vie au hockey en Amérique du Nord (il avait disputé trois saisons dans la United States Hockey League avec les Musketeers de Sioux City et le Tornado du Texas avant de quitter pour Merrimack).

« J’ai pensé qu'il était très bon et qu’il méritait d'être au sein de notre équipe au début de l'année, a déclaré Dorion. L’ensemble de l’équipe a connu des difficultés au début de l'année et il est simplement tombé dans cette veine. Il est allé à Binghamton et il est devenu un joueur qui récoltait un point par match pratiquement jusqu'à la fin de la saison, avant de frapper un mur. »

Les Sénateurs croient encore beaucoup en Da Costa et ses habiletés.

« Dans le cas de Stéphane, il possède beaucoup d’habiletés pour fabriquer des jeux et en possession de la rondelle, un talent offensif que l’on souhaite voir chez un grand nombre de joueurs, a déclaré Dorion. Venant de France, il a évolué dans la USHL et ensuite à l’université, il a disputé un grand nombre de matchs. Mais une fois qu'il atteindre un niveau de corpulence acceptable, je pense qu'il pourra continuer à progresser. »

En voir plus