Skip to main content

Luongo et Khabibulin présentent des styles bien différents

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Pendant environ 20 minutes, mercredi, Roberto Luongo a occupé le centre du vestiaire des Canucks de Vancouver. Le gardien, encore dégoulinant de sueur et dans ses sous-vêtements, a répondu à toutes les questions des journalistes.

"De gagner me nourrit, a déclaré le capitaine des Canucks. C'est ce que j'aime."

Quand les Blackhawks de Chicago ont eut terminé leur entraînement, le gardien Nikolai Khabibulin s'est rapidement changé avant de disparaître dans une salle réservée aux joueurs. Il est revenu plus tard, portant des pantalons et un chandail d'un jaune étincelant pour passer environ sept minutes en compagnie du peu de représentants des médias qui l'ont attendu.

Deux gardiens aux styles bien différents.

Les deux hommes sont les principales raisons expliquant que les deux clubs s'affronteront en demi-finale d'association à compter de jeudi soir, 21 h. Le jeu de l'un fera probablement en sorte que l'autre se retrouvera en vacances.

Luongo a été solide comme un roc en première ronde, alors que les Canucks ont balayé les Blues de St. Louis. Il n'a permis que cinq buts, a réussi son premier jeu blanc en séries et les Blues ne l'ont jamais déjoué en troisième.

"Nous devrons trouver des façons de se poster devant lui et de lui bloquer la vue si on veut le déjouer, a déclaré le défenseur Brian Campbell. S'il voit un tir, la plupart du temps, il l'arrêtera."

Luongo est habitué de se faire bousculer devant son filet. Lors du dernier match de la saison des Canucks - un gain de 4-0 contre les Hawks - Dustin Byfuglien lui a asséné un double-échec au visage, qui a déclenché une mêlée.

"Je suis certain que la circulation sera lourde et qu'il y aura quelques contacts, a déclaré le gardien de 30 ans. Comme dans la dernière série, ce sera mon boulot de manoeuvrer dans tout cela et de faire en sorte que, même s'ils commettent de l'obstruction, je tienne mon bout et réussisse les arrêts."

Luongo amorcera cette série avec la meilleure moyenne de la ligue à 1,15. Il montre également un taux d'efficacité de ,962. Khabibulin affiche également des chiffres intéressants avec une moyenne de 2,52 et un pourcentage d'arrêts de 91,4.

Mais Khabibulin a connu des hauts et des bas contre les Flames de Calgary, une série qui a nécessité six matchs. Il n'a pas bien joué au cours des matchs numéros 3 et 4. Son jeu a d'ailleurs donné naissance à certaines spéculations au sujet de l'utilisation possible de Cristobal Huet dans le cinquième match.

Il a cependant rebondi pour remporter ce match et il a été spectaculaire lors du sixième, effectuant 43 arrêts dans un gain de 4-1.

"En tant qu'équipe, nous avons beaucoup mieux joué", a déclaré le vétéran de 36 ans, vainqueur de la coupe Stanley avec le Lightning en 2004. "Tout le monde a fait son travail."

Le Russe n'est habituellement pas à son meilleur contre les Canucks, comme en fait foi sa fiche de 6-16-3, dont 0-9-1 à ses 10 derniers matchs.

"Parfois, ça se passe comme ça, a-t-il dit en haussant les épaules. Demain (jeudi), c'est un nouveau match et on met le compteur à zéro."

En voir plus