Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

« C'est un rêve d'être ici »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Jakob Silfverberg n’était pas dans l’amphithéâtre pour le moment de vérité.


Mais l’attaquant de 18 ans était tout aussi emballé même s’il se trouvait à des milliers de kilomètres de là, soit chez lui en Suède. La Ligue nationale de hockey n’était plus un rêve à partir de ce moment.

« J’étais très ravi et emballé », a déclaré Silfverberg à propos d’avoir été sélectionné en deuxième ronde par les Sénateurs d’Ottawa (39e au total) au repêchage de 2009 à Montréal. « Cela a propulsé ma confiance et m’a aidé à me surpasser. Je m’attendais à être choisi en troisième ronde. Ce fut une surprise, mais je suis très heureux. »

Encore une fois, l’athlète de 6 pieds 1 pouce et 187 livres natif de Gavle, en Suède, a indiqué que les Sénateurs étaient en tête de liste de ses équipes préférées dans la LNH, dans un profile compilé par la ligue en vue du repêchage. Parmi ses joueurs préférés dans la LNH, il cite un nom familier dans la capitale nationale : le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson (l’attaquant Jonathan Cheechoo des Sharks de San Jose est l’autre).

Même si Silfverberg n’avait pratiquement aucune indication que les Sénateurs s’intéressaient à lui — « Seulement à Toronto à l’événement des dépisteurs. C’est la seule fois où j’ai eu un entretien avec eux », dit-il — les recruteurs d’Ottawa l’avaient dans leur mire à quelques reprises.

« Il ressemble à un hockeyeur », a déclaré Pierre Dorion, le dépisteur amateur en chef des Sénateurs. « Nous sommes impressionnés par son style de jeu, car il danse avec la rondelle. »

Effectivement, Silfverberg est un joueur dont les Sénateurs miseront pour leur attaque dans le futur.

« Il est très talentueux. Il sera un bon marqueur », a dit Vaclav Burda, le dépisteur européen en chef des Sénateurs. « Il va grandement contribuer à améliorer notre attaque dans deux ou trois ans. »

Pour sa part, Silfverberg se décrit comme « un joueur complet. Je pense que j’ai du talent autant en zone offensive que défensivement. J’aime évoluer en avantage numérique. J’ai un bon lancer. »

« Toutefois, ajoute-t-il, j’ai besoin de gagner du poids et en musculature (pour évoluer dans la LNH). Je dois devenir un peu plus imposant physiquement et plus robuste. »

J’étais très ravi et emballé. Cela a propulsé ma confiance et m’a aidé à me surpasser. Je m’attendais à être choisi en troisième ronde. Ce fut une surprise, mais je suis très heureux. - Jakob Silfverberg
Silfverberg, qui a récolté 38 points en 30 matchs pour Brynas juniors l’an dernier, vise l’équipe séniore dans la Ligue élite de suède cet automne. Burda estime qu’il s’agit de l’étape logique pour un joueur qui n’est pas encore prêt pour la Ligue nationale.

« Pour lui, le meilleur choix est de rester en Europe pour une autre année et de jouer avec des hommes, a dit Burda. Il doit devenir un régulier au sein de son équipe de la ligue élite. Ensuite, je crois qu’on devrait le faire venir ici et de lui offrir le meilleur afin de voir comment il s’adaptera.

« Il a besoin de temps pour apprendre et pour s’ajuster au hockey physique qui se pratique ici, mais je ne crois pas qu’il y a des inquiétudes à ce niveau. »

Entre temps, Silfverberg savoure son entrée dans le monde du hockey nord-américain au camp de perfectionnement des Sénateurs cette semaine. Il qualifie la séance de plus de deux heures sur la patinoire au Bell Sensplex de « paradis », ajoutant que « c’est plaisant d’être sur la patinoire et de s’entraîner à fond. »

« C’est un rêve d’être ici, a dit Silfverberg. Je suis très heureux d’être à Ottawa maintenant et j’espère être ici (pour jouer sur une base régulière) dans quelques années. »


En voir plus