Skip to main content

Phillip Danault, le héros obscur du CH

Le joueur de centre a établi plusieurs nouveaux sommets en carrière cette saison

par Robert Laflamme @LNH_FR / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le joueur de centre Phillip Danault est le gagnant du trophée Jacques-Beauchamp-Molson pour la deuxième fois en trois saisons.

L'honneur est remis au joueur ayant eu un rôle déterminant au sein des Canadiens de Montréal pendant la saison régulière, sans toutefois en retirer d'honneur particulier. 

« J'essaie toujours de donner le meilleur de moi-même et je suis très content de remporter ce trophée », a commenté Danault qui a été le choix incontesté des représentants des médias affectés à la couverture de l'équipe. « Je suis content que vous, les journalistes, voyiez ce que je fais sur la patinoire », a-t-il ajouté, en les remerciant.

Video: FLA@MTL: Danault saute sur le retour de Victor Mete

Soulignant que la constance est la plus grande valeur dans la LNH, le patineur âgé de 26 ans a dit retirer une grande satisfaction d'accomplir toutes les tâches que l'entraîneur lui confie, même les plus ingrates.

« C'est un rôle que j'ai toujours aimé jouer, a-t-il mentionné. Dès l'âge de 5 ans, j'ai toujours voulu être le premier à faire de l'échec-avant et le premier à me replier. C'est ma marque de commerce. J'ai toujours eu beaucoup d'énergie. Pour moi, empêcher un but en plongeant sur la glace c'est quasiment comme en marquer un. De voir la réaction de mes coéquipiers quand je fais un beau jeu, ça me valorise. »

Avec 109 points au scrutin, Danault a devancé dans l'ordre l'attaquant Andrew Shaw (43 points) et le défenseur Jeff Petry (41 points). Il avait été coiffé de la récompense au terme de la saison 2016-2017. Il succède à l'attaquant Paul Byron, le lauréat la saison dernière.

À sa troisième saison complète dans l'uniforme du CH, Danault a établi des sommets en carrière pour les aides (39 - en deuxième place de l'équipe), les points (51), le différentiel (plus-20 - au deuxième rang de l'équipe), les mises en jeu remportées (833 - au premier rang de l'équipe et à égalité avec Dylan Larkin en septième position dans la LNH), les tirs bloqués (54) et les mises en échec (89). 

« Je suis arrivé avec l'équipe en février 2016 en faisant ma petite affaire et j'ai gravi les échelons, a-t-il affirmé. Je suis un meilleur joueur, qui gagne en confiance et en expérience, et j'estime que je peux encore m'améliorer. »

Originaire de Victoriaville, l'attaquant qui mesure 6 pieds 1 pouce et qui pèse 198 livres a disputé son 200e match en carrière dans la LNH, le 3 novembre contre le Lightning de Tampa Bay. Il a récolté le 100e point de sa carrière, le 29 décembre à Tampa Bay. Danault a inscrit son premier tour du chapeau en carrière le 22 décembre à Las Vegas, contre les Golden Knights. 

Son nom a commencé à circuler comme candidat intéressant pour l'obtention du trophée Frank Selke, à titre de meilleur attaquant à caractère défensif dans la LNH.

« Ça fait un velours, mais j'ai encore du chemin à faire, a-t-il souligné. Claude (Julien, l'entraîneur) m'utilise bien. Il a eu la chance de diriger un joueur de la trempe de Patrice Bergeron chez les Bruins de Boston. Patrice est le modèle à suivre pour moi, mais je sais que j'ai encore des croûtes à manger. »

Instauré en 1981 à la mémoire du journaliste qui a consacré la majeure partie de sa carrière professionnelle à la couverture des Canadiens, le trophée Jacques-Beauchamp-Molson a été attribué pour la première fois à Doug Jarvis à l'issue de la saison 1981-1982.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.