Skip to main content

Un look différent pour les Penguins sans le trio « HBK »

Le trio qui a inspiré un sandwich a aidé Pittsburgh à remporter la Coupe Stanley est démantelé cette année contre les Capitals

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

WASHINGTON - Ils s'entendaient comme jambon, bacon et saucisse.

Carl Hagelin, Nick Bonino et Phil Kessel sont devenus plus qu'un troisième trio pour les Penguins de Pittsburgh au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley l'an dernier. Ils sont devenus le trio « HBK ».

Ils ont fait la différence contre les Capitals de Washington en deuxième ronde de l'Association de l'Est, ils ont inspiré un sandwich aux trois viandes au mythique restaurant de Pittsburgh Primanti Bros. au cours de la finale d'association, et ont aidé les Penguins à soulever la Coupe Stanley.

Mais lorsque les Penguins vont affronter les Capitals dans le match no 1 de leur série de deuxième ronde au Verizon Center jeudi (19 h 30 (HE); TVA Sports 2, NBCSN, SN), leur alignement aura un visage différent.

Il n'y aura pas de trio HBK.

L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan a indiqué que Hagelin a encaissé des contacts légers jeudi matin, et qu'il s'approchait d'un retour au jeu à la suite d'une blessure au bas du corps, mais qu'il devait encore participer à un entraînement complet avec contacts. 

Kessel évolue sur un trio avec Evgeni Malkin et Bryan Rust.

Ce sera donc à Conor Sheary et Scott Wilson de former un sandwich avec Bonino.

« Espérons que nous puissions imiter le trio HBK et fournir de l'énergie à l'équipe », a déclaré Sheary.

Les Penguins et les Capitals présentent des alignements presque identiques à ceux de l'an dernier, mais avec quelques différences importantes.

La plus grande est que les Penguins ne pourront miser sur leur défenseur no 1 Kris Letang, qui va rater le reste de la saison en raison d'une blessure au cou, tandis que les Capitals ont ajouté le talentueux défenseur à caractère offensif Kevin Shattenkirk. Letang passe habituellement beaucoup de temps sur la glace et contribue à neutraliser l'échec-avant, surtout contre des adversaires imposants et robustes comme les Capitals.

« Lorsqu'il vous manque un joueur comme lui, c'est de toute évidence un peu différent, a admis Sheary. Il est l'un des meilleurs joueurs au monde pour récupérer la rondelle et la remettre aux attaquants. »

Les Penguins ne peuvent miser sur le gardien Matt Murray, qui est à l'écart du jeu en raison d'une blessure qui n'a pas été divulguée. Ils peuvent toutefois compter sur Marc-Andre Fleury, qui était le gardien partant lorsque l'équipe a remporté la Coupe Stanley en 2009. Alors après la perte de Letang, la plus grande différence pourrait être l'absence du trio HBK.

Le trio HBK a permis aux Penguins de vaincre les Capitals en six matchs l'an dernier même si Malkin (un but, une passe) et le capitaine Sidney Crosby (deux mentions d'aide) ont été limités à deux points chacun.

Hagelin avait obtenu sept points (trois buts, quatre passes), Bonino cinq points (deux buts, trois passes) et Kessel six points (deux buts, quatre passes). Bonino avait inscrit le but gagnant en prolongation du match no 6.

« Selon moi, ce qui importe le plus, ce sont les confrontations », a avancé Sheary, qui évoluait sur le trio de Crosby contre les Capitals l'an dernier et qui avait amassé deux mentions d'aide dans la série. « Je crois qu'ils tentent de placer leur meilleur trio et leur meilleure paire de défenseurs contre Sid. Lorsque vous jouez de cette façon, c'est un peu plus difficile. »

« Cela signifie peut-être que notre trio avec [Bonino] et [Wilson] obtiendra un peu plus de chances, un peu plus d'espace. Mais nous allons voir à mesure que la série progressera. »

Sheary, Bonino et Wilson n'ont pas encore eu la chance de développer une chimie. Sheary et Bonino ont évolué ensemble sur le jeu de puissance, mais ces trois joueurs ont été réunis le temps d'une période jusqu'ici.

Sullivan a formé ce trio au cours du cinquième et dernier match de la série de première ronde de l'Association de l'Est des Penguins contre les Blue Jackets de Columbus.

« Selon moi, ce trio a le potentiel de marquer des buts, a affirmé Sullivan. Ils sont très fiables aux deux extrémités de la patinoire.

« Je pense que Conor ajoute un élément de vitesse, un sens du jeu et des instincts offensifs à ce groupe. Bones est un joueur de centre qui excelle dans les deux sens du jeu. Nous l'utilisons dans tellement de situations, et nous lui avons confié tellement d'ailiers différents cette saison. Il a la capacité d'adapter son jeu. Il est tellement intelligent en plus d'être un grand compétiteur. Finalement, [Wilson est] un joueur qui apporte de la vitesse, de la robustesse et de la ténacité au trio.

« Alors si nous choisissons de le garder intact, nous croyons que ce trio peut faire une différence. »

Une différence suffisante pour inspirer un sandwich chez Primanti's?

En voir plus