Skip to main content

Un autre duel McDavid-Crosby à savourer

Les deux meilleurs joueurs du monde croisent le fer pour la première fois cette saison

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

PITTSBURGH -- La saison dernière, lorsque le capitaine des Oilers d'Edmonton Connor McDavid et celui des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby se sont affrontés pour la première et la deuxième fois, McDavid était encore en train de gagner ses galons dans la LNH.

Il allait être fantastique. Il n'avait simplement pas encore eu l'occasion de l'être pendant une saison complète, en raison d'une clavicule fracturée qui lui avait coûté 37 matchs et possiblement le trophée Calder en 2015-16.

À l'aube du prochain affrontement entre les deux joueurs au PPG Paints Arena mardi (19h HE; TVA Sports, SN, ATTSN-PT, NHL.TV), McDavid joue maintenant à la hauteur des attentes, tout comme Crosby continue de le faire.

Ce n'est pas que le numéro 97 contre le numéro 87, le premier choix du repêchage 2015 de la LNH face au premier choix du repêchage 2005. Il s'agit d'un duel entre le champion marqueur et joueur par excellence de la saison régulière dernière, et le champion buteur et joueur par excellence des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2017.

Ce n'est plus une question de possibilités, c'est une question de réalité. Voici les deux meilleurs joueurs du monde. La seule question: qui est le numéro 1? Lors de la journée médiatique des joueurs de la LNH à New York en septembre, McDavid a déclaré que Crosby était le meilleur. Crosby a affirmé le contraire.

C'est un événement à savourer. Combien de fois de plus pourrons-nous voir ces deux joueurs s'affronter au niveau le plus élevé? Les Oilers et les Penguins ne se font face qu'à deux reprises chaque saison régulière. McDavid a 20 ans, Crosby en a 30.

« Quand tu le regardes, tu espères qu'il fera quelque chose de spécial », a dit McDavid à propos de Crosby lundi. « Et quand tu l'affrontes, tu souhaites l'inverse. »

Aucune des deux équipes ne joue son meilleur hockey en ce moment. Les Oilers ont une fiche de 2-5-0. Celle des Penguins est de 5-3-1 à la suite d'une défaite de 7-1 aux mains du Lightning de Tampa Bay.

Ni Crosby ni McDavid ne figurent pas parmi les meilleurs marqueurs de la ligue. Les attaquants du Lightning Nikita Kucherov (10 buts, sept aides) et Steven Stamkos (trois buts, 14 aides) occupent le sommet de la LNH avec 17 points. Crosby en a récolté 10 (cinq buts) en neuf parties, tandis que McDavid en a huit (trois buts) en sept rencontres, et il n'a inscrit aucun but depuis son tour du chapeau lors du match d'ouverture des Oilers, une victoire de 3-0 face aux Flames de Calgary le 4 octobre.

Cependant, la saison vient tout juste de commencer, et McDavid et Crosby ont tous deux fait sensation à travers le monde du hockey ces derniers jours.

Dans une victoire de 2-1 face aux Blackhawks de Chicago jeudi au United Center, McDavid a transporté le disque en territoire offensif, puis il s'est retourné afin de protéger la rondelle des défenseurs des Blackhawks Duncan Keith et Brent Seabrook avant d'enfiler une passe du revers à l'aveuglette vers l'attaquant Patrick Maroon. Et ce, à pleine vitesse. Maroon a facilement poussé la rondelle dans le filet pour marquer le but décisif.

Dans un gain de 5-4 en prolongation face aux Rangers de New York le 17 octobre, Crosby rôdait à côté du filet après que les Penguins eurent retiré le gardien à la faveur d'un attaquant supplémentaire tard en troisième période. L'attaquant des Penguins Patric Hornqvist a touché à la rondelle avec la main. Crosby a attendu jusqu'à ce que le défenseur des Rangers Kevin Shattenkirk touche à la rondelle afin que les officiels ne signalent pas un arrêt de jeu, puis il a décoché un tir du revers qui a rebondi sur le dos du gardien des Rangers Henrik Lundqvist avant de pénétrer dans le filet. Égalité de 4-4 avec 55,3 secondes à jouer.

Le match de mardi pourrait soutirer le meilleur de chaque équipe et de chaque vedette. McDavid a récolté trois mentions d'aide lors du premier duel, à Pittsburgh le 8 novembre. Sur un jeu, il a débordé le défenseur Brian Dumoulin à l'aile droite avant d'envoyer la rondelle derrière le défenseur Kristopher Letang et sur le bâton de Patrick Maroon pour le but. Il a également inscrit un but à l'occasion du deuxième match à Edmonton le 10 mars.

« Je ne sais pas si tu peux le freiner », a avoué le défenseur des Penguins Ian Cole. « Tu tentes de le ralentir, de te mettre dans son chemin et de lui compliquer la vie. Il est si rapide et si explosif, et non seulement ça, il effectue des passes aussi bien que quiconque à une telle vitesse.

« Si tu tentes de l'affronter en face à face, il pourra non seulement te battre par lui-même, mais il pourra t'attirer hors position afin d'effectuer une passe. Alors, afin de remporter un match contre un tel joueur, il faut un effort défensif des cinq joueurs sur la glace. Il faut toujours avoir un attaquant qui revient dans sa zone pour aider ses coéquipiers. Il faut pouvoir compter l'un sur l'autre.

« C'était un gros défi l'année dernière et ce sera assurément un gros défi cette année-ci. »

Crosby n'a récolté aucun point lors des deux affrontements la saison dernière, mais les Penguins ont remporté chaque rencontre: 4-3 le 8 novembre et 3-2 en tirs de barrage le 10 mars.

« Le match sera décidé par le jeu d'équipe, mais à titre d'entraîneur, de partisan ou même de joueur, il faut apprécier leur talent et ce qu'ils ont fait pour leur équipe et pour leur communauté en dehors de la patinoire », a mentionné l'entraîneur Todd McLellan. « Ces deux joueurs sont exceptionnels. Il est toujours plaisant de les voir s'affronter. »

En voir plus