Skip to main content

Richard Zednik devrait être en mesure de s'en sortir, presque miraculeusement

LNH.com @NHL

CORAL SPRINGS, Flo. - Les Panthers de la Floride sont retournés à l'entraînement mardi matin visant à retrouver la normalité mais avec toujours en tête cette épouvantable blessure au niveau de l'artère carotide subie par Richard Zednik dimanche.

Pendant ce temps, l'état de santé de l'ancien joueur du Canadien s'améliorait et sa condition était jugée "bonne". Il a quitté l'unité des soins intensifs de l'hôpital de Buffalo.

Les médecins croient que Zednik n'a subi aucun dommage cervical ou neurologique à long terme, un d'entre eux ayant décrit son cas comme "très chanceux".

Zednik a été coupé du côté droit de la gorge par le patin de son coéquipier Olli Jokinen lors d'un incident qui s'est produit à mi-chemin de la troisième période dans la victoire de 5-3 des Sabres. Il a dû se soumettre à une intervention chirurgicale d'urgence après l'incident qui a entraîné la perte d'une importante quantité de sang.

"Il nous reste encore 24 matchs à jouer, a dit Jokinen. Si nous faisons du bon travail, il y a une possibilité que Richard revienne à temps pour prendre part aux séries éliminatoires. Les médecins disent de six à huit semaines. Il est donc possible qu'il puisse jouer cette année. A compter de maintenant, chaque match sera important."

En fait, les chances sont plutôt minces que Zednik puisse revenir au jeu cette saison. Les médecins, à Buffalo, lui ont déjà dit qu'il était réaliste de penser à un retour au jeu la saison prochaine et mardi, le docteur Sonya Noor - qui a pratiqué l'opération dimanche soir - a recommandé qu'il ne fasse aucune activité exigeante avant trois mois.

Il reste que la possibilité d'un retour de Zednik cette saison pourrait être suffisante pour redonner un peu d'espoir aux Panthers.

"Maintenant, il faut mettre ça de côté et jouer au hockey", a noté le défenseur Jassen Cullimore."

Zednik n'a jamais perdu conscience. Il s'est même plaint qu'un médecin appliquait trop de pression sur son coup dans une tentative d'arrêter l'hémorragie.

Jusqu'à son arrivée à l'hôpital, Zednik a eu besoin d'environ cinq pintes de sang, c'est dire qu'il aurait perdu le tiers du sang dans son corps.

Dans les circonstances, sa guérison va aussi bien qu'on pourrait le souhaiter et il a même demandé à un médecin quand il pourrait recommencer à s'entraîner.

Ca ne sera pas avant la saison prochaine, lui a-t-on répondu.

En voir plus