Skip to main content

Les Stars espèrent faire l'histoire, les Canucks veulent éviter de la revivre

LNH.com @NHL

VANCOUVER (PC) - Les Stars de Dallas ne sont plus qu'à une victoire de faire l'histoire, tandis que les Canucks de Vancouver ne sont qu'à une défaite de la revivre.

S'ils devaient l'emporter lors du septième match de la série du premier tour, lundi soir à Vancouver, ce serait la première fois en 13 tentatives que les Stars réussiraient à combler avec succès un déficit de 3-1.

Et les amateurs de hockey à Dallas pourraient enfin oublier les deux dernières éliminations des Stars, qui sont effrondrés à chaque fois dès le premier tour.

"Si nous continuons de jouer comme nous l'avons fait dans les derniers matchs, nous serons OK", a déclaré le gardien des Stars Marty Turco qui, avec trois blanchissages dans cette série, a fait taire plusieurs de ses détracteurs.

De leur côté, les Canucks tenteront de renverser au moins deux tendances. Ils n'ont pas marqué depuis qu'ils ont remporté le quatrième match de la série pour prendre les devants 3-1, et ils se sont inclinés les deux dernières fois où ils ont disputé un septième match décisif sur leur patinoire. Ils avaient notamment perdu dans ce contexte face au Wild du Minnesota en 2003, après avoir là aussi pris les devants trois victoires à une.

Le style de l'équipe, le personnel d'entraîneurs et les deux tiers de la formation ont changé depuis ce temps, mais il reste encore des joueurs qui ont vécu ces deux défaites lors de septièmes matchs. Ces vétérans ont été la cible du nouvel entraîneur Alain Vigneault, qui a critiqué leur niveau d'effort à la suite du sixième match, puis à nouveau après la séance d'entraînement de dimanche.

"La seule chose que je veux, c'est qu'ils travaillent, a indiqué Vigneault. Quand nous ne travaillons pas, comme ç'a été le cas (samedi) soir, je ne vais pas tourner autour du pot, ni avec les joueurs, ni avec les amateurs. Je vais le dire directement, surtout qu'on a été dominés 15-2 au niveau des chances de marquer.

"Nos gars n'ont tout simplement pas travaillé, ils n'ont pas rivalisé, et c'est inacceptable."

Les attaquants Daniel et Henrik Sedin n'ont décoché aucun tir au but dans le sixième match, et ils n'ont récolté aucun point depuis qu'ils ont uni leurs forces sur le filet vainqueur dans la quatrième période de prolongation du premier match. Markus Naslund a lui aussi été blanchi depuis le premier affrontement.

"Le momentum a peut-être une certaine signification, mais je ne pense pas que ce soit le cas dans un septième match", a noté Naslund.

Une part du crédit revient à Turco, qui a réussi plusieurs arrêts-clés, mais si vous posez la question aux Canucks, ils vous diront qu'ils ne l'ont pas suffisamment mis à l'épreuve. Ils n'ont décoché que 21 tirs vers lui dans chacune des deux dernières rencontres et leur jeu de puissance n'a produit qu'un but en 28 occasions.

Les Stars n'ont qu'un taux de succès de 4-en-35 dans de telles circonstances, mais ils ont marqué le filet vainqueur dans chacun des deux derniers matchs avec l'avantage d'un homme.

"Au bout du compte, notre jeu de puissance doit produire, a dit Naslund. Quand nous avons le dos au mur, nous réagissons bien habituellement, alors nous allons en connaître une bonne."

Dans les faits, depuis 2003, les Canucks ont perdu six matchs de suite où l'issue d'une série était à l'enjeu. S'il y a lieu d'être optimiste, c'est à cause de la présence de Roberto Luongo, qui a mieux fait que Turco si on tient compte du nombre de lancers de qualité qu'il a dû affronter.

Le taux d'arrêt de ,950 de Luongo est juste un peu inférieur à celui de Turco (,955).

"La série se résume à un match et c'est là l'essence même du hockey: un septième match dans les séries", a fait remarquer Luongo.

En voir plus