Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Anderson est « le joueur le plus important » pour les époustouflants Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien des Sénateurs Craig Anderson a bloqué 96 des 99 tirs dirigés contre lui et il n'a pas accordé de but pendant plus de 129 minutes de jeu lors de trois gains sur la route, la semaine dernière (Photo par Ronald Martinez/Getty Images).
Erik Karlsson est pratiquement catégorique sur ce qui constitue le moteur des récents succès des Sénateurs d'Ottawa, selon lui.


« Il a probablement été notre joueur le plus important au cours des 10 derniers matchs, ou peut-être même plus », a déclaré le défenseur des Sénateurs au sujet du gardien Craig Anderson, dont le rendement exceptionnel ces jours-ci a été remarqué une fois encore par la Ligue nationale de hockey.

Après un balayage de trois matchs à l’étranger, les Sénateurs sont revenus à la maison pour une petite escale, alors qu’ils recevront les Jets de Winnipeg ce soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). C'est la dernière apparition de l'équipe à domicile pour le reste du mois, alors qu’ils entreprendront un autre périple sur la route, cette fois pour cinq parties dès mardi soir à Toronto.

Les partisans qui se rendront à la Place Banque Scotia auront la chance de voir l’un des gardiens de l’heure dans la LNH. Anderson a signé trois victoires en autant de matchs la semaine dernière, dont une par blanchissage (par la marque de 3-0 sur les meneurs de l’Association de l’Est, les Rangers de New York, jeudi dernier). Il a maintenu une moyenne de 0,98 et un taux d'efficacité de 97 pour cent. « Il (Anderson) a été essentiel dans notre cause, particulièrement lors des débuts de match », a déclaré Karlsson, le meilleur marqueur chez les défenseurs de la LNH avec 44 points. « Nous sommes très heureux de son bon rendement et de sa confiance. Je pense que l’ensemble de l’équipe a fait du bon travail. Lorsque ce ne fut pas le cas, il a été à la hauteur en effectuant de gros arrêts clés. »

Depuis qu’il s’est amené en relève à Alex Auld lors du match du 30 décembre contre les Flames de Calgary, Anderson et les Sénateurs (25-15-6) ont présenté un dossier de 8-0-1 et ils se sont classés dans une position forte enviable pour les séries éliminatoires. Ils n’ont trébuché qu’une seule fois, dans un revers de 3-2 en prolongation à Philadelphie, le 7 janvier. Les Sénateurs occupent présentement le cinquième rang dans l’Est, à un seul point des meneurs de la section Nord-Est, les Bruins de Boston, mais ces derniers ont disputé cinq matchs de moins.

L'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, croit que le rendement amélioré d’Anderson reflète celui de l'équipe dans son ensemble. Après avoir entamé le présent calendrier avec un décevant dossier de 1-5-0, les Sénateurs ont connu par la suite une séquence de 24-10-6. Leur différentiel de buts pour est passé de moins 15 après six matchs à zéro même aujourd'hui.

« C'est un indice que les choses s’améliorent pour nous », a déclaré MacLean après la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui. Notre équipe s’améliore et nous jouons de mieux en mieux défensivement. Les lancers vers notre filet ne viennent peut-être pas de très loin, mais c’est un peu la même chose partout dans la ligue. Les erreurs flagrantes que nous avons faites au début de l'année, nous les voyons pratiquement plus en ce moment et je pense que cela a fait une énorme différence dans notre confiance en tant qu'équipe.

Globalement, tout le monde joue mieux et tout le monde commence à récolter les fruits. C'est ainsi que ça se passe dans un sport d'équipe. Il ne s’agit pas du travail d’un seul homme. On ne peut pas compter sur un seul homme pour accomplir le travail. Il faut que tout le monde y mette du sien. Plus les joueurs devant moi seront meilleurs, plus le gardien sera efficace. Mieux le trio va se comporter, mieux le joueur de centre paraitra. C'est une question de jouer en équipe. - Craig Anderson
« Le rendement d’Anderson est un reflet du jeu de l’ensemble de l'équipe. »

Lorsqu’on interroge le principal intéressé, il adhère également à cette théorie.

« Cela témoigne de la façon dont l'équipe joue. Je ne fais que conduire le train et récolter les bénéfices », a déclaré Anderson, qui avait aussi été choisi la troisième étoile dans la LNH lors de la première semaine de 2012. « Globalement, tout le monde joue mieux et tout le monde commence à récolter les fruits. C'est ainsi que ça se passe dans un sport d'équipe. Il ne s’agit pas du travail d’un seul homme. On ne peut pas compter sur un seul homme pour accomplir le travail.

« Il faut que tout le monde y mette du sien. Plus les joueurs devant moi seront meilleurs, plus le gardien sera efficace. Mieux le trio va se comporter, mieux le joueur de centre paraitra. C'est une question de jouer en équipe. »

Anderson, qui est le meneur dans la ligue au chapitre des matchs disputés (41), des tirs reçus (1 219) et des arrêts (1 106), reconnaît qu’il vit possiblement sa meilleure séquence de hockey dans la LNH. Mais comme toujours, il garde son sang-froid face à tout cela.

« Il faut s’assurer d’être capable de garder le cap, même contre vents et marées, a-t-il dit. «On n’est pas aussi bon que l’on pense et l’on n’est pas aussi mauvais que l’on pense quand les choses vont moins bien. Il faut surtout trouver un équilibre et de rester fort psychologiquement afin d’être prêt pour chaque match, indépendamment de ce qui s'est passé dans le dernier match.

« Il y a eu quelques séquences dans le passé où nous avions connu quelques victoires. Nous apprenons des choses dans ces situations et nous essayons de les reproduire et de les répéter. Nous prenons les choses un match à la fois, mais en même temps, nous devons bâtir et continuer à nous améliorer et apprendre. »

En bref

Les Sénateurs conserveront le même alignement que celui de samedi à Montréal, ce qui signifie que le défenseur Brian Lee sera laissé de côté ce soir... Depuis une défaite de 5-2 subie aux mains des Bruins le 14 décembre, Ottawa a présenté un dossier de 11-1-2 pour passer 10 matchs au-dessus de la barre de 0,500... L’attaquant Jesse Winchester (commotion cérébrale) est loin d’un retour au jeu. « Il affirme qu'il se sent un peu mieux, mais qu’il ressent encore des symptômes, a déclaré MacLean. Sa situation ne semble pas progresser. Elle demeure stable. » À ses 25 dernières apparitions, Anderson a présenté une fiche de 17-5-3 avec une moyenne de 2,46 et un pourcentage d'arrêts de 0,920... Le voyage sur la route qui commence mardi aura une connotation historique en quelque sorte pour trois joueurs des Sénateurs. Jeudi à San Jose (22 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), le défenseur Sergei Gonchar disputera son 1 100e match en carrière dans la LNH. Le capitaine Daniel Alfredsson atteindra ce même plateau samedi à Anaheim (16 h, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), tandis que l'ailier Chris Neil sera en voie de devenir seulement le quatrième joueur à avoir disputé 700 matchs dans l'uniforme des Sénateurs... Il reste moins de 400 billets pour le match de ce soir contre les Jets... La sœur du centre Zenon Konopka, Cynthia, devrait interpréter l'hymne national avant la première mise en jeu.



En voir plus