Skip to main content

Ovechkin fait tout pour les Capitals, même interviewer ses coéquipiers

LNH.com @NHL

ARLINGTON, Virginie - Alexander Ovechkin fait vraiment tout pour les Capitals de Washington. Mener la ligue pour les buts et les points: fait. Marquer le but gagnant - tard en troisième - lors de son premier match en séries: fait. Aider les journalistes et interviewer ses coéquipiers après l'entraînement: fait.

Empruntant le magnétophone d'un journaliste, Ovechkin a joué les reporters auprès de Mike Green.

"Comment te sens-tu quand je te saute dessus après que tu viennes de marquer ton deuxième but du match?" a-t-il demandé à Green.

"Je suis un peu nerveux quand tu me poursuis sur la glace", a répondu Green.

"C'est assez malade, hein?" a ajouté Ovechkin, avec un énorme sourire.

Quelques secondes plus tard, Ovechkin et Green quittaient le vestiaire ensemble. En fait de buts, ces deux gars représentent le retour des Caps en entier dans la victoire de 5-4 de vendredi contre les Flyers de Philadelphie.

Green a marqué une paire de buts qui créaient l'égalité - il a été plaqué par un Ovechkin exubérant après avoir marqué le second - et "Alexandre le Grand" a fait sa première contribution aux palmarès des plus beaux buts marqués en séries. Après avoir été bousculé tout au long du match, Ovechkin a subtilisé le disque au défenseur Lasse Kukkonen avant de déjouer Martin Biron avec 4:28 à faire.

"Nous avons fait du bon travail pendant 40 minutes, a déclaré Mike Knuble. Nous avons prouvé à Ovechkin et à tout le monde qu'en travaillant de la bonne façon, on peut neutraliser les bons joueurs adverses. Quand vous cessez de le faire et leur accordez une demi-seconde, une demi-période, ils obtiennent leurs chances."

C'était l'attitude générale dans le vestiaire des Flyers, alors qu'ils se préparaient pour le match numéro deux, qui sera joué dimanche.

"J'étais vraiment content de notre plan de match, a dit l'entraîneur-chef John Stevens. Mais Ovechkin continue de trouver une façon de provoquer les choses et nous devrons travailler plus fort pour l'arrêter."

Mais les Flyers feraient mieux d'être prêts: Ovechkin était nerveux pour son premier match en séries.

"J'étais si nerveux au cours des deux premières périodes", a-t-il admis.

Imaginez ce qu'il pourra faire maintenant qu'il a goûté à l'intensité des séries d'après-saison.

De fait, les Capitals ne pourraient écrire un meilleur scénario: ils ont remporté sept matchs consécutifs qu'ils ne devaient pas perdre pour se qualifier en séries, avant de surmonter un déficit de deux buts dans un match en séries - une première dans l'histoire du club - leur super-vedette marquant le but gagnant par surcroît.

Mais ils ont encore beaucoup à faire: les Capitals ont perdu 12 des 18 séries dans lesquelles ils avaient remporté le premier match.

En voir plus