Skip to main content

LHJMQ : Le repêchage de 2018 s'annonce prometteur

Plusieurs jeunes talents démontrent déjà de belles choses dans le circuit Courteau

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Même si la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) connaîtra selon toute vraisemblance en juin une deuxième maigre récolte en autant d'années au repêchage de la LNH, ses dirigeants ont tout de même de bonnes raisons de sourire.

Les choses ne semblent toutefois pas si roses au premier coup d'oeil. En fait, elles ne le sont pas du tout.

Seulement 14 joueurs issus de la LHJMQ, dont huit Québécois, ont été réclamés en 2016 et il n'y a que 26 joueurs du circuit Courteau, dont 15 joueurs originaires de la province, répertoriés parmi les 217 meilleurs patineurs nord-américains sur la liste de mi-saison du Bureau de dépistage de la LNH en vue de l'encan 2017.

Et parmi les 15 Québécois figurant sur cette liste, seulement six se retrouvent parmi les 100 meilleurs patineurs. On parle alors d'une sélection dans les quatre premières rondes. Rien qui permettra de rouvrir les livres d'histoire.

Mais l'avenir s'annonce reluisant. Du moins, pour le repêchage de 2018.

« On a des jeunes qui évoluent dans notre circuit et qui ont déjà un impact extrêmement positif avec leur équipe respective, à toutes les positions », a déclaré Daniel Jacob, l'entraîneur-adjoint de l'Armada de Blainville Boisbriand qui s'implique également dans les programmes de développement de Hockey Québec.

« C'est encore dans un an, donc ça va dépendre du développement de ces jeunes-là, mais je ne suis pas trop inquiet pour ce repêchage. »

Il s'agira bien évidemment de l'année d'admissibilité au repêchage de l'attaquant Joe Veleno, qui a obtenu le statut de joueur exceptionnel lui ayant permis d'évoluer dans la LHJMQ à l'âge de 15 ans. Mais il sera sans doute bien accompagné par certains de ses homologues.

« Les attaquants Joe Veleno et Benoit-Olivier Groulx ainsi que les défenseurs Xavier Bouchard et Jared McIsaac, a énuméré le dépisteur Jérôme Bérubé, du site HockeyProspect.com. Ce sont quatre gars qui, pour l'instant, risquent d'être sélectionnés en première ronde. Déjà là, c'est pas mal mieux que cette année et l'année dernière. Il y aura certainement plus de profondeur. »

L'encan de 2018 pourrait aussi permettre à au moins trois gardiens québécois d'être sélectionnés pour la première fois depuis le repêchage de 2013, alors que quatre équipes de la LNH avaient choisi des espoirs masqués du Québec.

Malgré qu'ils ne soient âgés que de 16 ans, Olivier Rodrigue, des Voltigeurs de Drummondville, Alexis Gravel, des Mooseheads d'Halifax et Kevin Mandolese, des Screaming Eagles du Cap-Breton, ont tous déjà bien entamé leur carrière dans la LHJMQ.

Gravel a été d'office pour 45 matchs, Rodrigue pour 38 rencontres et Mandolese pour 25. Bien que leurs statistiques ne leur permettent pas de se retrouver parmi les meilleurs de la ligue, l'expérience acquise cette saison leur sera sans doute bénéfique la saison prochaine alors qu'ils auront davantage de pression sur les épaules.

« Ce sont des jeunes qui disputent beaucoup de matchs, a fait valoir Jacob. Déjà à 16 ans, ils ont beaucoup de millage. J'ai la chance de suivre deux d'entre eux depuis l'époque des équipes de moins de 16 ans et leur évolution est remarquable.

« Je suis content de revoir les jeunes, de leur parler et de voir qu'ils acquièrent de la maturité, a-t-il ajouté. Ça se fait rapidement. Ils sont souvent loin de la maison et les exigences sont immenses pour eux. Je les revois parfois seulement après quelques mois et je vois déjà la différence. »

Les joueurs à surveiller

Jérôme Bérubé du site HockeyProspect.com a identifié trois patineurs québécois à surveiller en vue du repêchage 2018 de la LNH, en plus de fournir quelques détails sur le style de jeu de chacun.

Joe Veleno | C | Sea Dogs de Saint-Jean : « Il n'est pas seulement un joueur offensif, il est très bon dans les trois zones. Déjà dans le midget AAA, il était l'un des meilleurs joueurs défensifs de son équipe. Il comprend bien la « game », il fait toujours les bons replis défensifs et il vole souvent la rondelle à l'adversaire. C'est un patineur intelligent. Seule chose, il devra améliorer son taux d'efficacité au chapitre des tirs, mais il a encore un an pour le faire. »

Benoit-Olivier Groulx | AG | Mooseheads d'Halifax : « C'est un joueur assez complet. Il n'a peut-être pas la vitesse de Veleno, mais il a plus de puissance. On voit que son père est un entraîneur (Benoit Groulx). Il me fait penser à Pierre-Luc Dubois, il porte toujours attention aux détails et il les comprend. C'est un joueur avec un bon gabarit qui joue physique. Il a un très bon lancer, c'est son arme principale en attaque. Il peut jouer pas mal tous les rôles dans une équipe. »

Xavier Bouchard | D | Drakkar de Baie-Comeau : « C'était un joueur mésestimé au niveau midget AAA puisqu'il n'avait pas vraiment la chance de mettre en valeur ses aptitudes de défenseur à caractère offensif. Il a beaucoup amélioré sa mobilité cette année. Il a une belle intelligence au jeu et il fait la bonne première passe. Il peut facilement jouer sur l'avantage numérique. Il a cependant un peu de travail à faire dans sa zone. »

En voir plus