Skip to main content

Penguins et Capitals fonctionnent à plein régime

Les deux équipes de l'heure dans la LNH s'affronteront alors qu'elles ont atteint leur rythme de croisière

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Quand les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington se sont affrontés le 16 novembre dernier, ils composaient avec les séquelles d'un début de saison difficile tout en parvenant à décrocher leur part de victoires.

Les Capitals l'ont emporté 7-1 ce soir-là au Verizon Center, montrant ainsi qu'ils pouvaient atteindre un niveau supérieur lorsqu'ils étaient confrontés à un défi de taille. C'était là un niveau qu'ils avaient atteint souvent en route vers la conquête du trophée des Présidents, la saison dernière, mais rarement durant les deux premiers mois de la présente campagne.

 

Les Penguins ont vécu un scénario similaire. Bien qu'ils n'aient jamais vraiment connu le creux de vague qui afflige souvent les équipes championnes de la Coupe Stanley au début de la saison suivante, le fait demeure qu'ils ont eu de la difficulté à jouer leur meilleur hockey pendant 60 minutes d'affilée en octobre et en novembre.

Les deux équipes fonctionnent toutefois à plein régime alors qu'elles s'apprêtent à se faire face au Verizon Center, mercredi soir (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, NHL.TV). 

Les Penguins (26-8-5) ont une fiche de 13-1-2 à leurs 16 derniers matchs et ils occupent le deuxième rang dans une section Métropolitaine très compétitive, avec 57 points. Les Capitals (26-9-5) ont 57 points eux aussi, mais ils ont disputé un match de plus que Pittsburgh. Ils affichent un dossier de 13-2-3 à leurs 18 plus récentes rencontres.

La seule défaite en temps réglementaire des Penguins depuis la fin du mois de novembre a été un revers de 7-1 au Nationwide Arena, le 22 décembre. Ce soir-là, les Blue Jackets de Columbus, détenteurs du premier rang dans la section, ont signé la 11e de leurs 16 victoires de suite. Depuis ce temps, Pittsburgh a remporté cinq matchs d'affilée.

Les Capitals ont stoppé la série victorieuse des Blue Jackets en s'imposant 5-0, le 5 janvier, et Washington a remplacé Columbus à titre d'équipe de l'heure dans la section Métropolitaine en vertu de sa séquence de six gains consécutifs.

La série de succès va nécessairement s'arrêter pour Pittsburgh ou Washington, mercredi.

Les Capitals poursuivront une séquence de sept matchs sur un total de 13 contre des rivaux de la section Métropolitaine, qui comprendra notamment un match revanche contre les Penguins au PPG Paints Arena, lundi (19 h (HE); TVA Sports, SN, NBCSN, ROOT, NHL.TV). Les Capitals ont une fiche plutôt ordinaire de 6-5-4 contre les équipes de leur section, mais dans leur victoire contre les Blue Jackets, ils ont encore une fois montré de quel bois ils peuvent se chauffer quand leur niveau de concentration est optimal.

Jusqu'ici, les Capitals ont semblé se contenter de jouer dans l'ombre des Blue Jackets, des Penguins et des Rangers de New York dans la Métropolitaine. Les Rangers ont une fiche de 28-13-1 et ils ont également 57 points au classement, mais ils ont disputé deux matchs de plus que Washington et trois de plus que Pittsburgh. Si Washington veut obtenir l'avantage de la patinoire au premier tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, l'équipe devra mieux faire à l'intérieur de sa section, la plus compétitive dans la ligue.

Même s'ils montrent une fiche de 18-2-1 à leurs 21 derniers affrontements, les Blue Jackets n'avaient qu'une avance de trois points sur les Penguins, les Capitals et les Rangers avant d'affronter les Hurricanes de la Caroline, mardi. Étant donné que le niveau de jeu au sein de la section est très élevé, la marge d'erreur risque d'être mince alors que les équipes chercheront à augmenter leur tempo en deuxième moitié de saison.

« Quand tu es dans une section qui compte les champions de la Coupe Stanley et les vainqueurs du trophée des Présidents de la saison dernière, les autres équipes rehaussent leur niveau de jeu, a souligné l'entraîneur des Capitals Barry Trotz, le mois dernier. J'ai été à Nashville longtemps et quand [les Predators] étaient une équipe d'expansion, nous affrontions les Red Wings de Detroit quand ils étaient au sommet du classement dans la ligue. Ils nous forçaient à être meilleurs. Le niveau de compétition élevé nous rendait meilleurs.

« C'est ce qui est arrivé dans la section Métropolitaine, je crois. Les équipes de tête ont tiré le reste de la section vers le haut, et le reste de la section se prépare en fonction d'un tel niveau de compétition. Ça va être la guerre rien que pour sortir de notre section, si nous réussissons à nous tailler une place en séries. »

Si les séries commençaient maintenant, les Penguins et les Capitals s'affronteraient au premier tour. Même s'il reste une demi-saison à disputer, ces deux équipes semblent destinées à s'affronter à un stade ou l'autre des séries d'après-saison.

Les Penguins ont éliminé les Capitals en six matchs au deuxième tour éliminatoire dans l'Association de l'Est, le printemps dernier, en route vers la conquête de la Coupe Stanley. À en juger par la façon dont ils ont poussé les Penguins dans leurs derniers retranchements durant cette série, les Capitals peuvent se vanter d'avoir été la deuxième meilleure équipe dans la ligue.

Mais ça ne les consolera en rien d'avoir encore une fois été incapables d'atteindre le troisième tour.

Puisqu'ils sont les champions en titre, les Penguins restent l'équipe à battre. Sidney Crosby continue d'être leur chef de file, lui qui produit au même rythme qu'en deuxième moitié de saison 2015-16. Il est le meneur dans la LNH au chapitre des buts, avec 26.

Evgeni Malkin connaît également une bonne saison, alors qu'il affiche 43 points (16 buts, 27 aides), ce qui le laisse à un point de Crosby et du premier rang des marqueurs chez les Penguins. Phil Kessel a 39 points (13 buts, 26 aides).

Comme c'est le cas à tous les matchs mettant aux prises les Penguins et les Capitals, on accordera beaucoup d'attention au duel entre Crosby et Alex Ovechkin. Ce dernier, qui a 19 buts et 33 points jusqu'ici cette saison, a besoin d'un point pour atteindre le plateau des 1000. C'est là un jalon que 83 joueurs ont atteint dans l'histoire de la LNH. Crosby est à 18 points du cap des 1000.

Il ne fait aucun doute qu'Ovechkin adorerait obtenir son 1000e point dans le cadre d'une victoire aux dépens de Crosby et des Penguins. Mais comme c'est souvent le cas, ces matchs au sommet ne se résument pas seulement aux affrontements individuels entre les deux capitaines.

Le match qui aura lieu à Pittsburgh, lundi, sera le dernier entre les Penguins et les Capitals cette saison. À moins, évidemment, que le destin les amène à se retrouver de nouveau en séries.

Alignement prévu des Penguins

Conor Sheary -- Sidney Crosby -- Bryan Rust
Carl Hagelin -- Evgeni Malkin -- Patric Hornqvist
Chris Kunitz -- Nick Bonino -- Phil Kessel
Scott Wilson -- Matt Cullen -- Eric Fehr

Trevor Daley -- Kris Letang
Ian Cole -- Justin Schultz
Olli Maatta -- Steve Oleksy

Marc-Andre Fleury
Matt Murray

Rayés de l'alignement: Tom Kuhnhackl, David Warsofsky
Blessés: Brian Dumoulin (mâchoire fracturée), Chad Ruhwedel (maladie)

Alignement prévu des Capitals

Alex Ovechkin -- Nicklas Backstrom -- T.J. Oshie
Marcus Johansson -- Evgeny Kuznetsov -- Justin Williams
Andre Burakovsky -- Lars Eller -- Brett Connolly
Daniel Winnik -- Jay Beagle -- Tom Wilson

Karl Alzner -- John Carlson
Dmitry Orlov -- Matt Niskanen
Brooks Orpik -- Nate Schmidt

Braden Holtby
Philipp Grubauer

Rayé de l'alignement: Taylor Chorney
Blessé: Aucun

En voir plus