Skip to main content

Alex Newhook est passé en deuxième vitesse

L'espoir de l'Avalanche du Colorado a connu tout un mois de février à sa première saison avec Boston College

par Mark Divver / Correspondant indépendant NHL.com

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Alex Newhook est passé en deuxième vitesse.

À sa première saison dans la NCAA avec Boston College, l'espoir de l'Avalanche du Colorado a été le meilleur pointeur du circuit au mois de février grâce à sa récolte de 20 points (neuf buts, 11 aides) en neuf matchs. Il a d'ailleurs été nommé recrue du mois dans la NCAA.

À LIRE AUSSI: Repêchage 2020: Thimo Nickl, le choix brillant des Voltigeurs | Sur le radar: Les Saguenéens à la sauce RHP

Au cours de cette séquence, il a connu six matchs de plus d'un point, dont une soirée de travail au cours de laquelle il a amassé cinq points (deux buts, trois aides) contre Merrimack, le 15 février. Avec 40 points (19 buts, 21 aides) en 32 rencontres, il se retrouve au neuvième rang des pointeurs de la NCAA avec une moyenne de 1,25 point par match.

Même son entraîneur Jerry York se surprend des succès hâtifs de son protégé.

« Pour être bien honnête, je ne pensais pas qu'il pourrait faire ce qu'il fait aussi rapidement, a déclaré le pilote, qui a remporté cinq titres de la NCAA. Pour un joueur de première année à ce niveau, c'est assez inspirant à voir. Il a un bon sens du hockey et un coup de patin fort puissant. »

York ne s'est pas arrêté là dans ses commentaires élogieux. L'entraîneur d'expérience ne s'est pas gêné pour comparer le 16e choix du dernier encan de la LNH à trois de ses anciens poulains, qui ont connu passablement de succès après leur passage à Boston College.

« Il a une vitesse de plus que tous les autres, qui me rappelle celle de (l'attaquant des Rangers de New York) Chris Kreider. Il peut exploser à tout moment, a commenté York. Il possède aussi un peu de l'instinct que je voyais de (I'attaquant des Flames de Calgary) Johnny Gaudreau. Il sait où sont ses coéquipiers et sait quoi faire dès qu'il a rondelle sur son bâton. Son sens de la compétition me fait penser à celui de Brian Gionta.

« Mais il est en train de faire son propre nom. Il est Alex Newhook et il est plutôt impressionnant à son âge. Tous les joueurs dans le vestiaire l'adorent. Son enthousiasme est contagieux. »

Tweet from @BCHockey: ������ Pick 12 to Pick 16. Newhook's 18th of the year. pic.twitter.com/Tw93oIOzHe

La décision du personnel d'entraîneurs des Eagles de réunir Newhook avec deux autres joueurs de première année - Mike Hardman et Matthew Boldy - rapporte des dividendes. 

En plus des 40 points de Newhook, Boldy - repêché au 12e rang par le Wild du Minnesota au dernier repêchage - totalise 25 points (neuf buts, 16 aides) en 32 rencontres. Hardman, qui n'a pas été réclamé dans la LNH a quant à lui amassé 23 points (10 buts, 13 aides) en 32 matchs.

« Parfois, tu essaies des choses et tu finis par trouver une bonne combinaison, a expliqué York. Alex veut apprendre, il regarde une tonne de matchs de la LNH. Il analyse ses présences. Il veut atteindre le sommet de son potentiel et je suis certain qu'il deviendra un très bon joueur. »
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.