Skip to main content

Perron a reçu un beau cadeau pour ses 30 ans

L'attaquant sherbrookois n'a pas raté ses débuts en Finale de la Coupe Stanley même s'il n'a pas obtenu de point dans le gain de 6-4 de Vegas, lundi

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SUMMERLIN, Nevada -- Le cap de la trentaine en âge n'a pas été trop pénible à franchir pour David Perron, lundi. L'attaquant sherbrookois a livré un fort premier match de la Finale de la Coupe Stanley en carrière et les Golden Knights de Vegas lui ont fourni une victoire contre les Capitals de Washington en guise de présent pour ses 30 ans.

« C'est un beau cadeau de fête. J'étais vraiment content. Ça change le cours d'une série de gagner le premier match, a affirmé Perron, mardi. Nous n'avons pas été à notre meilleur, mais nous avons trouvé une façon de sortir gagnants. Il faudra être meilleur au deuxième match. C'est sans doute également ce qu'on se dit chez les Capitals. Pour notre part, c'est bon pour le moral d'avoir pu gagner sans avoir été à notre mieux. »

Sur le plan personnel, Perron a été menaçant à l'attaque. Il a mis à l'épreuve le gardien Braden Holtby à quelques reprises.

À LIRE : Les Golden Knights s'entraînent dans la bonne humeur | Les Golden Knights à l'aise dans les duels à caractère offensif

« Je me suis bien senti. C'est un match où j'ai davantage regardé vers le filet pour lancer. Cette saison et au cours des saisons précédentes, j'ai plutôt tenté de faire des jeux et des passes. Souvent, j'ai des occasions de tirer au filet, mais je préfère passer la rondelle à un coéquipier. Honnêtement, j'essaie de ne pas trop m'en faire avec les buts. Tant qu'on gagne des matchs et que je trouve le moyen de créer des chances de marquer, c'est ce qui est le plus important. »

Clémence appréciée

Perron n'a également pas hésité à se porter à la défense de son coéquipier Jonathan Marchessault après qu'il eut encaissé la mise en échec de Tom Wilson en troisième période. On l'a vu appliquer un double-échec dans le dos d'Alex Ovechkin après être rapidement sauté sur la glace après l'arrêt du jeu.

« Je suis conscient que j'ai enfreint le règlement et je suis content que les arbitres ne m'aient pas expulsé du match. Je n'avais aucune intention de mettre le trouble ou quoi que ce soit. J'ai été content qu'ils se soient montrés cléments à mon endroit. »

Perron a expliqué qu'il a voulu aller discuter avec les arbitres sur la glace, mais qu'il avait oublié qu'il ne portait pas de lettre sur son chandail comme c'est le cas quand les Golden Knights évoluent à l'étranger.

« Ce sont habituellement toujours les deux ou trois mêmes gars qui vont voir les arbitres. Je m'en allais les voir après le coup de sifflet. Vous pouvez visionner la séquence : l'arbitre a sifflé et j'ai embarqué sur la patinoire pour aller voir ce qui se passait. Ovechkin est arrivé à vive allure et il m'a foncé dedans. Je me suis retourné et je lui ai donné un coup. Je n'étais animé d'aucune mauvaise intention. »

Perron s'en est tiré avec une pénalité mineure pour double-échec.

Video: David Perron discute du match no 1 de la Finale

Il a constaté comme l'entraîneur Gerard Gallant que le geste de Wilson avait paru raviver l'ardeur des Golden Knights.

« À partir de ce moment, nous avons été concentrés pour le reste de la partie », a acquiescé Perron, qui a connu de bonnes présences au sein du premier trio en remplacement de Marchessault, qui a dû s'absenter temporairement. « C'est peut-être simplement une coïncidence, mais c'est vrai que nous avons mieux joué. Quand ton meilleur joueur offensif se fait frapper de la sorte, ce n'est jamais agréable à voir et nous sommes contents qu'il semble bien se porter. »

Marchessault a amassé une aide dans le gain des siens afin de porter son total de points à 19. C'est un nouveau sommet en séries pour un joueur d'une équipe qui prend part aux séries pour la première fois.

Glace ramollie

L'état de la surface de jeu au T-Mobile Arena a encore fait jaser dans les deux camps, mardi. Perron et d'autres joueurs des deux équipes avaient relevé lundi soir que la qualité de la glace n'avait pas été optimum. La chaleur accablante qui sévit à Las Vegas y est évidemment pour quelque chose.

« La glace a été d'excellente qualité pendant toute la saison, mais elle était un peu plus collante lundi, a expliqué Perron. La principale différence était surtout au niveau du contrôle de la rondelle. Dès la période d'échauffement, j'ai senti que la rondelle ne glissait pas aussi facilement qu'à l'accoutumée. Peut-être que ça n'a rien à voir avec la glace. Parfois, ils utilisent de nouvelles rondelles pour la Finale de la Coupe Stanley et peut-être qu'elles sont fraîchement sorties du four et qu'elles ne sont pas tout à fait sèches. Je ne sais pas trop, mais c'était différent. Je suis certain que les Capitals l'ont également remarqué. Je ne sais pas s'ils en ont parlé. C'était la même chose pour les deux équipes. Nous avons été chanceux d'avoir une si belle glace pendant toute la saison, même avec cette température, donc il n'y a pas vraiment de raisons de se plaindre. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.