Skip to main content

Therrien s'attend à un match "spécial" des Penguins devant leurs partisans

LNH.com @NHL

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh vont disputer mercredi soir leur 52e match à domicile. Il s'agira du dernier de la saison 2007-2008 au Mellon Arena.

"C'est notre dernier match devant nos partisans. On veut qu'il soit spécial", a déclaré Michel Therrien au lendemain de la victoire de 4-3 que les Penguins ont arrachée aux Red Wings de Detroit en troisième période de prolongation, lundi soir, au Joe Louis Arena.

Les Red Wings mènent la finale 3-2 et une victoire leur permettra de remporter la coupe Stanley pour la 11e fois de leur histoire. Il s'agirait aussi d'une quatrième coupe en 11 ans. De leur côté, les Penguins espèrent étirer la série à la limite des sept matchs.

"Cette victoire à Detroit a augmenté notre niveau de confiance", a noté Therrien dont l'équipe a été blanchie lors des deux premiers matchs de la finale à Detroit.

Gonchar à son poste

L'entraîneur des Penguins a laissé entendre durant son point de presse que Sergei Gonchar sera en uniforme pour ce match sans lendemain. Le défenseur russe a été blessé au dos durant la deuxième période, lundi. Il a fait une courte présence en troisième avant de retraiter au vestiaire. Il s'est alors changé, croyant sa soirée de travail terminée.

"Gonchar a éprouvé des spasmes au dos et il n'était pas en mesure de jouer à cinq contre cinq ou d'être efficace autour du filet, a expliqué Therrien. Les thérapeutes sont quand même parvenus à réduire la douleur et on a décidé de le garder sur le banc au début de la troisième supplémentaire dans l'éventualité d'un jeu de puissance."

Cette supériorité numérique est survenue quand Jiri Hudler a été chassé durant quatre minutes pour avoir atteint accidentellement le défenseur Rob Scuderie au visage de son bâton. Gonchar a pu ainsi participer au but vainqueur de Petr Sykora.

"Gonchar est un élément important de cette équipe", a rappelé Therrien.

Ryan Malone devrait également être de la partie. L'attaquant des Penguins a été blessé au deuxième vingt lorsqu'il a été atteint au visage par une rondelle dirigée par son coéquipier Hal Gill.

"Il doit passer des radiographies aujourd'hui (mardi), a dit Therrien. Je serais très surpris qu'il rate le sixième match."

Des critiques

Une certaine presse n'a pas été tendre envers Therrien depuis le début de la finale. On lui reproche bien des choses dont celle de limiter les présences de Sidney Crosby. Ces mêmes personnes doivent ravaler leurs paroles à la suite du retour des Penguins dans cette finale. Lundi, l'ancien entraîneur du Canadien a eu le nez fin en faisant appel à Maxime Talbot dans la dernière minute de la troisième période. Talbot l'a remercié en inscrivant le but égalisateur.

"Un entraîneur se doit d'avoir des intuitions, a expliqué Therrien. De toute façon, j'aimais sa façon de jouer depuis le début du match. Il semblait toujours réaliser le bon jeu. Il était solide des deux côtés de la patinoire tout en étant constamment autour de la rondelle et du filet."

Et les critiques?

"Cette finale n'est pas celle de l'entraîneur. Elle appartient aux joueurs, répond Therrien. Nous avons aussi un plan. Et ce plan, nous allons le respecter jusqu'à la fin."

En fait, ce plan a pour nom Marc-André Fleury. Il ressemble à celui des Devils du New Jersey qui misent sur Martin Brodeur. Le Sorellois a réalisé 55 arrêts lundi soir et il devra être aussi bon dans le sixième match.

"Marc-André a été phénoménal, a convenu Therrien. Il a réalisé des arrêts extraordinaires, surtout durant la troisième période et pendant la première prolongation.

"Il a été phénoménal", a-t-il répété.

En voir plus