Skip to main content

Une nouvelle ère s'amorce avec le départ de Zetterberg à Detroit

Les Red Wings doivent se tourner vers la jeunesse alors qu'une blessure au dos force leur capitaine à cesser de jouer

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

Henrik Zetterberg ne peut plus jouer au hockey en raison d'un problème dégénératif au dos. C'est la fin d'une ère chez les Red Wings de Detroit.

Zetterberg, âgé de 37 ans et l'un des plus grands joueurs de l'histoire des Red Wings, n'a pas passé ses tests physiques et son nom sera placé sur la liste des blessés à long terme. Il ne prend pas sa retraite avec trois années restantes à son contrat, a déclaré le directeur général Ken Holland à l'ouverture du camp d'entraînement des Red Wings à Traverse City au Michigan.

Depuis que Zetterberg a été opéré au dos, le 21 février 2014, son état a empiré. Une partie de son problème est l'arthrite. Même s'il a joué 82 matchs lors des trois dernières saisons, il ne s'est pas entraîné lors de la dernière portion de la saison 2017-18 ni cet été.

« Les docteurs lui ont dit que s'il jouait au hockey, il allait accélérer le processus dégénératif, a expliqué Holland. Ils lui ont également dit qu'en encaissant une dure mise en échec, il devrait peut-être subir une opération importante au dos. Il n'est pas prêt à prendre de risques par rapport à sa santé.

« Je pense qu'il veut jouer, mais il ne peut pas. »

À LIRE : Larkin se voit être capitaine des Red Wings un jour

Zetterberg s'est adressé aux journalistes, vendredi à Traverse City.

« Je suis évidemment très émotif, a-t-il dit. J'ai passé 15 ans ici. Même si je savais que j'en étais à mes dernières années, j'aurais aimé jouer un peu plus longtemps. »

Zetterberg est l'une des raisons qui expliquent pourquoi les Red Wings ont connu autant de succès au début des années 2000, remportant la Coupe Stanley en 2008 et étirant leur séquence de présences en séries à 25 saisons en 2016.

Après les départs de supervedettes comme les centres Sergei Fedorov et Steve Yzerman, les Red Wings ont opéré une transition en laissant Zetterberg et Pavel Datsyuk occuper des rôles de leaders.

Video: NYI@DET: Zetterberg fait 1-0 d'un rebond fortuit

Datsyuk est rentré à la maison en Russie en 2016. Ce n'est donc pas une coïncidence que les Red Wings aient raté les séries en 2016-17 pour la première fois depuis 1989-90. Ils les ont ratées à nouveau la saison dernière.

C'est maintenant autour de Zetterberg.

« [Zetterberg et Datsyuk] ont vraiment porté le flambeau de cette franchise pendant une décennie », a affirmé Holland.

Zetterberg a gagné le trophée Conn Smythe comme joueur le plus utile des séries en 2008 et il est devenu le capitaine des Red Wings en 2013, succédant au défenseur Nicklas Lidstrom. Il vient au cinquième rang de l'histoire des Red Wings au chapitre des buts (337), des passes (623) et des points (960). Ses 1082 matchs joués le placent au sixième rang de l'équipe.

« Je l'ai vu jouer souvent », a mentionné le centre des Red Wings Dylan Larkin, âgé de 22 ans, qui a grandi dans la région de Detroit. « Il était mon idole. »

Chaque année quand de nouveaux bâtons étaient disponibles, Larkin voulait acheter les Easton avec la courbe de Zetterberg. Avant sa saison recrue avec les Red Wings en 2015-16, Larkin a rencontré Zetterberg pour la première fois lors d'un entraînement informel au Joe Louis Arena. Le jeune homme de 19 ans natif de Detroit se retrouvait aux côtés de son héros et d'une autre légende des Red Wings.

« Ted Lindsay est entré dans le vestiaire et il a serré la main de tout le monde, a raconté Larkin. J'ai pu m'asseoir près de Ted et lui parler, puis Henrik est venu. C'était plutôt spécial. »

Quand Larkin a eu la chance de jouer avec Zetterberg, son admiration est passée à un autre niveau. Zetterberg n'était pas le meilleur patineur, mais il était talentueux et cérébral. Il pouvait ralentir le jeu et le contrôler, à l'image d'un milieu de terrain au soccer.

« Je n'avais jamais réalisé à quel point il était un bon fabricant de jeux et comment il savait où tout le monde se trouvait sur la glace, a dit Larkin. Quand tu joues avec lui, tu n'as pas besoin d'appeler la rondelle. Tu sais qu'elle s'en vient. Il trouvera un moyen de te la remettre. Que tu sois en deux contre un, qu'il y ait un bâton dans le corridor de passe ou quelques joueurs, il réussira à te rejoindre. C'est tout simplement incroyable. »

Maintenant, les Red Wings devront jouer sans lui. Lors d'une rencontre d'équipe jeudi soir, Holland a dit aux joueurs que les Red Wings seraient probablement privés de Zetterberg pour une plus longue période de temps et qu'il s'agissait d'une occasion à saisir.

« Évidemment, on se tourne vers la jeunesse, a expliqué Holland. Nos jeunes doivent être prêts à relever le défi. Nous voulons être le plus compétitifs possible, non seulement au niveau de l'équipe, mais au niveau du développement des joueurs. Tu dois avoir un environnement dans lequel il y a de la compétition. »

Larkin sera le centre no 1 et devra assumer plus de leadership, qu'il devienne le capitaine ou non. Des attaquants comme Anthony Mantha et Andreas Athanasiou devront passer à la prochaine étape. Des espoirs comme Michael Rasmussen, le neuvième choix au total du repêchage 2017, et Filip Zadina, le sixième choix au total du repêchage 2018, devront devenir des vedettes.

Si quelqu'un connait le parcours qu'ils devront suivre, c'est Larkin, le petit gars de la place, l'admirateur de Zetterberg.

« Les légendes des Red Wings de Detroit sont encore vivantes, a dit Larkin. Les partisans sont tellement passionnés et ces légendes ont été capables de gagner. Ils ont gagné des Coupes Stanley pour les partisans, pour eux-mêmes et pour leur héritage. C'est quelque chose que je veux également apporter à notre base de partisans. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.