Skip to main content

Touchette : Un joueur à trois têtes

Notre chroniqueur offre sa version du meilleur joueur de l'histoire de la LNH

par Serge Touchette / Chroniqueur LNH.com

Qui a été le meilleur joueur de l'histoire de la LNH? 

Dans le cadre du centenaire de la ligue, la question est de mise. 

La réponse? Bonne chance! 

Pour certains, Wayne Gretzky, meilleur marqueur de tous les temps par un mille, minimum, est la seule réponse possible. Pour d'autres, c'est Mario Lemieux et personne d'autre. 

Et pour d'autres encore, Bobby Orr, l'incomparable Bobby Orr, est le choix logique. 

Et je ne parle pas des nostalgiques, qui continuent de scander haut et fort le nom de Maurice Richard ou celui de Gordie Howe. Non sans raison, d'ailleurs, car les deux anciens numéros 9, chacun à leur manière, ont marqué l'histoire du circuit au fer rouge. Le premier par son désir de vaincre, sa fougue et sa capacité de marquer des buts importants, l'autre par sa durabilité et ses multiples records, qui ont précédé l'ère Wayne Gretzky. 

Comment oser?  

Il y a quelques années, j'ai choisi Mario Lemieux comme numéro un. 

Un choix qui en valait bien d'autres. 

Puis j'ai changé mon capot de bord en optant pour ... Bobby Orr. 

Qui sait? Dans trois ou quatre ans, je pourrais bien sélectionner Wayne Gretzky. 

Mais à tout considérer, la LNH, de façon combien subtile, nous a donné la réponse à cette question en fin de semaine dernière lorsqu'elle a réuni Gretzky, Lemieux et Orr au cours d'un point de presse à Los Angeles, théâtre du Match des étoiles Honda 2017 de la LNH. 

Oui, la réponse était devant nos yeux. En chair et en os de surcroît. 

Le meilleur joueur de l'histoire de la LNH est un joueur à trois têtes : Lemieux, Orr et Gretzky  

Comment oser en choisir un au détriment des deux autres? 

Je vous le demande. 

Les trois ténors 

Entre un débat sans fin et un compromis équitable, je choisis le compromis. 

Et avec tout le respect que je voue au Rocket et à Gordie Howe, Gretzky, Lemieux et Orr, dans l'ordre comme dans le désordre, ont été les trois grands ténors de leur sport. 

Des objections? 

Gretzky a battu tous les records inimaginables et Lemieux, malgré la maladie et les blessures, a probablement été le plus grand magicien de l'histoire de la ligue. 

Lemieux a réalisé des jeux que seul Lemieux était capable de réaliser. 

Orr? Il a dominé les trois zones comme aucun autre joueur ne l'a fait avant ou après lui. 

Quand je pense à Orr, le seul défenseur de l'histoire à avoir enlevé non pas un, mais deux championnats des marqueurs, je revois aussitôt ce patineur exceptionnel, qui transporte la rondelle d'un bout à l'autre de la patinoire avec une facilité déroutante. 

Quand l'ex-numéro quatre des Bruins de Boston passait en quatrième vitesse, il n'y avait personne pour le rejoindre. Personne. 

Orr était à la fois un défenseur, un ailier et un centre. Et on ne compte pas les fois où il a bloqué des rondelles en s'improvisant gardien de but, le temps de quelques secondes. 

Oui, le meilleur joueur de la LNH est un joueur à trois têtes. 

Et je vous défie d'en trouver un meilleur! 

Pas de formule idéale

La formule du Match des étoiles ne fait pas l'unanimité. 

Et elle ne le fera sans doute jamais. 

Pourquoi? Parce que le Match des étoiles, selon plusieurs, n'est pas suffisamment compétitif. 

Plusieurs formules ont été mises à l'épreuve au cours des dernières années, mais leur espérance de vie a souvent été de courte durée. 

La formule idéale, vraisemblablement, n'existe pas. 

Le hockey, comme le football, ne se prête pas vraiment à un Match des étoiles. Un match de hockey sans contact, c'est un peu comme un combat de boxe avec interdiction de ... frapper. 

Bref, le Match des étoiles de la LNH se veut d'abord un événement divertissant, un spectacle, qui vise d'abord à amuser les joueurs et le public. 

Et une fois par an, c'est juste assez.

En voir plus