Skip to main content

Poolers : Saison morte fructueuse pour les Stars

Dallas a pris les grands moyens pour améliorer sa formation cet été en allant chercher des joueurs importants à chacune des positions

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Stars de Dallas :

Une exclusion des séries éliminatoires de la Coupe Stanley après avoir remporté le championnat de la section Centrale la saison précédente a mené à de grands changements chez les Stars de Dallas. L'entraîneur Lindy Ruff a été remercié et a été remplacé par le vétéran Ken Hitchcock, qui est reconnu pour ses systèmes défensifs. Le directeur Jim Nill a ensuite été très actif sur le marché des joueurs autonomes et celui des transactions. Il a ainsi ajouté à sa formation des joueurs d'impact comme Alexander Radulov, Martin Hanzal, Marc Methot et Ben Bishop. Les poolers auront donc beaucoup de choix lorsque viendra le temps de regarder du côté de l'alignement des Stars cette saison.

Survol des Stars pour les poolers:

Sous-évalué : Jason Spezza - Spezza avait connu trois saisons de suite d'au moins 60 points, 200 tirs et 20 points en avantage numérique avant la dernière campagne. Quelques blessures et un pourcentage de tirs bien inférieur à sa moyenne en carrière (10,1 pour cent comparativement à 13,4 pour cent) ont fait en sorte qu'il n'a pu afficher des statistiques aussi étincelantes, mais il a montré en fin de saison qu'il était encore de produire lorsqu'il était en santé. En effet, il a maintenu une moyenne de presque un point par match (16 points en 17 rencontres) à partir du 1er mars. Reste à voir comment Hitchcock voudra répartir ses forces en attaque, mais si Spezza patine toute la saison aux côtés d'un ailier comme Radulov, il faut s'attendre à ce qu'il connaisse sa meilleure saison depuis son arrivée à Dallas.

Surévalué : Martin Hanzal - L'un des centres les plus convoités sur le marché des joueurs autonomes cet été, Hanzal s'est entendu avec Dallas, qui possède l'une des meilleures attaques de la LNH. Cela ne veut pas dire pour autant que Hanzal va éclipser son sommet en carrière qui n'est que de 41 points. Hanzal va pivoter le troisième trio des Stars, celui à qui Hitchcock va confier ses missions défensives. Il n'aura pas non plus sa place sur la première vague du jeu de puissance, ce qui ne l'aidera pas à améliorer ses statistiques. Comme il n'est pas celui qui tire le plus souvent au filet et qu'il distribue de moins en moins de mises en échec au fil des ans, il représente une option peu intéressante pour les poolers, malgré son changement d'adresse.

Carte cachée : Brett Ritchie - L'imposant ailier de 6 pieds 3 pouces et 220 livres représente un cas intrigant en vue de la prochaine saison. Plusieurs ailiers droits ont quitté l'équipe depuis quelques mois (Jiri Hudler, Ales Hemsky, Patrick Eaves), et seul Alexander Radulov s'est ajouté au groupe. Cela donnera donc à Ritchie la chance de batailler pour un poste sur l'un des deux premiers trios, ce qui lui permettrait de jouer en compagnie de Spezza ou Seguin. Ritchie a inscrit 16 buts l'an dernier en évoluant principalement avec des joueurs comme Radek Faksa, Antoine Roussel et Curtis McKenzie, alors il ne serait pas exclu qu'il ajoute une dizaine de filets à sa fiche avec un joueur de centre de premier plan. Il a également été l'un des 15 attaquants de la LNH à décocher au moins 150 tirs et distribuer 150 mises en échec l'an dernier, ce qui le rend encore plus attrayant pour les poolers qui évoluent dans des ligues multicatégories.

31 en 31 Stars: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Grands enjeux

Prêt à rebondir : Jamie Benn - Benn a amorcé la dernière saison en force malgré le fait que son entraînement pendant la saison morte avait été chamboulé en raison d'une opération à l'abdomen, ce qui l'avait empêché de prendre part à la Coupe du monde de hockey. Après avoir entamé la campagne avec 63 points en 62 matchs, il s'est fait excessivement discret après la date limite des transactions, avec deux buts et quatre passes à ses 15 derniers matchs. Certains poolers pourraient se poser des questions en voyant une saison de 26 buts et 69 points après des campagnes de 87 et 89 points, mais il faut comprendre que Benn était en voie d'égaler ce type de production jusqu'au dernier mois de la saison. Tout ira bien pour le capitaine des Stars, surtout s'il recommence à lancer avec plus de régularité au filet, alors que son total de 201 tirs l'an passé était son plus faible au cours d'une saison complète depuis 2010-11.

Espoir à surveiller : Julius Honka - Le top-4 de la brigade défensive des Stars sera composé de John Klingberg, Esa Lindell, Dan Hamhuis et Methot, mais la bataille s'annonce intéressante pour les deux derniers postes. Honka a reçu une première audition dans la LNH la saison dernière, récoltant un but et quatre passes en 16 matchs. Défenseur à caractère offensif, il va assurément évoluer sur l'une des deux vagues de l'attaque massive s'il perce la formation. S'il a peu de chances de déloger Klingberg de la première vague, le choix de première ronde de Dallas en 2014 (14e au total) a montré dans la LAH qu'il était en mesure d'amasser des points avec 75 points en 123 matchs à ses deux dernières saisons. Une saison de 30 points ne serait pas surprenante pour l'arrière de 21 ans doté d'un excellent coup de patin.

Situation des gardiens : Après plusieurs saisons de médiocrité devant le filet avec le tandem Kari Lehtonen-Antti Niemi, les Stars ont pris les grands moyens pour corriger la situation en transigeant pour mettre la main sur Ben Bishop avant de lui offrir un contrat de six ans. L'imposant gardien a été ralenti par une blessure l'an dernier, mais il avait amorcé au moins 60 matchs et signé au moins 35 victoires à chacune de ses trois campagnes précédentes. Il représente assurément une amélioration par rapport à Lehtonen, qui va agir à titre d'auxiliaire, et Niemi, et les arrivées de Methot, Hanzal et surtout de Hitchcock vont resserrer le jeu défensif de l'équipe. Il serait surprenant que Dallas termine encore au 29e rang de la LNH avec 260 buts accordés cette saison, et Bishop devrait terminer la campagne avec environ 35 victoires, une moyenne de 2,30 et un pourcentage d'arrêts de ,920.

En voir plus