Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Clouston et Lauer réunis chez les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Brad Lauer (à droite), qui a passé un bref séjour avec les Sénateurs au cours de sa carrière de 16 ans chez les pros, revient à Ottawa comme adjoint à l’entraîneur-chef Cory Clouston (Photo par Glenn Cratty/Getty Images).
Cory Clouston croit qu’il a déniché l’homme tout désigné pour le seconder derrière le banc des Sénateurs d’Ottawa.


Disons simplement qu’il aurait eu bien du mal à trouver une autre personne qu’il connait aussi bien.

Les Sénateurs annonçaient plus tôt cette semaine que Brad Lauer fut nommé à titre d’entraîneur-adjoint. Il joindra son homologue Greg Carvel ainsi que l’entraîneur des gardiens de but Eli Wilson et l’entraîneur responsable de la vidéo Tim Pattyson. Luke Richardson demeurera au sein de l’organisation à titre d’entraîneur à temps partiel.

L’embauche de Lauer constitue une réunion sur deux points de vue. Il a disputé 30 matchs avec les Sénateurs au cours de la saison 1993-1994 et, après avoir mis un terme à sa carrière de hockeyeur actif, il a occupé son premier poste d’entraîneur comme adjoint à Clouston avec le Ice de Kootenay, dans la Ligue de hockey de l’Ouest. Au cours de leurs cinq saisons passées ensemble avec le Ice (de 2002-2003 à 2006-2007), ils ont récolté un pourcentage de victoire de 0,638, incluant deux saisons de plus de 100 points et trois campagnes de 40 gains et plus.

« Il s’agit d’un autre pas en avant pour l’organisation, a déclaré Clouston. Je suis très heureux et emballé que Brad se joigne à nous. Il amènera un bon bagage d’expérience dans plusieurs aspects. » (fichier mp3).

Lors de son bref séjour avec les Sénateurs, Lauer n’aurait jamais imaginé qu’il retournerait au sein de l’organisation dans un poste d’entraîneur. (fichier mp3)

« À cette époque, je ne savais pas si je deviendrai entraîneur un jour », a déclaré Lauer, qui a passé les deux dernières saisons comme adjoint à Lane Lambert avec les Admirals de Milwaukee dans la Ligue américaine, la principale filiale des Predators de Nashville. « En cours de route pendant ma carrière, alors que je vieillissais, je voulais savoir où je m’en allais. On m’a offert des postes d’adjoint et j’ai aimé l’aventure.

« J’ai apprécié le fait de travailler avec les jeunes et les vétérans vers la fin de ma carrière. Ainsi, il était clair que je voulais poursuivre dans cette veine. C’est l’un des raisons qui m’ont incité à revenir dans la Ligue de l’Ouest (lui qui avait déjà évolué pour les Pats de Regina), afin de connaître les jeunes et la prochaine génération de joueurs. Au cours des dernières années, j’ai dû apprendre l’aspect professionnel du sport. »

Un sport qui, d’admettre Lauer, a bien changé depuis qu’il a accroché ses patins. En 16 saisons, il a évolué pour les Sénateurs, les Islanders de New York (l’équipe qui l’a repêché dans la LNH en 1985), les Blackhawks Chicago et les Penguins de Pittsburgh, en plus de 13 années de service dans les ligues américaine et internationale.

« C’est une "business" maintenant », de convenir Lauer, âgé de 42 ans et originaire de Humboldt, en Saskatchewan. « Prenez seulement les jeunes que Cory et moi dirigions dans le junior, ils ont des entraîneurs de conditionnement physique et des agents. Ils savent ce qu’ils veulent à un jeune âge et ils sont comme des éponges. Ils veulent apprendre et s’améliorer.

« Je me demandais à quoi m’attendre de la part des joueurs qui se retrouvent au niveau professionnel (mineur), mais il n’y a pas beaucoup de différence. Ils veulent apprendre, se perfectionner et avancer. J’ignore si le désir et l’engagement étaient là autant il y a 15 ans que maintenant. »

Clouston estime que cette vision des joueurs aidera énormément au sein de son personnel d’entraîneurs. (fichier mp3)

« C’est très important, dit-il. Je n’ai jamais joué dans la LNH et je me suis fié à l’expérience de Brad en tant que hockeyeur au cours des cinq années où nous avons travaillé ensemble (à Kootenay) et je vais faire la même chose ici. Ce type de perspicacité est très important. Brad a joué sous les ordres de nombreux entraîneurs et il a fait régulièrement la navette entre les mineurs et la LNH. Cette expérience à elle seule est inestimable aux yeux de nos joueurs.

Je me demandais à quoi m’attendre de la part des joueurs qui se retrouvent au niveau professionnel (mineur), mais il n’y a pas beaucoup de différence. Ils veulent apprendre, se perfectionner et avancer. J’ignore si le désir et l’engagement étaient là autant il y a 15 ans que maintenant. - Brad Lauer
« Il peut analyser des choses du point de vue d’un hockeyeur et au cours des sept dernières années, Brad a réussi sa transition pour devenir un très bon entraîneur. Il a été en mesure d’amalgamer les deux aspects. Il a appris le jeu dans une perspective différente en tant qu’entraîneur et il s’est servi de son expérience de joueur pour devenir un bon adjoint. »

L’organisation souhaite aussi profiter de l’expérience de Richardson, qui a mis un terme à une carrière de 20 ans dans la LNH avec les Sénateurs l’automne dernier. Alors qu’il a passé le reste de la saison dernière au sein du personnel d’entraîneurs des Sénateurs, des engagements familiaux vont restreindre le temps de Richardson passé avec l’équipe d’Ottawa la saison prochaine.

« J’ai adoré ce qu’il a amené à l’équipe l’an dernier, d’affirmer Clouston. L’implication de Luke a été très bénéfique pour l’organisation. Il est un leader et il continuera de travailler avec nos défenseurs le plus souvent possible. Je crois qu’il a une occasion d’aller à Binghamton (la filiale des Sénateurs dans la LAH). Nous avons de très bons défenseurs là-bas et nous voulons qu’ils progressent bien afin qu’ils puissent monter d’échelon un jour. »

Les Sénateurs ont aussi annoncé que l’entraîneur en conditionnement physique Chris Schwarz et le thérapeute sportif adjoint Dom Nicoletta se joignaient au personnel d’entraîneurs de l’équipe.


En voir plus