Skip to main content

Vasilevskiy mène la course au trophée Vézina à la mi-saison

Le portier du Lightning a fait l'unanimité au sein de l'équipe de LNH.com

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons complété la première moitié de la saison 2017-18, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Vézina, remis au gardien de but de l'année dans la LNH.

Si le Lightning de Tampa connaît autant de succès cette saison, c'est grâce à Steven Stamkos et à Nikita Kucherov, oui, mais aussi en grande partie en raison du brio d'Andrei Vasilevskiy, qui est tout simplement incroyable. Voilà pourquoi il remporte le titre de meilleur gardien de la première moitié de saison selon l'équipe de LNH.com.

Vasilevskiy a fait l'unanimité, avec raison, recevant dix votes de première place. Le jeune russe est sur une autre planète cette saison. Parmi les gardiens de but ayant disputé au moins 20 matchs, il est premier pour les victoires (26), le pourcentage d'arrêts (,935), la moyenne de buts alloués (2,04) et les jeux blancs (6).

Certains diront que c'est peut-être parce qu'il reçoit moins de tirs que ses confrères ailleurs dans le circuit. Faux. À ce chapitre, Vasilevskiy arrive au 5e rang de la LNH, alors qu'il a fait face à 1075 tirs, réalisant 1005 arrêts. Incroyable.

Le départ de Ben Bishop sous d'autres cieux (à Dallas) semble avoir fait le plus grand bien au Russe de 23 ans, qui est sorti de sa coquille.

« C'est un réel plaisir de le voir grandir dans cette ligue. Grâce à lui, chaque joueur joue un peu plus gros, avec un peu plus de confiance », avait déclaré l'entraîneur du Lightning, Jon Cooper, au quotidien américain Tampa Bay Times.

Ses coéquipiers corroborent les paroles de Cooper. Vasilevskiy les impressionne au plus haut point.

« J'ai toujours dit qu'il allait devenir le meilleur gardien de but de la ligue dans un an ou deux, mais il l'est déjà. Je pense que si un joueur peut marquer contre Vasy, il peut marquer contre n'importe quel gardien de but de la Ligue. Je savais qu'il serait bon, mais je ne savais pas qu'il serait exceptionnel », avait révélé Kucherov, également au Tampa Bay Times.

Avant la récente contre-performance face aux Sénateurs d'Ottawa (6-3), qui n'était aucunement la faute de Vasilevskiy selon Cooper, et la défaite face aux Canadiens de Montréal (2-1 en tirs de barrage), le gardien du Lightning n'avait pas perdu deux départs de suite cette année.

En 35 matchs cette année, il a accordé deux buts ou moins à 23 reprises. Son pourcentage a été inférieur à ,900 seulement neuf fois.

Selon Kucherov, la force du 19e choix du Repêchage 2012 de la LNH se situe entre les deux oreilles.

« Il est très fort mentalement. Quand il accorde un but, il reste calme. Même si on tire de l'arrière 2-0, il joue comme si c'était toujours 0-0, il n'y pense pas », a ajouté Kucherov.

Vasilevskiy, qui a participé à 35 des 42 matchs de son équipe cette saison, est un des gardiens les plus actifs de la LNH. Si certains croient que cela pourrait lui nuire et qu'il se fatiguera plus vite, détrompez-vous.

« Je suis jeune, je peux en prendre. C'est plus difficile sur le plan mental. Il y a beaucoup de choses qui se passent dans la tête et on se doit de bien gérer tout ça et de se préparer en conséquence. Ce n'est pas parce que je gagne quelques matchs de suite que je vais gagner le prochain. Dans cette ligue, on ne peut pas penser comme ça. Je dois être fort mentalement », avait raconté Vasilevskiy au Times.

Pour l'instant, la formule est simple.

« Je m'amuse tellement en ce moment, mais la saison est longue, donc je me dois de rester concentré », avait conclu le principal intéressé.

Un jury composé de 10 membres de l'équipe de LNH.com a voté pour déterminer l'identité du gardien qui mériterait le plus de remporter le trophée Vézina à ce stade-ci de la saison. Vasilevskiy a récolté le maximum de points, c'est-à-dire 50, avec 10 votes de première place.

Le gardien de but des Kings de Los Angeles Jonathan Quick a terminé au deuxième rang, avec 28 points, tandis que Connor Hellebuyck, des Jets de Winnipeg, a complété le podium avec 21 points.

Quick est lui aussi en grande forme cette saison. Le récipiendaire du trophée Conn Smythe en 2012 a remporté 19 de ses 34 départs cette saison, maintenant une moyenne de buts alloués de 2,31 et un pourcentage d'arrêts de 2,31, tout en réalisant trois jeux blancs.

À Winnipeg, si les Jets n'étaient pas convaincus du potentiel de Hellebuyck avant le début de la saison en lui offrant seulement un contrat d'un an, ils doivent probablement se préparer à sortir le chéquier, alors que le portier de 24 ans connaît une excellente saison. Il a signé 23 gains en 35 matchs avec un pourcentage de ,923, une moyenne de buts alloués de 2,36 et trois blanchissages. À ses neuf derniers matchs, il a une fiche de 7-0-2.

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay, 50 points ; Jonathan Quick, Kings de Los Angeles, 28 points; Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg, 21 points ; Braden Holtby, Capitals de Washington, 15 points; Sergei Bobrovsky, Blue Jackets de Columbus, 11 points; Tuukka Rask, Bruins de Boston, 9 points ; Pekka Rinne, Predators de Nashville, 7 points ; Frederik Andersen, Maple Leafs de Toronto, 4 points ; Corey Crawford, Blackhawks de Chicago, 3 points ; Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas, 2 points.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.