Skip to main content

Les Sénateurs d'Ottawa discutent actuellement autant qu'ils s'entraînent

LNH.com @NHL

OTTAWA - A en croire Jason Spezza, ce n'est jamais bon signe lorsqu'une équipe passe autant de temps en réunion qu'en entraînement sur la patinoire.

Dans le cas des Sénateurs d'Ottawa, c'est une très bonne indication de l'état de la situation.

Quelques heures après avoir subi une cinquième défaite de suite, 2-1 en fusillade aux mains des Rangers de New York, les Sénateurs étaient de retour à Ottawa mardi pour une réunion d'équipe qui précédait un entraînement hors glace.

C'était leur quatrième réunion en cinq jours après celle convoquée par le directeur général Bryan Murray vendredi, un premier meeting entre les joueurs seuls samedi et des rencontres individuelles avec l'entraîneur Craig Hartsburg dimanche.

"Chaque fois qu'une équipe se met à perdre des matchs, on a l'impression d'une situation de crise et nous savons que nous devons mieux jouer, a dit Spezza. Une réunion est parfois une bonne façon de mettre tout le monde sur la même page."

Généralement une puissance offensive, les Sénateurs peinent à marquer des buts. Ils n'en ont que cinq à leurs cinq derniers matchs et 42 en tout après 18. Daniel Alfredsson, pour un, a mis fin à une léthargie de 10 matchs contre les Rangers.

Ce manque de production a contribué à faire descendre les Sénateurs au 28e rang sur 30 au classement général.

"Je ne veux pas revenir sur la saison dernière, mais cette équipe en arrache depuis une quarantaine de matchs, a déclaré Hartsburg. On essaie d'apporter des corrections et on est déçu de n'avoir pas réussi à le faire plus rapidement."

On dit que Murray est déjà au téléphone dans le but de conclure une transaction.

Les blessures n'ont pas aidé.

Le prochain match des Sénateurs sera disputé contre le Canadien, à domicile, jeudi, et Hartsburg ne s'attend pas à pouvoir compter sur Mike Fisher ou Chris Neil, tous deux blessés à un genou.

En voir plus