Skip to main content

Les vedettes des Canucks devront relever leur niveau de jeu d'un cran

LNH.com @NHL

VANCOUVER, B.C. - Dans la Ville des Vents lundi soir, les joueurs des Canucks de Vancouver tenteront de faire... tourner le vent.

Les Canucks feront face à l'élimination lors du sixième match de leur série demi-finale de l'Association Ouest face aux Blackhawks de Chicago, et ils devront améliorer leur jeu pour forcer la tenue d'un septième match devant leurs partisans, jeudi prochain.

"Nous avons connu de bonnes séquences, mais nous devons tous fournir un effort constant pendant 60 minutes", a déclaré le gardien Roberto Luongo, dimanche, avant de monter dans l'avion en direction de Chicago.

"Pour l'emporter et ramener la série à Vancouver, c'est la seule façon de jouer."

Les Blackhawks ont marqué deux buts en avantage numérique et fait bon usage de leur taille et de leur rapidité pour battre les Canucks 4-2 samedi à GM Place. Les jeunes joueurs de Joel Quenneville mènent la série 3-2 et n'ont besoin que d'une seule victoire pour atteindre la finale d'association, un tour de force que les Blackhawks n'ont pas réalisé depuis 1995.

Discipline et transition

Les joueurs des Canucks n'ont pas besoin de consulter un manuel de hockey pour savoir quelles facettes améliorer pour pousser la série à la limite.

"Notre manque de discipline continue de nous hanter", a résumé l'attaquant Ryan Johnson. "Nous le savons tous. Ce n'est un secret pour personne. Il est temps de faire passer les intérêts de l'équipe avant ceux des joueurs."

L'habileté des défenseurs des Blackhawks à rapidement sortir la rondelle de leur territoire est un autre facteur prédominant dans les succès de l'équipe. Des joueurs tels Brian Campbell et Brent Seabrook ont permis aux Blackhawks de relancer l'attaque en rejoignant des attaquants filant à toute vapeur.

Selon l'entraîneur Alain Vigneault, les attaquants des Canucks doivent intercepter ces passes. Vigneault est également frustré devant l'incapacité de ses défenseurs à effectuer de bonnes passes pour permettre aux attaquants de foncer en zone adverse.

Les Canucks devront également trouver un moyen pour attirer leurs rivaux vers le banc des punitions.

"Nous devons passer plus de temps dans leur zone et si nous y parvenons, ils devraient écoper plus de pénalités", a noté Kyle Wellwood, qui a été limité à trois mentions d'aide depuis le début de la série. "Notre attaque à cinq nous a rendu de fiers services, mais nous n'avons pas suffisamment d'opportunités."

Des joueurs invisibles

Autre élément qui n'aide pas les Canucks jusqu'à maintenant : les joueurs qui ont l'habitude de faire la différence ont été inefficaces.

Alex Burrows a été limité à une seule passe contre les Blackhawks. Daniel Sedin, le meneur de l'équipe en saison régulière avec 31 filets, n'a pas fait bouger les cordages depuis le troisième match de la série de premier tour face aux Blues de St. Louis. Le but de Ryan Kesler, samedi, était seulement son deuxième des séries, mais il a également écopé une mauvaise et tardive pénalité.

Vigneault admet que les vedettes de l'équipe doivent répondre aux attentes.

"Pour connaître du succès en séries éliminatoires, il faut que les joueurs relèvent leur niveau de jeu d'un cran", a rappelé Vigneault. "En ce moment, nous n'avons pas suffisamment de joueurs ayant accompli cela."

"Il nous reste encore du temps, a ajouté l'entraîneur en chef des Canucks, et nous comptons sur le fait que nos joueurs livrent des performances qui nous permettront de gagner et de connaître du succès. A l'heure actuelle, plusieurs doivent accentuer la cadence."

"Nous devrons être meilleurs lundi et marquer plus de buts", a renchéri Henrik Sedin. "Nous ne pouvons continuellement nous fier à Luongo. Nous devons mieux jouer."

En voir plus