Skip to main content

Madden et les Devils espèrent stopper les redoutables Lecavalier et St-Louis

LNH.com @NHL

EAST RUTHERFORD, New Jersey (AP) - Comme la plupart des joueurs des Devils du New Jersey, John Madden a regardé à la télé le match entre les Yankees de New York et les Indians de Cleveland avant de rencontrer les journalistes pour discuter du Lightning de Tampa Bay.

Dans ce match, les Yankees ont comblé un déficit de quatre points après deux retraits en fin de neuvième et Alex Rodriguez a claqué un circuit de trois points.

"Je ne l'aurais jamais affronté dans de telles circonstances, a dit Madden de A-Rod. Je n'aurais pas lancé la balle au milieu du marbre non plus."

Ca semble simple, mais dans le cours des matches, ce n'est pas toujours le cas.

Madden le sait très bien. Il devra à son tour trouver une façon de stopper Vincent Lecavalier et Martin St-Louis du Lightning de Tampa Bay lors du cinquième match vendredi à l'arena Continental Airlines.

Et Madden n'a pas encore trouvé de véritable réponse.

Lecavalier, qui a dominé la Ligue nationale avec 52 buts, en a déjà cinq dans la série, deux de plus que St-Louis. La plupart de ces buts ont été marqués face au trio défensif de Madden, Jay Pandolfo et Sergei Brylin. Ce trio a une fiche de moins 4 dans la série.

"Nous devons continuer de faire ce que nous avons fait depuis le début, a dit Madden. Nous progressons. Lecevalier marque toujours sa part de buts, mais il doit travailler fort pour y parvenir. Un seul joueur ne peut le contrer, il faut s'y mettre à plusieurs.

"Ce n'est pas pour rien qu'il a dominé la ligue. Mais il faut trouver un moyen pour le stopper."

Ce qui est plus frustrant pour Madden et compagnie, c'est que Lecavalier n'est pas super puissant et il ne domine ni par sa vitesse ou sa force. Mais il marque d'un peu partout sur la patinoire.

Le gardien Martin Brodeur, qui étudie tous les adversaires et connaît bien toutes leurs habitudes, mentionne que Lecavalier a été imprévisible au cours de la série.

Brodeur a noté aussi que le Lightning a rendu les choses plus difficiles pour les Devils parce qu'il a séparé Lecavalier et St-Louis, les utilisant sur des trios différents. Ils ont tous deux joué plus de 25 minutes par match.

"Si vous jetez un coup d'oeil à leurs buts, vous verrez qu'ils ont marqué de bien des façons. Ils ont dévié des tirs et ils ont marqué avec des tirs sur réception, a dit Brodeur. Je pense que nous jouons bien contre eux, mais on les utilise souvent. Ils passent beaucoup de temps sur la glace."

Lecavalier a dit pour sa part que son trio a fait du bon échec-avant et a forcé l'adversaire à commettre des bévues.

"Nous avons eu de bonnes chances et nous en avons profité pour marquer, a dit Lecavalier. On joue bien en échec-avant et nous frappons leurs défenseurs et passons beaucoup de temps en zone adverse."

En voir plus