Skip to main content

Poolers : derrière les chiffres

Quelques statistiques marquantes des matchs disputés hier soir dans la LNH

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Chroniqueur LNH.com

Voici quelques statistiques qui ont retenu l'attention au cours des matchs du jeudi 27 octobre :

1er : Tour du chapeau à la Gordie Howe réussi par l'attaquant des Flyers de Philadelphie Brayden Schenn dans la LNH. Schenn a connu un début de saison difficile, lui qui a été suspendu pour trois rencontres pour amorcer la campgne, avant d'être blanchi à ses trois premières parties. Il s'est toutefois ressaisi au cours des deux derniers matchs avec une récolte de deux buts et cinq points, dont quatre en avantage numérique, en plus de décocher six tirs, de distribuer quatre mises en échec et de passer sept minutes au banc des punitions.

7 : Matchs consécutifs avec au moins un point de Claude Giroux. Discrètement, le centre des Flyers mène la LNH avec neuf mentions d'aide, dont six ont été amassées en avantage numérique. S'il n'a toujours pas trouvé le fond du filet, ce n'est pas faute d'avoir essayé, lui qui a décoché un total de 20 tirs au but depuis le début de la campagne.

6 : Nombre de points récoltés en avantage numérique par l'attaquant des Penguins de Pittsburgh Phil Kessel. Il lui avait fallu 40 matchs la saison dernière pour récolter son sixième point en supériorité numérique, soit le 6 janvier. Il a toutefois été limité à un seul point à égalité numérique depuis le début de la saison, ce qui explique pourquoi l'entraîneur Mike Sullivan a brisé le trio « HBK » pour placer Kessel à la droite d'Evgeni Malkin. Les Penguins occupent le 23e rang de la LNH avec 11 buts à forces égales en huit parties, ce qui pourrait s'avérer problématique si l'attaque massive cesse de fonctionner à un rythme de 25,0 pour cent.

5 : Nombre de points de l'attaquant recrue du Wild du Minnesota Joel Eriksson Ek au cours de ses quatre premiers matchs en carrière dans la LNH. Il est parvenu à réaliser cet exploit malgré un temps d'utilisation total de 41:21, dont 25 secondes sur le jeu de puissance. Employé principalement avec Jason Zucker et Chris Stewart, le choix de première ronde des Stars en 2015 (20e au total) profite de la blessure à Erik Haula pour se faire valoir, et tente de forcer son entraîneur Bruce Boudreau à prendre des décisions difficiles lorsque tout le monde sera en santé.

24:13 : Temps passé sur la glace par le défenseur des Blue Jackets de Columbus Zack Werenski jeudi soir, un sommet en carrière, lui qui n'a été employé moins de 20 minutes dans un match qu'à une reprise depuis le début de la saison. Werenski a déjà conquis son entraîneur John Tortorella, et il pilote la première vague du jeu de puissance. Après avoir dominé les rangs universitaires américains et les séries éliminatoires de la LAH la saison dernière, Werenski est en train de démontrer que Columbus ne s'est pas trompé en le sélectionnant au huitième rang au total au repêchage 2015. Il a cinq points, dont trois en avantage numérique, en six matchs depuis le début de la campagne.

 

En voir plus