Skip to main content

P.K. Subban a quitté l'hôpital vendredi

Sa blessure au cou gardera le défenseur des Canadiens à l'écart du jeu samedi face au Wild

par Arpon Basu @ArponBasu / Directeur de la rédaction LNH.com

BROSSARD, Québec - Le défenseur des Canadiens de Montréal P.K. Subban ratera un match en raison d'une blessure pour la première fois de sa carrière.

Subban a reçu son congé de l'hôpital tard jeudi soir après avoir quitté la patinoire du Centre Bell en civière durant la troisième période du match que les Canadiens ont remporté 3-2 contre les Sabres de Buffalo. Après avoir subi des examens médicaux approfondis à l'Hôpital général de Montréal, on a pu établir que Subban ne souffrait que d'une blessure mineure au cou et son statut sera réévalué quotidiennement, a fait savoir l'entraîneur Michel Therrien, vendredi.

« Je me sens bien, je ressens votre amour. Merci pour tout le soutien!! », a écrit Subban sur son compte Twitter personnel, vendredi.

Tweet from @PKSubban1: Feeling good, and feeling the love. Thanks for all the support!!

Subban s'est présenté au centre d'entraînement des Canadiens, vendredi matin, où il a passé du temps avec ses coéquipiers. Les joueurs du club montréalais ont bien apprécié de le voir d'aussi bonne humeur.

« Il se promenait et parlait à un peu tout le monde, a indiqué l'attaquant des Canadiens Paul Byron. De toute évidence, il avait encore un peu mal après le contact. Mais le fait que ce ne soit pas grave a soulagé tout le monde. »

Therrien a exclu la possibilité que Subban prenne part au match à domicile des Canadiens contre le Wild du Minnesota, samedi (19h HE; TVA Sports, SN, FS-N, NHL.TV), ce qui signifie que ce sera la première fois que Subban ratera un match de la LNH en raison d'une blessure. Therrien n'a toutefois pas fermé la porte à ce que Subban revienne au jeu en vue du match à domicile de mardi contre les Panthers de la Floride.

Subban a pris part à 274 matchs de suite en saison régulière, un chiffre qui gonfle à 308 quand on inclut les rencontres des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Le dernier match qu'il a raté est celui du 30 janvier 2013 à Ottawa contre les Sénateurs, deux jours après que Subban eut signé un contrat de deux dans d'une valeur de 5,75 millions $ avec les Canadiens, à l'issue d'une période de négociations qui a empiété sur la saison 2012-13, une campagne écourtée par un lock-out.

Ces négociations ont coûté six matchs à Subban. Il a également raté six rencontres parce qu'on l'a rayé de l'alignement : cinq fois en 2010-11 sous les ordres de l'entraîneur Jacques Martin et une autre fois en 2011-12 alors que Randy Cunneyworth était derrière le banc.

« C'est pas mal incroyable, a souligné Therrien. Il a disputé des minutes difficiles et il a beaucoup de temps de glace. Malheureusement, il ne pourra pas jouer [samedi], mais il y a eu plusieurs fois où personne ne savait qu'il n'était pas à 100 pour cent et il voulait quand même jouer. Je suis certain que c'est difficile pour lui de ne pas jouer, mais la sécurité des joueurs est un aspect très important pour nous. »

Subban s'est blessé au moment où il restait 2:26 à jouer en troisième période, jeudi, alors qu'il a été frappé accidentellement par son coéquipier Alexei Emelin. Subban et l'attaquant des Sabres Marcus Foligno bataillaient pour la rondelle quand Subban est tombé sur les genoux. Emelin est arrivé dans le but de l'aider et il a frappé la tête de Subban, la propulsant durement vers la droite.

Subban est resté sur la glace pendant de longues minutes avant que le personnel médical l'installe sur une civière. Ses patins ont été enrubannés ensemble, sa tête a été immobilisée et il a été transporté à l'hôpital, bien qu'on l'ait vu mettre le pouce en l'air à l'intention de ses coéquipiers au moment de passer devant le banc des Canadiens.

« Quand tu vois quelqu'un amener la civière comme ça, ce n'est jamais une bonne sensation, a noté Byron. De savoir qu'il est correct, que ce n'est pas grave, ça soulage tout le monde. Il est un élément important de notre équipe et il est un meneur dans le vestiaire, alors c'était bien de constater qu'il ne s'est pas fait mal [gravement]. »

Subban fera partie d'un contingent de neuf joueurs réguliers qui seront absents en raison de blessures, samedi face au Wild. Les autres sont les défenseurs Jeff Petry, Nathan Beaulieu et Tom Gilbert, les attaquants Brendan Gallagher, David Desharnais, Brian Flynn et Daniel Carr ainsi que le gardien Carey Price.

Ces neuf joueurs représentent collectivement une somme de 33,8425 millions $ aux fins du plafond salarial, selon generalfanager.com. Après avoir connu une saison où ils ont été relativement épargnés par les blessures, les Canadiens ont connu un sort tout à fait à l'opposé cet hiver.

« C'est une saison unique en son genre, a affirmé Therrien. Je connais les gars et il y a une chose que je sais, c'est qu'ils vont bien se préparer, ils vont travailler fort et ils vont tout faire pour remporter le match, peu importe les circonstances. »

La blessure la plus importante est celle qui a affecté Price, le lauréat en titre des trophées Hart et Vézina qui a été limité à 12 matchs cette saison en raison d'une blessure au bas du corps. Avec la recrue Mike Condon, Ben Scrivens et Dustin Tokarski devant le filet, les Canadiens ont affiché le cinquième pire pourcentage d'arrêts à cinq contre cinq dans la LNH.

Une des neuf pires équipes dans cette catégorie, les Stars de Dallas, était quand même en position d'accéder aux séries de la Coupe Stanley avant les matchs de vendredi.

Price s'est entraîné sur glace, vendredi matin, alors qu'il a affronté des tirs de l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite et il a déclaré la semaine dernière qu'il tenait absolument à revenir au jeu cette saison. Avant les rencontres de vendredi, les Canadiens avaient six points de retard sur les Penguins de Pittsburgh, détenteurs de la dernière place de quatrième as dans l'Association de l'Est, avec 14 matchs à disputer.

Therrien a fait savoir que le retour au jeu de Price n'était pas imminent, qu'aucune date n'avait été établie pour qu'il recommence à s'entraîner avec l'équipe et que tout scénario évoquant la possibilité qu'il joue la semaine prochaine était prématuré.

Mais Byron semble croire que cela pourrait arriver plus vite que Therrien semble le laisser paraître.

« Tout le monde sait où Carey en est; c'est difficile à ignorer, a déclaré Byron. Nous savons qu'il patine avec son équipement complet en ce moment et qu'il pourrait nous rejoindre à tout moment. Évidemment, quand un joueur de sa trempe revient dans l'alignement, c'est un tonique pour le moral. »

En cette saison « unique en son genre », tous les toniques pour améliorer le moral des troupes chez les Canadiens ne seront pas de refus.

En voir plus