Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du dimanche 18 décembre :

 

Moins-4 : Différentiel affiché par le défenseur de l'Avalanche du Colorado Tyson Barrie contre les Jets de Winnipeg. Dans le revers de 4-1 des siens, il se trouvait sur la patinoire pour chacun des buts des Jets. Pour l'ensemble de la saison, son différentiel de moins-18 est le deuxième plus bas de la LNH, alors que seul le défenseur des Flames de Calgary T.J. Brodie fait pire (moins-19). Les choses vont particulièrement mal à ce chapitre pour Barrie depuis 12 rencontres, au cours desquelles il a présenté un différentiel de moins-12.

43 : Nombre de matchs consécutifs de saison régulière sans trouver le fond du filet par le défenseur des Blackhawks de Chcago Duncan Keith, séquence qui a pris fin quand il a marqué contre les Sharks de San Jose. Son dernier but remontait au 6 mars dernier. Il avait entre-temps récolté 23 mentions d'aide. Ce n'est pas comme si Keith était un buteur redoutable, lui qui a atteint le plateau des 10 buts à une seule reprise au cours des six dernières saisons, mais son rythme actuel demeure bien en deçà de ce qu'il est en mesure d'offrir.

3 : Nombre de points amassés par l'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Mark Stone contre les Islanders de New York, ce qui lui donne six points (un but, cinq passes) à ses trois dernières rencontres. Après avoir été blanchi dans dix de ses 14 premiers matchs cette saison, Stone a trouvé son rythme de croisière à ses 17 dernières parties avec une récolte de 20 points (huit buts, 12 passes), dont 10 en avantage numérique, un sommet dans la ligue au cours de cette séquence.

En voir plus