Skip to main content

Olympiques : Leonsis prend le parti de ses joueurs

Le propriétaire des Capitals indique qu'il n'arrêtera pas ses joueurs si la LNH décide de ne pas aller aux Jeux de Pyeongchang en 2018

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Bien que la LNH n'ait toujours pas pris de décision quant à la présence de ses joueurs aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018, le propriétaire des Capitals de Washington Ted Leonsis sait déjà à quoi s'en tenir.

Leonsis a répété mercredi que si la LNH décidait de ne pas y aller, il allait soutenir Alex Ovechkin (Russie), Braden Holtby (Canada), Nicklas Backstrom (Suède) ou tout autre joueur de son équipe s'ils souhaitaient quitter les Capitals pour aller jouer en Corée du Sud.

« Je ne sais pas quelles sont les politiques internes à ce sujet, et puisque j'ai déjà fait part publiquement de mon sentiment à ce sujet, je vais voter lorsqu'on me demandera de voter, a mentionné Leonsis. Ce que je pense, toutefois, c'est que je ne peux imaginer les joueurs dire qu'ils ne veulent pas aller aux Jeux olympiques. C'est la ligue des joueurs. Si Alex Ovechkin et Braden Holtby et Nick Backstrom nous disent, "Nous voulons aller représenter notre pays", comment pourrais-je refuser? Je pourrais recevoir une amende, je pourrais être puni d'une autre manière, mais je sens que j'ai un partenariat avec Nick et Braden et Alex. »

Leonsis admet que certains propriétaires de la LNH ne seront pas d'accord avec lui, et a noté que le commissaire de la LNH Gary Bettman devait prendre « une décision difficile ». Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a déclaré samedi que, « si le statu quo demeure, je ne m'attends pas à ce que nous participions aux Jeux olympiques ».

Leonsis a précisé qu'il ne veut pas aller à l'encontre de ses pairs, mais qu'il prenait le parti de ses joueurs dans ce débat.

« Gary est un homme très, très intelligent quand vient le temps d'étendre l'influence de la ligue et de prendre des décisions dans le meilleur intérêt de celle-ci, et je vais écouter ce qu'ils vont dire, mais ma position est de soutenir mes joueurs, a souligné Leonsis. J'ai été cité à ce propos des milliers de fois, au sujet de ce que j'allais faire si Alex décidait d'y aller. Je réponds, "Que voulez-vous que je fasse? Que je l'arrête? Que je l'enferme dans sa chambre?" Je ne réponds même pas à la question. S'il y va, il y va. »

Leonsis avait tenu des propos semblables avant que la LNH ne s'engage à participer aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Il a indiqué qu'il croyait que d'autres propriétaires allaient adopter une position semblable si leurs joueurs décidaient d'aller à Pyeongchang, peu importe le résultat du vote du Bureau des gouverneurs.

« Je pense que ce sera l'essentiel du problème, a-t-il évoqué. Que vont faire les équipes si leur meilleur joueur, ou si [Jaromir] Jagr déclare, "Je veux jouer. C'est la dernière fois et je veux jouer". Si Sidney Crosby déclare, "Je veux représenter le Canada". C'est une décision très, très difficile. Mais les joueurs et leur syndicat (l'Association des joueurs de la LNH) doivent décider ce qu'ils veulent faire. Tout cela est hypothétique pour le moment. »

En voir plus