Skip to main content

Thomas Chabot aurait été prêt à continuer!

Le défenseur beauceron d'Équipe Canada a passé près de 44 minutes au cœur de l'action contre les Américains

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Thomas Chabot était frais comme une rose à l'issue de la défaite de 2-1 du Canada au Centre Bell, jeudi. On n'aurait pas dit que le défenseur beauceron venait de passer près de 44 minutes au coeur de l'action sur la glace en finale du Championnat mondial junior. Il faut dire qu'il s'était écoulé presque une heure avant son arrivée dans l'aire commune d'entrevues, au début de la nuit de vendredi.

« Je n'enlève aucun mérite aux Américains, mais la situation aurait peut-être été différente s'il y avait eu une deuxième période de prolongation », a même déclaré le joueur par excellence de la compétition. « C'est le règlement, nous n'y pouvons rien. 

« C'est assurément difficile de perdre de cette façon. C'est ce qui me fâche le plus. En prolongation, nous avons eu tellement d'occasions de marquer. En tirs de barrage, ça peut aller d'un côté ou de l'autre. »

Chabot, qui a amorcé la saison régulière dans l'uniforme des Sénateurs d'Ottawa, a affirmé que le niveau d'énergie n'aurait pas représenté un problème.

« De l'énergie, j'en avais encore. Je n'en aurais jamais manqué avec tous les amateurs qui nous encourageaient dans les gradins. »

Le défenseur a admis que ses coéquipiers et lui se sont peut-être laissés emporter un peu trop après avoir pris les devants 4-2 après 5:55 de jeu en troisième période.

« Nous avons joué un bon match. En fin de compte, ça s'est gagné en tirs de barrage, dans une situation sur laquelle nous n'avions pas pleinement le contrôle. »

L'entraîneur Dominique Ducharme s'est mordillé les lèvres quand on lui a demandé si c'était un bris d'égalité équitable afin de déterminer une équipe gagnante en finale du tournoi.

« C'est le règlement, a-t-il répété deux fois. Nous savions que c'était comme ça, que c'était une période de 20 minutes. Est-ce que nous aurions aimé marquer en prolongation? Oui, nous avons eu nos chances. Nous demeurons fiers des gars. Ils ont formé un groupe uni et ils se sont investis à 100 pour cent dans le projet. Ils ont tout donné. » 

Chabot pouvait tout de même mettre en perspective le beau parcours que l'équipe canadienne a fait, un an après la très décevante sixième place du Canada au Mondial junior, il y a un an.

« C'est ce que nous avons souligné dans le vestiaire, a-t-il révélé. Nous avons perdu en finale en tirs de barrage. Nous pouvons garder la tête haute. Nous avons accompli de belles choses. Nous avons atteint la finale, c'est un exploit en soi. Le résultat n'est pas celui souhaité, mais nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé comme groupe. » 

Sur le plan personnel, Chabot ne savourait pas du tout le titre de joueur par excellence du tournoi qu'on lui a attribué. 

« C'est la dernière chose à laquelle je pense dans le moment. Pendant le tournoi, j'ai essayé de faire de mon mieux afin d'aider l'équipe. J'ai essayé de représenter mon pays du mieux que je pouvais. C'est le "fun" d'obtenir une récompense. Mais ce n'est pas le résultat que je voulais avoir. Ce n'est donc pas quelque chose qui occupe mes pensées. »

En voir plus