Skip to main content

Okposo est heureux d'être de retour

L'attaquant a patiné à Buffalo pour la première fois depuis qu'il a terminé la saison aux soins intensifs

par LNH.com / LNH.com

L'attaquant des Sabres Kyle Okposo a patiné mardi à Buffalo pour la première fois depuis qu'il a été hospitalisé au terme de la dernière saison.

« C'était évidemment une situation difficile, une dure épreuve, a dit Okposo à l'Associated Press. Je suis seulement heureux d'être de retour et content de jouer à nouveau à un haut niveau. »

Il n'a pas dit s'il serait prêt pour le camp d'entraînement des Sabres qui s'amorce le 14 septembre.

Le joueur de 29 ans a été rayé de la formation après avoir commencé à se sentir malade avant un match face aux Blue Jackets de Columbus le 28 mars. Il a été admis à l'hôpital le 2 avril pour être traité et a passé environ une semaine aux soins intensifs.

Il a dit que les doutes quant à son avenir se sont dissipés lorsqu'il a commencé à se sentir mieux au mois de mai.

« C'était effrayant, a dit Okposo. Tu commences à te questionner sur plusieurs choses. »

Okposo a dit que ses problèmes ont commencé avec ce qu'il a qualifié de « mise en échec de routine » à l'entraînement. Son état s'est détérioré par la suite lors d'un match contre les Panthers de la Floride le 27 mars, son dernier de la saison.

Il a joué au mois de juillet dans la ligue Da Beauty. Le directeur général des Sabres Jason Botterill a déclaré le 15 juin qu'il croyait qu'Okposo serait au camp d'entraînement.

L'ailier droit a amassé 45 points (19 buts, 26 aides) en 65 matchs à sa première campagne avec les Sabres après avoir paraphé une entente de sept ans et 42 millions en tant que joueur autonome.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.