Skip to main content

Poolers: Deux joueurs des Coyotes aux profils opposés

Vasilevskiy montre qu'il était prêt à prendre la relève de Bishop à Tampa Bay

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque semaine, nous allons donc répertorier un joueur par position dont la valeur est en hausse, et un autre pour lequel la valeur est en baisse.

 

ATTAQUANTS
Hausse : Max Domi, Coyotes de l'Arizona -
Les jeunes ont l'occasion de se faire valoir en Arizona, et Domi souhaite montrer qu'il est prêt à assumer un rôle plus important dans l'attaque des Coyotes depuis son retour à la suite d'une blessure à la main. Domi a récolté 10 points (trois buts, sept passes) à ses 12 derniers matchs, ainsi que 15 à ses 19 dernières parties. Il a également décoché davantage de tirs récemment avec 11 à ses deux dernières parties. Seule ombre au tableau, son dernier point en avantage numérique remonte au 9 février, ce qui n'est pas vraiment surprenant étant donné le piètre rendement des Coyotes sur le jeu de puissance depuis cette date (13 pour cent). Domi est toutefois le deuxième attaquant le plus utilisé de l'équipe en supériorité numérique au cours de cette période, et si l'attaque massive des siens devait débloquer, il serait l'un des premiers à en profiter.

Baisse : Matt Duchene, Avalanche du Colorado - Quelle saison de misère au Colorado, et même les grandes vedettes de l'équipe ne savent plus comment marquer, à commencer par Duchene. Il connaît la pire disette de sa carrière, lui qui a été blanchi à ses 11 derniers matchs. Au cours de cette séquence, il a compilé un différentiel de moins-11 en plus de ne décocher que 18 tirs au but. L'entraîneur Jared Bednar tente de le relancer par tous les moyens et l'a relégué au troisième trio récemment. Duchene est en voie de connaître sa pire saison de 82 matchs en cinq ans.

DÉFENSEURS
Hausse : Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus -
Comme c'est souvent le cas avec les joueurs recrues, la saison de Werenski a été ponctuée de hauts et de bas. Après avoir connu un début d'année 2017 difficile avec sept points en 20 parties à partir du 1er janvier, Werenski a retrouvé ses repères, comme l'ensemble de ses coéquipiers, et sa production est à la hausse. Il a amassé quatre points à ses trois derniers matchs et 12 à ses 13 derniers, dont quatre en avantage numérique. Il a également décoché trois tirs par rencontre à ses 13 dernières sorties. Le réveil de Werenski correspond à celui de l'attaque des Blue Jackets, qui a recommencé à marquer plus de trois buts par rencontre depuis que le défenseur de première année a retrouvé son rythme.

Baisse : Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona - Il a été question plus haut des déboires des Coyotes en avantage numérique récemment, et l'un des grands responsables de cette sécheresse est peut-être Ekman-Larsson. L'arrière vedette se dirigeait allègrement vers une quatrième saison de suite avec 20 points et plus sur le jeu de puissance avec 17 à ses 56 premières rencontres, mais c'est la grande noirceur depuis. Non seulement Ekman-Larsson a-t-il été complètement muselé en avantage numérique, mais il a également été limité à un maigre point à ses 13 dernières parties. Celui qui a dirigé plus de trois lancers au filet par match au cours des deux dernières campagnes en a obtenu moins de deux jusqu'ici cette saison. Dire que l'attaque de l'Arizona repose grandement sur les épaules d'Ekman-Larsson serait un euphémisme, lui qui a été le meilleur pointeur de son équipe au cours des deux dernières campagnes.

GARDIENS
Hausse : Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay -
Lorsque le Lightning a échangé Valtteri Filppula et Ben Bishop à l'approche de la date limite des transactions, plusieurs observateurs ont cru que Tampa Bay mettait une croix sur la présente saison et se tournait vers la campagne 2017-18. C'était surtout le cas puisque Vasilevskiy connaissait jusque-là une saison plutôt ordinaire avec une fiche de 11-13-5, une moyenne de buts alloués de 2,81 et un pourcentage d'arrêts de ,909. Cependant, le Lightning présente une fiche de 7-1-1 depuis le départ de Bishop, et c'est en grande partie grâce à Vasilevskiy, qui a conservé un dossier de 6-0-1, une moyenne de 1,38 et un pourcentage d'arrêts de ,958 depuis qu'on a fait de lui l'homme de confiance devant le filet de l'équipe. Le Lightning peut même espérer participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley grâce aux prouesses de son jeune gardien.

Baisse : Michal Neuvirth, Flyers de Philadelphie - Neuvirth a connu une belle séquence à son retour au jeu après une blessure au bas du corps le 7 janvier. Au cours de ses neuf rencontres suivantes, il a conservé un dossier de 4-3-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,06 et un pourcentage d'arrêts de ,923. Son rendement a toutefois décliné de manière marquée par la suite, ce qui n'a pas empêché les Flyers de lui accorder une prolongation de contrat de deux ans d'une valeur de 5 millions $ le 1er mars. Ce n'est pas avec une fiche de 1-5-0 à ses six derniers départs avec une moyenne de buts alloués de 3,53 et un pourcentage d'arrêts de ,866 qu'il va remercier les Flyers de la confiance qu'ils lui ont témoignée. Depuis la signature de son entente, il n'a obtenu qu'un départ, lui qui a été distancé par Steve Mason.

En voir plus