Skip to main content

Toews a retrouvé sa touche à l'attaque

Les Blackhawks ont remporté 13 de leurs 16 matchs depuis le début de février

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Le réveil à l'attaque de Jonathan Toews au retour de la pause du Match des étoiles a coïncidé avec le début d'une fructueuse séquence pour les Blackhawks de Chicago. En fait, ce n'est pas tant une coïncidence. Quand le capitaine Toews va, tout va pour les Blackhawks.

Toews, qui était en voie d'obtenir sa plus faible récolte de points en carrière avec 28 points en 43 matchs, s'est mis en marche avec une récolte de 20 points (8-12) en 16 matchs depuis le 1er février.

Lui qui déplorait manquer de stabilité au sein de son trio, voilà qu'il a créé une belle cohésion avec l'attaquant recrue Nick Schmaltz et l'ailier gauche Richard Panik.   

« Cette constance avec mes ailiers me permet d'avoir une meilleure chimie à trois. Nous avons simplifié notre jeu et nous jouons avec beaucoup de confiance », a expliqué Toews avant la confrontation entre les Blackhawks (43-20-5) et les Canadiens de Montréal (39-22-8), mardi (19 h 30 (HE); RDS, SNE, NBCSN, CSN-CH) au Centre Bell.

« Nous ne cherchons pas à compter des buts, nous nous concentrons sur le processus, a repris Toews. Éventuellement nous provoquons des chances et, avec le talent que Schmaltz et Panik possèdent, nous obtenons des résultats positifs. La confiance augmente dans ce temps-là. »

Avec comme résultat que les Blackhawks ont garni leur fiche de 13 victoires dans leurs 16 derniers matchs.

L'ailier Patrick Kane a également eu son mot à dire avec 24 points, incluant 15 buts, et Artemi Panarin avec 17 points, avec cinq buts. 

« Nous avons connu un bon mois (de février), mais ça ne se passe pas aussi bien dernièrement », a avancé Toews qui a été blanchi dans quatre de ses cinq derniers matchs. « Nous avons vaincu le Wild du Minnesota à notre dernière sortie, même si nous n'avons pas bien joué. Le brio du gardien Corey Crawford nous a permis de l'emporter. Nous devons nous souvenir de ce que nous faisions de bien : raccourcir nos présences sur la glace et simplifier notre jeu. »

Schmaltz, âgé de 21 ans, a été le premier choix des Blackhawks au repêchage 2014 de la LNH (20e au total). Au cours d'un premier séjour de 26 matchs en début de saison, il n'avait guère été productif avec un but et trois passes. Depuis son retour vers la mi-janvier, il a amassé 15 points, incluant cinq buts, en 21 rencontres.

« C'est quelque peu intimidant au début de jouer en compagnie de Jonathan Toews, a admis Schmaltz. Vous tentez tout le temps de lui remettre la rondelle, vous dérogez de votre style. Plus nous jouons ensemble, nous apprenons à utiliser notre instinct, à communiquer ensemble et il se développe une belle cohésion. »

La tempête Shaw

Toews et les Blackhawks étaient prêts à faire face à la tempête à Montréal : la tempête Andrew Shaw! Le pugnace attaquant des Canadiens s'en promettait contre ses anciens coéquipiers au Centre Bell.

Toews sait exactement à quoi s'attendre. Quand on lui a demandé si on s'ennuyait de Shaw dans le vestiaire des Blackhawks, le Franco-Manitobain a répondu avec le sourire : « Pas vraiment ».

« On s'attend à ce qu'il soit à son mieux, a-t-il continué. Il va essayer de jouer son rôle de petite peste sur la patinoire. Il a dit que je serai une de ces cibles et qu'il va essayer de me déconcentrer. Je sais ce qu'il est capable de faire. »

L'entraîneur Joel Quenneville s'est fait demander quel joueur entre Shaw et le gardien Carey Price représente le plus important défi pour ses troupiers.

« Il faut mater le premier pour venir à bout du second, a-t-il imagé. Nous avons été à même d'apprécier la contribution que "Shawzy" peut apporter à une équipe. "Pricer" est dur à déjouer. Vous devez créer de la circulation devant lui, sinon il va tout arrêter ce qu'il voit. »

Price, qui disputera un 500e match dans la LNH, aura le Montréalais Corey Crawford comme adversaire. Crawford connaît énormément de succès face au Tricolore, avec une fiche de 6-0-2, une moyenne de buts alloués de 1,49 et un pourcentage d'arrêts de ,951.

C'est la deuxième fois que Shaw, que les Canadiens ont acquis dans un échange en juin, et un autre ancien joueur des Blackhawks Phillip Danault vont retrouver leur ancienne équipe. 

Le 13 novembre au United Center de Chicago, les Blackhawks l'avaient emporté 3-2. 

L'entraîneur Quenneville s'est dit heureux des succès que connaît Danault chez les Canadiens.

« Il fait très bien, tant mieux pour lui. Il a réellement progressé, a-t-il mentionné. Il a obtenu la chance de faire ses preuves à l'attaque. C'est un travailleur acharné et un compétiteur. Il a pu ajouter un ingrédient à son jeu. Vous vous réjouissez pour un joueur comme lui. Vous savez qu'il va fournir un bel effort à tous les matchs. Je suis content pour lui. »

En 69 matchs, Danault a récolté jusqu'à maintenant 32 points, incluant 10 buts. Le directeur général Marc Bergeron a fait son acquisition des Blackhawks, en plus d'un choix de deuxième tour, dans l'échange des attaquants Dale Weise et Tomas Fleischmann, en février 2016.

Beaulieu retranché

Les Canadiens vont saluer le retour au jeu du vétéran joueur de centre Tomas Plekanec, qui a raté trois matchs en raison d'une blessure au haut du corps.

Plekanec devrait pivoter une unité complétée par Artturi Lehkonen, à gauche, et Shaw, à droite. 

En défense, l'entraîneur Claude Julien devrait retrancher le jeune Nathan Beaulieu. Brandon Davidson devrait le remplacer au sein du troisième duo de défenseurs en compagnie de Jordie Benn. Beaulieu n'avait été utilisé que dans 13:26 minutes de temps de jeu au cours du match contre les Oilers d'Edmonton, dimanche. C'était son plus bas temps d'utilisation cette saison.

Les Blackhawks ont vaincu le CH au cours des six dernières confrontations entre les deux équipes. Le dernier succès du Tricolore remonte au 11 janvier 2014 (2-1 en prolongation).

Alignement prévu des Blackhawks

Nick Schmaltz - Jonathan Toews - Richard Panik
Artemi Panarin - Artem Anisimov - Patrick Kane
Ryan Hartman - Tanner Kero - Marian Hossa
Dennis Rasmussen - Marcus Kruger - Jordin Tootoo

Duncan Keith - Brent Seabrook
Johnny Oduya - Niklas Hjalmarsson
Brian Campbell - Trevor van Riemsdyk

Corey Crawford
Scott Darling

Retranchés: John Hayden, Tomas Jurco, Andrew Desjardins, Michal Kempny, Michal Rozsival 
Blessés : Aucun

Alignement prévu des Canadiens

Max Pacioretty - Alex Galchenyuk - Alexander Radulov 
Paul Byron -- Phillip Danault - Brendan Gallagher
Artturi Lehkonen - Tomas Plekanec - Andrew Shaw
Dwight King - Steve Ott - Torrey Mitchell

Andrei Markov - Shea Weber
Alexei Emelin - Jeff Petry
Brandon Davidson - Jordie Benn

Carey Price
Al Montoya

Retranchés : Michael McCarron, Andreas Martinsen, Nathan Beaulieu
Blessés : Brian Flynn (haut du corps), Nikita Nesterov (bas du corps)

En voir plus