Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du vendredi 28 octobre :

570 : Nombre de jours qui s'étaient écoulés depuis le dernier but de Bryan Bickell en saison régulière dans la LNH. Il a finalement touché la cible à son sixième match avec les Hurricanes de la Caroline, ce qu'il n'avait pas fait depuis le 7 avril 2015 avec les Blackhawks de Chicago. Employé devant le filet en avantage numérique, endroit d'où il a d'ailleurs fait dévier le tir de Skinner pour trouver le fond du filet, Bickell est toutefois utilisé sur le quatrième trio à forces égales, alors il ne faut pas s'attendre à un réveil offensif de celui qui a déjà été considéré comme un attaquant de puissance.

7 : Nombre de matchs où Victor Rask a amassé au moins un point depuis le début de la saison. Comme les Hurricanes ont disputé sept rencontres, cela veut dire que Rask connaît une belle séquence pour amorcer la saison. Rask est employé sur la deuxième vague du jeu de puissance depuis le début de la saison, ce qui pourrait changer si son temps de glace de 1:33 sur l'attaque massive contre les Rangers, un sommet d'équipe, est une quelconque indication de ce qui l'attend pour les prochains matchs. Le 42e choix au total du repêchage 2011 de la LNH ne cesse de progresser depuis son arrivée dans la ligue, et son début de saison semble vouloir confirmer son éclosion à titre de joueur d'impact.

8 : Nombre de matchs où les Blackhawks de Chicago ont cédé au moins un but en infériorité numérique, et ce en huit parties jusqu'ici cette saison. Ce qui avait commencé comme une anomalie statistique devient carrément gênant pour Chicago, en plus de plomber sérieusement leurs chances de succès. Leur rendement de 50,0 pour cent à court d'un homme est évidemment le pire de la LNH, loin derrière les Predators de Nashville et l'avant-dernier rang (68,0 pour cent). C'est tout juste un peu moins que deux buts par matchs que les Blackhawks accordent à leurs adversaires!

5 : Nombre de points récoltés par Alexander Wennberg et Nick Foligno dans le gain des Blue Jackets de Columbus contre les Ducks d'Anaheim. Ils ont tous deux préparé le but de Sam Gagner en avantage numérique, eux qui évoluent sur la première vague du jeu de puissance de Columbus, qui pointe au deuxième rang de la LNH avec un rendement de 33,3 pour cent. Épaulés par le défenseur recrue Zack Werenski de même que l'attaquant Cam Atkinson, Wennberg et Foligno font fonctionner l'avantage numérique de Columbus, et doivent par le fait même se trouver sur le radar des poolers en ce début de saison, eux qui maintiennent une moyenne d'un point par match et plus en 2016-17.

 

En voir plus