Skip to main content

Une stabilité qui est la bienvenue pour Fleury

Pour la première fois en trois ans, le gardien vedette va se présenter au camp d'entraînement sans se poser de questions quant à son avenir

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Le gardien Marc-André Fleury va se présenter au camp d'entraînement des Golden Knights de Vegas dans un état d'esprit bien différent qu'à la même période ces dernières années, et ce n'est pas pour lui déplaire.

Pour la première fois en trois ans, il n'aura pas à se questionner quant à son statut ou à son avenir.
 

Après avoir passé une saison à titre de second de Matt Murray chez les Penguins de Pittsburgh et d'avoir vécu l'incertitude qui entoure le fait d'évoluer pour une formation d'expansion, Fleury a finalement l'esprit tranquille à l'aube de sa deuxième saison chez les Golden Knights.

« J'ai eu beaucoup de questionnements au cours de mes dernières saisons à Pittsburgh », a reconnu Fleury au cours de la Tournée des médias des joueurs de la LNH à Chicago. « Que ce soit au camp d'entraînement ou à l'approche de la date limite des transactions, je me demandais ce qui allait se passer, où j'allais terminer la saison. Je tentais de ne pas y penser, mais c'était difficile. »

À LIRE AUSSI: Fleury, le hockeyeur de l'heure au Québec

Fleury est le grand responsable de sa nouvelle quiétude d'esprit. En plus de signer 29 victoires en seulement 46 départs la saison dernière, il a établi des sommets en carrière avec une moyenne de buts alloués de 2,24 et un pourcentage d'arrêts de 0,927. Son rendement a incité les Golden Knights à lui accorder une prolongation de contrat de trois ans d'une valeur de 21 millions$, le 13 juillet.

Le gardien natif de Sorel compte prouver à l'organisation qu'elle a eu raison de lui témoigner cette marque de confiance.

« Je joue mieux quand je suis détendu et calme. C'est finalement le cas présentement, a avancé Fleury. Je pense que ça me permettra de bien performer. »

Video: VGK@LAK, #3: Fleury s'étire pour voler Toffoli

Les Golden Knights auront besoin que leur gardien vedette affiche un rendement semblable à celui de la saison dernière, alors que les attentes envers l'équipe du Nevada seront considérablement plus grandes à sa deuxième saison.

Les Golden Knights sont devenus la première équipe d'expansion à atteindre la Finale de la Coupe Stanley à sa saison inaugurale depuis les Blues de St. Louis en 1968.

« Ce ne sera pas facile, a admis Fleury. Pour toutes les équipes, c'est difficile de connaître deux très bonnes saisons de suite en raison de la parité qui prévaut dans la ligue. Il faudra se concentrer sur chacun des matchs, sur les deux points à l'enjeu, plutôt que penser à la saison dernière. »

Invité à dresser le bilan de la dernière campagne, Fleury a reconnu que c'était difficile d'en faire un positif malgré que l'équipe ait créé la surprise sur la planète hockey. 

« Ç'a été positif. J'ai beaucoup apprécié, mais la dernière chose que nous conservons à l'esprit demeure notre défaite en Finale, a expliqué Fleury. Nous sommes passés tellement proches. Nous avons le sentiment d'avoir raté une belle occasion. C'est ce qui se dégage le plus quand on repense à la saison. »

Dans ce contexte, pourra-t-on qualifier la prochaine saison de fructueuse advenant que l'équipe ne remporte pas la Coupe Stanley?

« C'est toujours possible de connaître de bonnes saisons, mais en fin de compte, tout tourne autour de la victoire, de la Coupe Stanley, a rappelé Fleury. C'est la seule chose qui peut garantir que la saison est couronnée de succès. »

Une identité différente?

Le visage de l'équipe sera quelque peu différent cette saison avec les départs des attaquants James Neal et David Perron. Il y a également lieu de se demander si l'identité des « Négligés dorés » (Golden Misfits) sera la même.

Ce ne sont plus tous les joueurs qui cadrent dans cette identité. L'attaquant Paul Stastny et le défenseur Nick Holden ont choisi de plein gré, par le biais du marché des joueurs autonomes, de s'amener à Vegas, contrairement à la première mouture des Golden Knights, presque toute issue du repêchage d'expansion de la LNH.

« C'est une bonne chose que nous soyons en mesure d'attirer des joueurs de leur trempe, ça donne une idée du travail effectué par l'organisation, a souligné Fleury. Je ne pense pas que nous allons changer qui nous sommes ou comment nous allons jouer. Toutes les équipes perdent quelques joueurs d'une saison à l'autre. Nous ne serons pas différents. Nous allons devoir composer avec la situation. »
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.