Skip to main content

Nouvelle attitude et nouveau défenseur: les Sharks sont prêts pour les séries

LNH.com @NHL

SAN JOSE, Californie - Il y a un mois seulement, l'attaquant Jeremy Roenick n'était pas certain que ses Sharks de San Jose, qui traversaient une mauvais passe, accéderaient aux séries malgré tout leur talent, leur expérience et leur profondeur.

Maintenant que son club vient de connaître la plus longue série victorieuse de son histoire, Roenick ne se pose plus qu'une question: les Sharks peuvent-ils continuer de la sorte jusqu'en juin ?

La série historique de 11 gains de San Jose s'est terminée dimanche soir avec une défaite de 2-1 en fusillade face aux Oilers d'Edmonton.

Menés par un capitaine ragaillardi, un nouveau défenseur et un gardien infatigable, les Sharks, qui comptaient parmi les favoris avant le début de la saison pour gagner la Coupe Stanley, sont en train de répondre à ceux qui émettaient des doutes à leur endroit après leur 60 premiers matchs - surtout les cinq précédant leur séquence victorieuse.

"Nous avons subi cinq revers d'affilée. Quant on lutte pour une place en séries et qu'on craint de les rater, on s'arrête aux insuccès, explique Roenick, qui se rappelle d'un voyage pénible entre le New Jersey et Philadelphie tout juste avant le début de la série de victoires.

"Tout s'est mis à bien aller à ce moment-là et nous nous sentons vraiment en confiance maintenant."

Premiers de la section Pacifique, où la lutte est serrée, les Sharks devancent Anaheim par trois points et Dallas par quatre points après avoir été à la traîne pendant près de quatre mois et demi. Seuls les Red Wings de Detroit, qui ont une priorité de sept points sur San Jose au sommet du classement général, présentent un meilleur dossier qu'eux.

Les Sharks semblent avoir réussi un bon coup en obtenant des Sabres de Buffalo les services de Brian Campbell. Le défenseur, un élément-clé des Sabres lorsque ceux-ci ont atteint la finale de l'Association Est deux années de suite, est encore meilleur que ce à quoi San Jose s'attendait.

Campbell est immédiatement devenu un leader au sein de l'attaque à cinq de son nouveau club, jouant abondamment et amassant 11 points en 10 matchs.

"C'est plus facile de jouer avec cette équipe, qui a beaucoup de talent, souligne Campbell. Tous sont capables de marquer. Je suis chanceux de faire partie d'un tel alignement."

Patrick Marleau semble lui aussi être un nouveau joueur. Après avoir connu des difficultés lors des 60 premières parties, le capitaine a été très bon depuis la fin de la période des échanges, amassant neuf points en 10 matchs.

Même si certaines rumeurs voulaient qu'il quitte la seule équipe pour laquelle il a évolué dans la Ligue nationale, Marleau affirme qu'il n'était pas inquiet.

"Il peut nier autant qu'il le veut, réplique Roenick. Nous étions tous inquiets pendant cette période, pas seulement Patty. Après la date limite je crois qu'il s'est calmé et qu'il a mis ses soucis de côté. Tous attendaient qu'il se mette en marche. Il nous a dit qu'il le ferait, et il l'a fait."

Un autre rouage important de l'équipe, le gardien Evgeni Nabokov, aura quant à lui peut-être droit à un troisième soir de repos cette saison lorsque les Sharks affronteront les Kings de Los Angeles mardi soir.

En voir plus