Skip to main content

Spezza marque un but opportun à son retour et les Sénateurs gagnent 2-1 à Boston

LNH.com @NHL

BOSTON - Jason Spezza a marqué le but qui s'est avéré vainqueur en deuxième période à son retour au jeu après une absence de 20 matches (blessure au genou), samedi, alors que les Sénateurs d'Ottawa ont remporté un sixième match de suite en battant les Bruins de Boston 2-1.

Les Sénateurs ont pris l'avance finale quand Alex Kovalev s'est amené en zone adverse avant de refiler une longue passe à Spezza, qui a battu Tim Thomas d'un tir des poignets à 16:39. Kovalev a récolté au moins un point à chacun de ses six derniers matches.

"Il y a le retour de joueurs importants, c'est certain, mais il y a aussi que nous appliquons très bien notre système, a dit le gardien Brian Elliott, qui a stoppé 32 tirs. Je pense que ça cause des ennuis aux autres équipes."

Pour les Bruins, il s'agissait d'un quatrième revers de suite et d'un septième à leurs huit derniers matches. La formation a perdu ses cinq dernières rencontres à Boston.

"Il n'y a pas d'excuses, il faut mieux jouer, a résumé l'entraîneur des Bruins, Claude Julien. Tout le monde. Il faut mieux jouer en équipe. Il faut jouer avec émotion et avec la bonne attitude, si on veut vraiment changer la situation."

Les Sénateurs obtenaient un deuxième gain en six jours face aux Bruins, après que ces derniers aient remporté les quatre premiers matches entre les deux équipes, cette saison.

Daniel Alfredsson, qui avait inscrit un tour du chapeau dans le gain de 5-1 des siens à Boston, lundi, a marqué le premier but de la rencontre avec six secondes à écouler en première période. Alfredsson est de retour depuis cinq matches, après en avoir raté 11 à cause d'une blessure à une épaule.

"Tout le monde contribue," a dit Alfredsson, qui a récolté cinq buts et neuf points à ses cinq derniers matches.

Daniel Paille a nivelé les chances à mi-chemin au deuxième vingt.

Mark Recchi des Bruins disputait un 1540e match dans la LNH, ce qui le place à égalité avec John Bucyk au 10e rang dans l'histoire du circuit.

En voir plus