Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du mercredi 18 janvier :

-5 : Le défenseur des Coyotes de l'Arizona Oliver Ekman-Larsson a connu une soirée difficile défensivement contre les Jets de Winnipeg avec une fiche de moins-5 dans un revers de 6-3. Il s'agit du pire différentiel affiché par un joueur au cours d'un seul match cette saison, à égalité avec cinq autres joueurs. La catégorie du différentiel ne fait pas l'unanimité parmi les poolers, puisqu'elle reflète davantage le rendement de l'équipe que d'un joueur en particulier. De plus, comme Ekman-Larsson passe énormément de temps sur la glace, et bien souvent contre les meilleurs éléments adverses, il y a de plus grandes chances qu'il se trouve sur la glace pour un but de l'autre équipe. Mais cette statistique est encore compilée, et le défenseur des Coyotes vient de ruiner la semaine de plusieurs poolers dans cette catégorie en un seul match.

92 : Nombre de matchs dont a eu besoin l'attaquant des Oilers d'Edmonton Connor McDavid pour atteindre le plateau des 100 points dans la LNH, le troisième joueur le plus rapide à atteindre ce plateau avec les Oilers après Wayne Gretzky (61) et Blair MacDonald (85). McDavid a encore une fois connu tout un match contre les Panthers de la Floride avec un but, deux passes, un différentiel de plus-2, six tirs au but, deux tirs bloqués et deux mises en échec. C'est d'ailleurs lui qui a mis fin à la rencontre avec 2,6 secondes à écouler en prolongation, avec un but qui nous a permis d'admirer ses mains incroyables.

6 : Avec un but contre les Bruins de Boston, l'attaquant des Red Wings de Detroit Gustav Nyquist a porté son total à six points (trois buts, trois passes) à ses quatre dernières parties, soit autant qu'à ses 22 matchs précédents. Nyquist a connu des débuts tellement prometteurs dans la LNH que son nom résonne encore auprès de quelques poolers, mais il offre un rendement très décevant depuis le début de la saison 2015-16. Après avoir inscrit 55 buts en 139 matchs au cours des saisons 2013-14 et 2014-15, il n'en a réussi que 24 en 127 parties depuis.

En voir plus