Skip to main content

Luongo ne s'en fait pas avec les tactiques présumées des Blues devant le but

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Ce n'est pas un peu de neige au visage qui va déranger Roberto Luongo, devant le filet des Canucks de Vancouver.

"S'ils pensent que ça va me déconcentrer, c'est bien correct comme ça, a dit Luongo au sujet des tactiques présumées des Blues de St. Louis, lorsqu'il conserve la rondelle. Ca n'a pas trop fonctionné pour eux. Je vais simplement continuer de faire ce que je fais normalement."

Luongo a stoppé 25 tirs dans le gain de 2-1 des siens contre St. Louis, mercredi, alors que commençait cette série de premier tour dans l'Ouest. Le deuxième match aura lieu vendredi soir, à Vancouver.

"Toutes les équipes qui jouent contre nous vont porter leur attention sur Luongo, a dit l'entraîneur Alain Vigneault. Envoyer de la glace en freinant devant le gardien, les contacts dans le demi-cercle, je pense que c'est des choses auxquelles il faut porter attention. C'était évident au début du match."

Son vis-à-vis Andy Murray a rétorqué qu'une partie du blâme doit aller à Luongo.

"Je pense que les arbitres doivent faire en sorte que Roberto fasse circuler la rondelle, a dit Murray. Il y a eu des situations où il n'y avait pas de raison pour geler la rondelle. Il avait amplement le temps de la distribuer.

"Mais ce qui nous importe, c'est de placer plus de rondelles derrière Roberto, pas simplement devant. Il nous faut saisir nos occasions, parce qu'il fait partie de l'élite des gardiens."

Les Canucks ont donné six avantages numériques aux Blues lors du premier match, dont une supériorité de deux hommes au premier vingt. Les Blues ont profité de ces occasions une seule fois, au deuxième tiers.

"Nous ne pouvons pas nous permettre d'écoper d'autant de pénalités, a dit l'attaquant Ryan Kesler. Ils ont une bonne unité en surnombre, et ce n'est qu'une question de temps avant que ça se mette à cliquer pour eux."

Le défenseur Willie Mitchell a toutefois mentionné que les Canucks ne doivent pas changer leur style de jeu, même si les officiels laissent passer peu de choses.

"Nous devons jouer un style robuste et compléter les mises en échec, a dit Mitchell. Nous avons écopé de quelques pénalités pour ce que nous considérions comme du bon jeu physique. Nous n'allons pas changer notre style."

Murray n'a pas été irrité par les 17 punitions décernées mercredi.

"Je n'ai pas eu de problème avec le travail des arbitres, a dit Murray. Toutes les punitions que j'ai vues étaient méritées. Chaque équipe a commis des infractions qui étaient nécessaires."

En voir plus