Skip to main content

Tam affirme vouloir revenir au jeu, mais ne commente pas le geste de Cormier

LNH.com @NHL

QUEB?C - Le défenseur des Remparts de Québec Mikaël Tam l'avoue d'emblée: il a vécu ces derniers jours les moments les plus éprouvants de sa vie.

Et le doute persiste pour la suite de sa carrière de hockeyeur.

"J'ai eu peur, même très peur", a dit le jeune homme, vendredi, à sa première apparition publique depuis qu'il a été victime dimanche dernier d'un violent coup de coude de Patrice Cormier, des Huskies de Rouyn-Noranda.

Victime d'un traumatisme cranio-cérébral, Mikaël Tam a craint un moment de perdre l'usage de ses jambes. Le protocole d'urgence mis en place immédiatement après l'incident et le travail du personnel médical du centre hospitalier de Rouyn-Noranda ont sans aucun doute permis d'éviter le pire.

Presque une semaine après les faits, Tam semble en bonne voie de recouvrer la santé. Il espère pouvoir chausser à nouveau les patins le plus vite possible.

"Je n'ai qu'une seule idée en tête, c'est de retourner sur la glace. Je suis un gagnant, une personne déterminée et je ferai tout pour retourner au jeu le plus rapidement possible avec toute la passion qui m'habite pour ce sport", a dit l'athlète, les yeux rivés sur son texte, en point de presse au Colisée Pepsi.

Mais pour le moment, un retour au jeu ne figure pas dans les plans des Remparts. Compte tenu de la nature de la blessure subie, il n'est pas question de précipiter les choses, a souligné le thérapeute sportif de l'équipe, Philippe Fait.

"Son état est stable. Un traumatisme cranio-cérébral n'est pas une petite blessure. On le garde en observation et c'est à long terme que l'on pourra voir quels sont les impacts de cette blessure pour le reste des choses", a-t-il dit.

En outre, l'attaquant subira la semaine prochaine une batterie de tests neuropsychologiques afin d'évaluer l'état de ses fonctions cérébrales.

"Depuis quelques jours, je me sens beaucoup mieux. Plus les jours avancent, mieux ça va au point de vue de la santé", a dit Tam, qui continue néanmoins de ressentir une forte fatigue.

Le jeune homme a par la suite remercié les fans des Remparts, qui lui ont fait parvenir des centaines de messages de prompt rétablissement. Conservées dans un cahier, les lettres proviennent du Canada, des Etats-Unis et même de la Russie.

Le président des Remparts, Claude Rousseau, a par ailleurs refusé de commenter les sanctions disciplinaires qui pourraient être imposées à Cormier par la Ligue de hockey junior majeur du Québec. La LHJMQ rendra publique sa décision à cet effet lundi.

Rousseau a aussi déclaré que toute décision concernant une éventuelle poursuite en justice sera prise par Tam et sa famille. Il a précisé qu'aucune décision en ce sens ne sera prise dans les jours qui viennent.

Dimanche, durant la prolongation d'un match disputé à Rouyn-Noranda contre les Huskies, Tam a été frappé à la tête au centre de la patinoire par Cormier. Il a chuté sur la glace et a souffert de fortes convulsions. Il a dû être transporté d'urgence à l'hôpital, mais il a reçu son congé et a pu regagner la ville de Québec mardi.

Jeudi, dans une entrevue exclusive au Réseau des Sports, Cormier a exprimé ses remords et a dit avoir agi par réflexe, sans intention de blesser Tam. Il a dit avoir tenté en vain de contacter Tam.

A ce sujet, Rousseau a affirmé que toute communication qui pourrait éventuellement se faire entre Tam et Cormier demeurera confidentielle.

En voir plus