Skip to main content

Tyler Steenbergen sort de l'ombre et donne la victoire au Canada

L'attaquant inscrit son premier but du tournoi en fin de 3e période; Hart brille devant le filet

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BUFFALO - On ne l'attendait pas, mais pas du tout.

Le 13e attaquant Tyler Steenbergen a marqué le but de la victoire - son premier du tournoi - pour permettre au Canada de mettre la main sur une 17e médaille d'or au Championnat mondial junior en battant la Suède 3-1, devant une marée rouge au KeyBank Center de Buffalo.

Steenbergen, qui totalise 35 buts en 26 matchs dans la Ligue de hockey de l'Ouest, a accepté la savante remise de Connor Timmins pour déjouer le gardien Filip Gustavsson avec 1:40 à écouler à la rencontre.

L'Albertain de 19 ans a souvent été l'attaquant le moins utilisé par Dominique Ducharme au cours du tournoi - les rôles offensifs étant tous comblés - mais le pilote avait le sentiment qu'il pourrait faire tourner le vent.

« J'ai vu qu'il était impliqué dans le jeu, a déclaré Ducharme. Il patinait, il avait de l'énergie. Et nous savons tous à quel point c'est un bon marqueur. Il n'avait besoin que d'un tir. Il a eu une chance et il ne l'a pas ratée. »

Quand la rondelle a franchi la ligne des buts, le banc canadien s'est animé et le plafond du KeyBank Center semblait sur le point de se soulever.

Ducharme a calmé sa troupe et a renvoyé le trio de Maxime Comtois, Brett Howden et Alex Formenton dans la mêlée en leur confiant la mission de connaître leur meilleure présence.

Formenton a ajouté le but dans un filet désert quelques instants plus tard, permettant du même coup aux Canadiens de faire oublier leur défaite face aux Américains en finale l'an dernier.

Mais tout cela n'aurait probablement pas été possible sans le brio du gardien Carter Hart, qui a repoussé 35 lancers pour aider les siens à soutirer la victoire à une formation suédoise plus rapide qui a dominé pendant la majeure partie de la rencontre.

Hart avait dit après la demi-finale qu'il devait être « un peu meilleur ». Heureusement pour le Canada, l'Albertain a connu son meilleur match du tournoi. Et de loin.

Il aura fallu un tir parfait de Tim Soderlund d'une distance d'environ trois pieds du filet pour le battre au deuxième engagement pendant que le Canada était en avantage numérique.

« Pour être honnête, je me fous un peu de l'exploit personnel, a lancé Hart. C'était l'un des meilleurs matchs auxquels j'ai pris part. C'est l'un des plus beaux jours de ma vie, c'est difficile de décrire comment je me sens en ce moment. C'est quelque chose dont je vais me souvenir pour toujours. »

Égarement

La vitesse des Suédois - supérieure à celle des Canadiens - leur a permis de bourdonner en territoire adverse et de remporter la majorité des bagarres le long des rampes. Ils ont d'ailleurs dominé 36-28 au chapitre des tirs.

Après avoir répété tout au long du tournoi qu'ils devaient s'en tenir à du jeu simple, au style de jeu canadien, les ouailles de Dominique Ducharme ont tenté de faire jeu égal avec leurs adversaires mieux outillés au chapitre des habiletés individuelles. Pas la meilleure idée.

Mais les Suédois ont été indisciplinés, écopant de six pénalités, et les Canadiens en ont profité pour bâtir peu à peu le momentum dont ils avaient besoin pour l'emporter. 

Et Steenbergen a alors décidé que le Canada ne repartirait pas de Buffalo sans sa première médaille d'or depuis 2015.

« Ça démontre que Dom pouvait mettre n'importe qui sur la patinoire à n'importe quel moment, a analysé le héros de la soirée. Il croyait en tout le monde. C'était assez spécial de voir qu'il me faisait confiance dans les deux dernières minutes de ce match. »

Le capitaine Dillon Dube, qui a lui aussi connu son meilleur match du tournoi, avait permis au Canada d'ouvrir la marque en début de deuxième période. Il s'était ainsi fait justice pour un but qui lui avait été refusé au premier tiers en raison d'un sifflet rapide de l'arbitre.

« Je crois que chaque trio a fait tout en son pouvoir pour nous mener à la victoire ce soir, a dit Dube. Ç'a été un match difficile pour tout le monde, mais je crois que nous nous sommes adaptés et que nous avons fini par mettre sur pied le style de jeu que nous bâtissons depuis le 10 décembre. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.