Skip to main content

Paul Stastny espère qu'on parlera encore bientôt des frères Stastny

LNH.com @NHL

Paul Stastny mentionne qu'il n'a pas réalisé avant d'être adolescent que son père Peter Stastny, membre du Temple de la Renommée, était un aussi grand joueur de hockey.

Peter Stastny était le meilleur des trois frères. Anton, Marian et lui avaient fuit la Tchécoslovaquie en 1980 pour former un trio formidable avec les Nordiques de Québec.

"Mon père et mes oncles étaient des gars plutôt humbles. Alors le fait d'entendre dire un peu partout comment ils étaient respectés comme joueurs, c'est flatteur," a dit Paul Stastny lors d'une conférence téléphonique.

"En vieillissant, j'ai regardé les vidéos. J'avais probablement 15 ou 16 ans quand le hockey c'est devenu du sérieux pour moi."

Paul, qui est le deuxième fils de Peter, a repris là où le parternel a laissé avec l'Avalanche du Colorado, qui était à Québec avant que l'équipe ne déménage à Denver en 1995.

Après une saison de 78 points qui lui a permis de terminer deuxième au scrutin de la recrue par excellence derrière Evgeni Malkin, des Penguins de Pittsburgh en 2006-07, Paul Stastny a entrepris la nouvelle saison en lion. Il domine déjà la ligue avec une récolte de huit points à ses trois premiers matches.

Le joueur de 21 ans a entrepris la saison avec son premier truc du chapeau contre Dallas et après avoir été écarté de la feuille de pointage contre Nashville, il y est allé d'un match de cinq points contre San Jose, conduidant les siens à une victoire de 6-2. Il a alors été choisi joueur par excellence de la semaine dans la Ligue nationale.

En 10 saisons avec les Nordiques avant de jouer au New Jersey et à St. Louis, Peter Stastny a accumulé 1048 points. On serait porté à croire que fiston pourrait en fait tout autant.

Et comme cela se produit parfois, son frère Yan Stastny, qui a 25 ans et qui est dans l'organisation des Blues de St. Louis, n'as pas hérité semble-t-il du même bagage génétique et a de la difficulté à vraiment se tailler une place dans la LNH.

Paul dit qu'il se souvient d'avoir joué au hockey à l'extérieur quand il était à Québec, même s'il est demeuré plus longtemps à St. Louis.

Et comme les frères Scott et Rob Neidermayer, qui ont remporté la coupe Stanley dans l'uniforme d'Anaheim le printemps dernier, les Stastny rêvent de jouer ensemble un jour.

"Nous en parlions quand nous étions plus jeunes, a-t-il dit. Nous tentons de mériter des places dans la LNH, mais si la chance nous sourit nous pourrons jouer ensemble un jour.

"Je pense que mes parents seraient les plus heureux au monde si cela se produisait."

En voir plus